Un remaniement ministériel « devient une nécessité impérieuse  » pour donner de l’élan au travail de l’exécutif

Un remaniement ministériel « devient une nécessité impérieuse  » pour donner de l’élan au travail de l’exécutif

Le nouveau secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI) a réaffirmé, mardi, l’ancrage de cette formation au sein de la coalition gouvernementale, sans pour autant écarter un éventuel remaniement ministériel, « devenu une nécessité impérieuse pour donner de l’élan au travail de l’exécutif ».

« Il est important de discuter au sein des partis formant l’équipe gouvernementale des perspectives de redressement de l’action du gouvernement pour lui conférer plus d’efficacité et de cohérence », huit mois après son investiture, a déclaré M. Chabat, invité du premier forum de l’Agence MAP consacré aux  » perspectives politiques et organisationnelles du PI après l’élection du nouveau secrétaire général ».

« Si le secrétaire général formule des observations ou des critiques sur l’action des ministres, notamment ceux représentant le PI au sein de l’exécutif, c’est à titre de conseil dans l’intention de rectifier le tir et de mettre le travail du gouvernement en phase avec les aspirations des citoyens au nom desquels il a été investi « , a expliqué le patron de la deuxième force politique de la coalition gouvernementale.

Pour M. Chabat, porté à la tête du PI à l’issue d’un duel face à Abdelouahed El Fassi la semaine dernière lors du congrès du parti, il est « impératif » de donner du punch au travail de l’exécutif appelé « à prendre des décisions et à en assumer les conséquences ». « Révolu le temps où les ministres, une fois au gouvernement, coupent le cordon avec le parti et n’en réfèrent plus ni à ses organes, ni à son programme dans l’exercice de leurs fonctions », a-t-il ajouté.

Sur ce même registre, il a souligné le besoin de « redonner aux femmes la place qui leur échoit au sein de l’équipe gouvernementale ( ) et d’agir pour une représentativité des provinces du Sud » au sein du gouvernement.

Le forum de la MAP est initié dans le cadre de son accompagnement de la vie politique, sociale et économique nationale, en présence d’éminentes personnalités du monde politique, économique, diplomatique, des affaires et des acteurs de la société civile. Y ont pris part des représentants d’instances gouvernementales et d’organisations internationales accréditées au Maroc, d’acteurs dans le domaine des droits de l’Homme et des représentants de médias nationaux et étrangers.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *