Un parti belge d’extrême droite lance un site dédié à la dénonciation des illégaux

Un parti belge d’extrême droite lance un site dédié à la dénonciation des illégaux

Le Vlaams Belang, parti belge d’extrême-droite flamande, a lancé, mardi, un site Internet dédié à la dénonciation des illégaux, une initiative que le Centre pour l’égalité des chances a comparée aux « pratiques des nazis » dans les années 1930.

Pour Filip Dewinter, membre du Vlaams Belang, la mise en ligne de ce site est motivée par la présence sur le territoire belge de « dizaines de milliers d’illégaux », relevant que les irrégularités signalées (abus de sécurité sociale, travail au noir ou criminalité) seront communiquées à la police.

En lançant ce site, cette formation politique emboîte le pas au parti d’extrême-droite néerlandais Partij Voor de Vrijheid (PVV) qui a ouvert une structure dédiée à la réception des plaintes visant des personnes originaires d’Europe de l’est et d’Europe centrale.

Le directeur du Centre pour l’égalité des chances et de lutte contre le racisme, Jozef De Witte, a condamné fermement l’initiative du parti d’extrême-droite flamande, la qualifiant d' »illégale » et d’acte de « provocation ».

« Cette initiative rappelle furieusement celles qu’ont prises les nazis dans les années 1930 ou la Stasi en Allemagne de l’Est », a-t-il fustigé.

Lors des élections législatives fédérales anticipées de 2010, le Vlaams Belang a décroché 12 des 150 sièges que compte la Chambre des représentants belge.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *