Un mort et sept blessés dans l’explosion d’une bombe près d’un lycée à Brindisi

0 commentaires, 19/05/2012, Par , Dans Flash

Une lycéenne a été tuée et sept autres élèves ont été blessés, dont deux grièvement, dans l’explosion d’une bombe, samedi près de leur établissement à Brindisi (sud de l’Italie), rapportent les médias italiens.

Citant le responsable régional de la protection civile, les médias précisent que la jeune fille, dont l’âge n’a pas été précisé, « n’a pas survécu » et « deux autres élèves sont dans un état critique ».

L’explosion a eu lieu à 07h45 à l’heure où les élèves faisaient leur entrée dans l’enceinte du lycée portant le nom de Francesca Morvillo Falcone, épouse du célèbre juge anti mafia, Giovanni Falcone, assassinés tous les deux avec trois autres gardes du corps, il y a 20 ans à Palerme par la mafia Sicilienne.

Jeudi dernier, le gouvernement italien avait annoncé son intention de mettre en oeuvre un train de mesures destinées à renforcer la sécurité dans le pays suite aux épisodes de violence enregistrés au cours des deux dernières semaines.

Outre des actes d’intimidation répétés contre des agences régionales d’Equitalia, l’entreprise publique chargée de la perception des impots, le PDG d’Ansaldo Nucleare, une entreprise liée au conglomérat de défense « Finmeccanica » produisant des réacteurs nucléaires de troisième génération, avait été blessé par balle, le 7 mai, près de chez lui à Gênes (nord-ouest).

Ces actes ont été revendiqués par une cellule anarchiste italienne qui, dans un communiqué envoyé mercredi au quotidien régional « Calabria Ora Daily », a prévenu que les attaques se poursuivront tant que le gouvernement poursuivra sa politique d’austérité dont la fiscalité constitue un axe essentiel.

Face à l’urgence de la situation et aux craintes nourries de voir resurgir des actes de violence similaires à ceux ayant rythmé la vie politique italienne durant les années 1970 et 1980, la ministre de l’Intérieur, Anna Maria Cancellieri, a convoqué, jeudi, un comité de sécurité nationale pour convenir des mesures de protection à mettre en place autour des cibles potentielles.

« Sur la base d’une analyse profonde de la situation et des évaluations effectuées, la ministre de l’intérieur a confirmé l’exigence de maintenir un haut niveau d’attention et de vigilance en renforçant les dispositifs de sécurité autour des objectifs sensibles et des personnes exposées à un risque spécifique », avait indiqué un communiqué publié à l’issue de la réunion.

La semaine dernière, le président italien Giorgio Napolitano avait réaffirmé la détermination de son pays à éradiquer toute velléité de terrorisme de quelque provenance ou forme que ce soit, qualifiant de  »perdants » ceux qui seraient tentés d’emprunter cette voie.

La tragédie du terrorisme  »ne se répétera pas », avait assuré Napolitano lors d’une cérémonie organisée à Rome à l’occasion de la journée de la Mémoire.

« Ceux qui seraient tentés d’emprunter cette voie sont perdants et ne doivent pas s’imaginer qu’ils peuvent intimider l’Etat », avait-il insisté en soulignant le haut degré de vigilance observé en la matière.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *