Une première : les fournisseurs de Carrefour osent dire non !

Une première : les fournisseurs de Carrefour osent dire non !

Les membres de l’Association des importateurs des produits agroalimentaires refusent de participer financièrement aux frais de rénovation des 30 magasins Carrefour. Une première !

Plusieurs fournisseurs de Label Vie, qui détient la franchise des magasins Carrefour et Atacadao au Maroc, sont mécontents. Le dernier courrier que leur a envoyé la direction de la chaîne de grande distribution les appelant à participer aux frais de rénovation de 30 magasins Carrefour les a poussés à réagir.

C’est en effet la première fois que les membres de l’Association des importateurs des produits agro-alimentaires, l’un des principaux fournisseurs de l’entreprise, refusent de mettre la main à la poche pour venir à la rescousse de leur client.

Les fournisseurs dénoncent les « abus »

Une lettre a été envoyée à la direction, il y a une dizaine de jours. Utilisant des mots forts comme « l’abus » par exemple, elle exprime clairement la position de l’Adipa. « Notre situation économique est de plus en plus difficile. 2012 a été une mauvaise année et 2013 le sera davantage. Nous ne pouvons pas nous permettre de débourser des montants qui se chiffrent en millions de DH afin d’aider Label Vie à relifter ses magasins Carrefour », souligne Kamil Ouazzani, président de l’Association.

Un chiffre contesté par la direction de Label Vie qui parle plutot de centaines de milliers de DH au maximum. « Nous avons été surpris par la réaction de l’Adipa. Nous ne comprenons pas pourquoi elle nous adresse ce courrier sachant que nous n’avons pas de contrat avec elle, c’est avec ses membres que les contrats sont signés. La nuance est de taille », souligne Riad Laïssaoui, directeur général délégué de Label Vie.

Label Vie propose un échelonnement des paiements

Et de poursuivre : « nous comprenons que certains fournisseurs n’arrivent pas à respecter leurs engagements, vu que la clause de participation aux frais est clairement mentionnée dans le contrat. C’est pour cela que nous avons envisagé d’échelonner le paiement sur plusieurs années ».

Ceci étant, selon nos sources, les fournisseurs de l’enseigne, habitués à de tels comportements de la part de toutes les grandes surfaces, n’ont pas réagi à vif. Plusieurs semaines se sont écoulées avant de prendre la décision d’opposer un non catégorique à la requête de Label Vie, le temps de recueillir toutes les signatures.

« Notre lettre exprime un ras-le-bol. Nous avons déjà été sollicités par Label Vie en 2011 lors du rachat de Métro devenu Atacadao. Nous avons répondu présent car nous voulions que le projet décolle pour l’intérêt de tous. La conjoncture a changé », poursuit Kamil Ouazzani.

Dans le cadre de cette opération, il était question de participer à la « corbeille de la mariée », formule connue dans le secteur et à laquelle ont recours toutes les grandes surfaces. Mais sans qu’aucune clause ne figure dans les contrats signés avec la grande surface, nous assurent plusieurs fournisseurs. Le montant de la participation diffère selon le volume du chiffre d’affaires réalisé avec le client.

medias24@medias24.com

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *