Youssouf al-Qaradawi interdit de séjour en France

Youssouf al-Qaradawi interdit de séjour en France

Des responsables du parti socialiste français et du Front national ont annoncé samedi que les autorités françaises avaient annulé à leur demande un visa

à un, voire deux prêcheurs de l’islamisme radical, le ministère de l’Intérieur répondant qu’aucune décision n’avait encore été prise sur ce dossier.

Vendredi, le Front national avait dénoncé l’invitation adressée par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) à deux prédicateurs controversés pour son prochain rassemblement annuel le 6 avril au Bourget (Seine-Saint-Denis) au nord de Paris.

« Nous apprenons que le ministère de l’Intérieur accepterait de faire entrer sur notre territoire le Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et Mahmoud al-Masri, invités officiellement par l’UOIF », déclarait dans un communiqué Wallerand de Saint-Just, vice-président du Front national.

Yussuf Al-Qaradawi est un ouléma d’origine égyptienne, consultant religieux sur Al-Jazira qui selon M. de Saint-Just, aurait tenu des propos violemment antisémites.

Mahmoud al-Masri est également un prédicateur égyptien célèbre. Selon le FN, lui aussi aurait tenu des propos antisémites et anti-chiites.

Samedi, Manuel Valls, directeur de la communication de campagne du candidat socialiste dans un communiqué signé en tant que député-maire d’Evry (Essonne), a affirmé que « les services diplomatiques avaient délivré un visa » à Cheikh Yussuf Al-Qaradawi. Selon Valls pour l’intéressé « le Jihad (guerre sainte) est un devoir pour tous les musulmans » et cet homme est « également connu pour ses fréquents propos antisémites ».

« Il est inacceptable qu’un tel individu (…) puisse fouler le sol de la République française, qui plus est dans le contexte dramatique que nous venons de connaître », a-t-il réagi dans une allusion aux tueries de Toulouse et Montauban.

Selon M. Valls, « Claude Guéant vient juste d’annuler la venue de Cheick Youssef Al-Qaradawi ». « L’annulation soudaine de ce visa (…) aurait-elle été effective si les évènements dramatiques intervenus dans le sud de la France n’avaient pas eu lieu ? », s’interroge l’élu socialiste.

« Heureusement que nous sommes là! », s’est exclamé pour sa part le FN dans un deuxième communiqué samedi, qui affirme que le ministre Claude Guéant a décidé « subitement de rétropédaler en ne remettant pas de visas » aux deux prédicateurs en cause.

« Ceci prouve que Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, malgré leurs effets d’annonces, sont complètement dépassés par la pénétration du fondamentalisme en France », tempête M. Saint-Just pour le FN.

Contacté par l’AFP, le ministère de l’Intérieur a indiqué que « les décisions de délivrance des visas seront prises la semaine prochaine (…) dans le respect des procédures ».

« On a bien conscience des question soulevées » et le ministère « n’a attendu ni le FN ni le PS pour les examiner ces dossiers », a-t-on ajouté de même source.

Interrogée vendredi, l’UOIF, deuxième mouvement représentatif des musulmans de France, avait confirmé avoir invité les deux personnalités mises en cause.

Mots Clefs:
FranceIslam

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *