Vers la mise en place d’un plan d’urgence pour freiner la criminalité

Vers la mise en place d’un plan d’urgence pour freiner la criminalité

Le gouvernement marocain s’active pour « mettre en place un plan d’urgence » visant à faire face à la criminalité dans les grandes villes, un phénomène dénoncé régulièrement par la presse, a rapporté l’agence MAP.

« Le département de l’Intérieur est en train d’élaborer un plan d’urgence pour faire face au crime sous toutes ses formes et préserver la sécurité dans les différentes parties du royaume », a déclaré lundi lors d’une intervention devant le Parlement, le ministre marocain de l’Intérieur, Mohand Laenser, cité par la MAP.

Le ministre qui répondait à une question d’un parlementaire a indiqué que quelque 500.000 cas de délits et de crimes sont commis chaque année au Maroc.

Selon lui, les différents services de polices parviennent heureusement à « régler » environ 85% de ces crimes que connaît le Maroc annuellement.

Mohand Laenser a précisé que ce « plan d’urgence » comporte des mesures comme le renforcement de l’usage des nouvelles technologies notamment l’utilisation de « caméras de surveillance, la création de nouveaux postes de police de proximité ainsi que le « renforcement » des effectifs de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires.

Il a noté que le « taux des crimes de meurtre au Maroc figure parmi les plus bas au monde avec à peine 0,4 cas pour 100 mille habitants, un chiffre très en deçà de ceux enregistrés dans nombre de pays développés ».

M. Laenser a assuré que les différents « services du ministère de l’Intérieur continueront à faire face au crime et à veiller à la préservation de la sécurité des citoyens dans toutes les régions du royaume ».

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *