Une panoplie d’avantages pour favoriser l’accès de la classe moyenne au logement

Une panoplie d’avantages pour favoriser l’accès de la classe moyenne au logement

Le projet de loi de finances 2013 institue des avantages en faveur des citoyens dont le revenu mensuel net d’impot ne dépasse pas 15.000 DH, afin de favoriser l’accès de la classe moyenne au logement et résorber le déficit en la matière, a indiqué le ministre de l’économie et des finances, Nizar Baraka.

Ces avantages consistent en l’acquisition de la classe moyenne d’un logement dont la superficie couverte est comprise entre 100 et 150 mètres carrés, au prix de vente ne dépassant pas les 5.000 DH le mètre carré, a expliqué M.Baraka lors du Forum de la MAP, organisé mardi au siège de l’agence à Rabat autour du Projet de la Loi de Finances 2013.

A cet égard, le Gouvernement s’est fixé comme objectif la production d’un logement décent, la diversification de l’offre en logement et la réduction à moitié du déficit en logements à l’horizon 2016 et ce, à travers la production de 170.000 unités par an.

Ainsi, le PLF 2013 propose d’une part de renforcer les ressources du Fonds Solidarité Habitat et Intégration Urbaine par le produit de la taxe sur le fer à béton et 20 pc du produit de la taxe spéciale sur le sable et, d’autre part, d’élargir son champ d’intervention pour inclure les dépenses relatives au traitement et à l’intervention dans les tissus anciens et les bâtiments menaçant ruine et de contribuer au financement de l’équipement des terrains ouverts à l’urbanisme.

Il proroge, également, jusqu’au 31 décembre 2020 les exonérations fiscales accordées aux programmes de construction de logements à faible valeur immobilière destinés aux couches défavorisées et constituant une alternative à l’habitat insalubre.

Ces avantages consistent en l’exonération des droits d’enregistrement et de timbre et des droits d’inscription à la conservation foncière, accordée aux acquisitions auprès des promoteurs immobiliers qui réalisent, dans le cadre d’un appel d’offres et d’une convention conclue avec l’Etat, un programme de construction de 300 logements sur une période de 5 ans.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *