WTCC Marrakech : Entretien avec Sébastien Loeb 9 fois champion du monde en rallye

WTCC Marrakech : Entretien avec Sébastien Loeb 9 fois champion du monde en rallye
0 commentaires, 13/04/2014, Par , Dans Couverture, Sport

Le pilote français Sébastien Loeb, légende du rallye automobile, a assuré samedi avoir « pris du plaisir » lors des qualifications du GP de Marrakech, manche inaugurale du Championnat du monde 2014 des voitures de tourisme (WTCC), une compétition qu’il découvre.

Loeb, neuf fois champion du monde en rallye, a décroché la 2e place et dit espérer monter sur le podium dimanche.

Vous abordez le dernier tour de qualifications à la 1re place mais la pole vous échappe. Est-ce une déception?

R: « Je ne peux pas dire que ça soit une déception, même si c’est vrai que lorsque vous vous élancez pour la super-pole, vous espérez la première place. Je suis 3e (2e après le déclassement de Yvan Muller) et pas très loin de mes coéquipiers, c’est encourageant. C’est ma première course en WTCC, je découvre la discipline (…). J’ai fait un dernier tour pas mauvais, mais pas parfait. J’ai notamment été +un peu tôt+ sur le freinage du (virage) 9, pas assez offensif. Mais c’est très difficile quand tu pars sur un tour comme ça, tout mettre, en disant que si tu te rates, c’est mort. »

Estimez-vous avoir subi une forme de pression, inhabituelle, sur ce dernier tour?

R: « C’est vrai que la +Q3+, c’est assez chaud. C’est sympa, y a du piment, car il faut tout donner sur un tour ou deux. Mais, dans le même temps, tu ressens forcément un peu de pression. J’ai réussi à assez bien la gérer… Enfin, pas assez apparemment, mais globalement ça s’est bien passé. J’ai réussi à me concentrer sur ce que j’avais à faire, même si ça n’est pas évident de se mettre dans une bulle. Ca demande un peu de travail, mais j’ai pris du plaisir. Et il y a l’air d’avoir une belle bagarre entre les trois pilotes Citroën. »

Avez-vous un objectif précis pour la course?

R: « Essayer de ne pas dégommer mes potes (sourires)? J’espère faire un bon résultat, mais piloter parmi d’autres voitures va être quelque chose de totalement différent. Et le plus dur, quand on n’est pas de la discipline, ça reste la course. Des tours de circuit, ça j’en ai fait! Mais l’exercice de la course, on peut difficilement s’entraîner. Je ne suis pas forcément plus mauvais qu’un autre dans les pelotons, mais je n’ai pas forcément la même expérience. Après, vu le niveau de performance qu’on a, forcément l’objectif c’est la podium. Si je suis surpris de l’écart avec la concurrence? Suite aux quelques séances d’essais communes qu’on a eues, c’est vrai qu’on voyait une petite tendance. On est un peu devant, mais ça n’est que le début de saison, (…) il ne faut pas se relâcher. »

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *