Une syndicaliste proteste dans un domaine agricole royal, elle est kidnappée

Une syndicaliste proteste dans un domaine agricole royal, elle est kidnappée

Une syndicaliste de l’Union marocaine du travail (UMT) qui avait protesté contre contre le licenciement de 86 ouvrières du domaine agricole Dar Salam, près de Rabat, qui appartient à la famille royale marocaine, a été kidnappée dans la soirée du mercredi.

Selon un communiqué de la section de l’UMT de Rabat, les personnes qui ont séquestré la syndicaliste lui ont bandé les yeux, l’ont gardée la nuit de mercredi à jeudi puis toute la journée de jeudi, et ne l’ont présentée au procureur du roi à Rabat que le vendredi matin.

Cette opération rappelle les détentions des islamistes par la DST qui les gardait un temps suffisant pour les torturer, puis les remettait à la police judiciaire qui trafiquait les dates d’arrestation avant de les présenter au parquet. C’est ce qui est arrivé au champion du monde boxe thaïe, Zakaria Moumni. Pour avoir exigé un droit, il a été kidnappé par la DST, torturé au centre de détention clandestin de Témara puis présenté à la justice par la PJ qui a falsifié sa date d’arrestation et condamné à trois ans de prison pour « escroquerie ».

Cette fois-ci il s’agit d’une syndicaliste qui défendait les droits de 86 ouvrières licenciées par une responsable du domaine royal de Dar Salam.

Le « crime » commis par cette syndicaliste est, selon les autorités, d’avoir menacé par téléphone la responsable du domaine royal.

Un horrible crime qui mérite effectivement une brutale séquestration par les services secrets et une disparition forcée pendant 48 heures.

Badr Soundouss Lire aussi sur demainonline

Mots Clefs:
justice

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *