Un procès équitable… quand on veut, on peut…

Un procès équitable… quand on veut, on peut…
0 commentaires, 21/02/2013, Par , Dans Chroniques

Le procès des évènements de Gdeim Izik est aujourd’hui clos, après toutes ces longues journées d’audiences qui ont mis le pays à rude épreuve, et après ces vaines entreprises de l’Algérie et de son enfant naturel le Polisario de raviver la flamme de la haine en mobilisant urbi et orbi.

Le procès est donc passé, avec ses hauts et ses bas ; les ex-accusés, aujourd’hui condamnés, ont quelques jours pour se pourvoir en cassation. Mais nous pouvons, quant à nous, d’ores et déjà tirer les leçons de cet évènement remarquable et remarqué.

A titre personnel, je me contenterai de cette remarque importante à mes yeux, qui est que le procès tenu dans un tribunal d’exception s’est déroulé dans les meilleures conditions d’équité et de justice, des éléments dont les autres jugements manquent, ce qui me conduit à deux constatations :

1/ La justice d’exception a respecté les contraintes d’équité, ce qui n’était pas forcément évident vu la nature justement exceptionnelle de ce procès ; et cela confirme si besoin est que la volonté d’assurer un procès équitable peut surmonter tous les obstacles et toutes les contraintes. Une lueur qui nous a été apportée, donc, par le tribunal militaire de Rabat ;

2/ Plus important encore que la volonté, la capacité de pouvoir assurer un procès équitable. Et cette capacité, nous l’avons ; à partir de là, disons-le, il ne faut pas que le jugement des évènements de Gdeim Izik reste l’exception, et l’opinion publique ne le comprendrait d’ailleurs pas vraiment.

Nous sommes aujourd’hui en droit de nous interroger sur les raisons pour lesquelles les conditions du procès de Rabat ne sont pas généralisées aux autres juridictions, dans les autres procès, ordinaires ou exceptionnels, médiatisés ou non. Pourquoi donc la justice et l’équité n’existent-elles pas ailleurs, avec la même force ?

Une question qui prendra toute son importance, qui deviendra véritablement embarrassante si demain, les autres tribunaux ne font pas montre du même professionnalisme que celui dont ont fait preuve les magistrats du procès de Gdeim Izik.

Mots Clefs:
Algérie

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *