Visite de Mohammed VI en Guinée : Le gouverneur de Conakry a menacé d’éventuels fauteurs de « troubles »

Visite de Mohammed VI en Guinée : Le gouverneur de Conakry a menacé d’éventuels fauteurs de « troubles »

Le gouverneur de Conakry a menacé d’éventuels fauteurs de « troubles » pendant la prochaine visite du roi du Maroc en Guinée d’avoir à dire « au revoir » à leurs proches « pour de bon ».

« Ceux qui veulent créer des troubles (…) le jour où le roi du Maroc doit arriver en Guinée, le moindre trouble, n’ont qu’à essayer seulement », et il n’auront alors « qu’à dire au revoir à leurs familles, à leurs enfants et à leurs femmes pour de bon », a déclaré mardi soir le gouverneur, le commandant Sékou Resco Camara, devant des jeunes militants du parti au pouvoir.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, arrivé mardi au Mali pour une visite officielle de cinq jours, doit ensuite se rendre en Guinée, puis au Gabon.

Le commandant Camara, inculpé depuis un an pour « séquestration, coups et blessures volontaires (…) crimes et délits commis dans l’exercice de ses fonctions » en 2010, a fait ces déclarations au lendemain de violentes émeutes contre les coupures d’électricité qui ont fait deux morts et une trentaine de blessés à Conakry.

Dans une déclaration aux médias d’Etat, le Premier ministre guinéen, Mohamed Saïd Fofana, a jugé « incompréhensibles et inadmissible » ces violences entre des milliers de manifestants et les forces de l’ordre.

« En conséquence, tout en s’engageant à assurer les services sociaux de base, le gouvernement ne lésinera plus sur les moyens légaux pour faire respecter l’ordre public sans lequel aucun développement n’est possible », a-t-il ajouté.

Selon lui, « il n’est plus tolérable que des individus s’arrogent (le droit) de se rendre justice ou d’exiger des droits en empêchant d’autres citoyens de jouir de leur liberté. Tous les fauteurs de troubles seront soumis à la rigueur de la loi ».

Les coupures d’eau et d’électricité sont récurrentes dans les grandes villes de Guinée et provoquent régulièrement de violentes émeutes d’habitants excédés, alors que le régime du président Alpha Condé affirme que l’amélioration des services de base, particulièrement déficients en Guinée, est une de ses priorités.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *