Une organisation d’extrême gauche turque revendique l’attentat contre l’ambassade US à Ankara

Une organisation d’extrême gauche turque revendique l’attentat contre l’ambassade US à Ankara

Une organisation clandestine d’extrême gauche turque a revendiqué l’attentat suicide perpétré vendredi contre l’ambassade américaine à Ankara, qui a fait un mort et une blessée grave, rapporte la chaîne de télévision publique « TRT ».

Le Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), un groupe considéré comme terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne, a indiqué dans un communiqué qu’il a agi « en représailles contre la politique américaine en Irak, en Syrie, en Egypte et en Libye », précise la TRT.

Les forces de sécurité turques ont interpellé trois personnes à Istanbul et Ankara en relation avec l’attaque contre la représentation diplomatique américaine dans la Capitale turque, ajoute la même source.

L’auteur de l’attentat suicide, un homme de 40 ans recherché par la justice, a fait exploser une charge d’environ six kg de TNT à une entrée secondaire de la représentation diplomatique américaine à Ankara, tuant un des agents de sécurité et blessant grièvement une femme qui se trouvait à l’ambassade pour des raisons de visa.

Ecevit Sanli avait quitté la Turquie après avoir été libéré de prison en 2001. Il avait participé à des attaques en 1997 contre un complexe militaire et la préfecture d’Istanbul, selon les autorités turques.

Le DHKP-C est un mouvement clandestin à l’origine de plusieurs actions violentes en Turquie depuis la fin des années 1970. Il a revendiqué le 11 septembre dernier un attentat suicide qui a coûté la vie à un policier à Istanbul.

Le DHKP-C figure sur la liste des organisations considérées comme terroristes par les Etats-Unis et l’Union européenne.

Mots Clefs:
justice

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *