Un Forum Exceptionnelle parlementaire Maroc-France tenue à Rabat

Un Forum Exceptionnelle parlementaire Maroc-France tenue à Rabat

L’économie, la mobilité professionnelle ou encore la sécurité au Sahel ont été, vendredi à Rabat, au centre d’un premier Forum parlementaire Maroc-France, dont l’envergure a été qualifiée « d’exceptionnelle » en raison notamment de la présence inédite des présidents des deux chambres françaises (Assemblée et Sénat).

La France et son ancien protectorat ont conservé des relations très étroites: Paris est le premier partenaire économique de Rabat. Un million de Marocains résident dans l’Hexagone tandis que quelque 80.000 Français vivent dans le royaume. En outre, 1,5 million de Français visitent chaque année le Maroc.

Ce premier Forum, auquel ont participé une vingtaine de parlementaires français, est « un outil d’une envergure exceptionnelle (…). Pour la France, il n’y a pas d’équivalent avec un autre pays africain, ni même européen », a signalé le président de l’Assemblée, Claude Bartolone. Il est « notre serment à nous pour fortifier la relation franco-marocaine », a-t-il ajouté.

En mettant « en relation des élus qui représentent leur peuple et leur territoire », la « diplomatie parlementaire » doit « construire des initiatives de proximité », a-t-il jugé.

Au titre de ce premier Forum –une 2e édition est prévue en 2015 à Paris–, les parlementaires des deux pays ont évoqué « l’économie », la « mobilité des personnes » ou encore « le développement durable » et les « droits des femmes ».

Le thème de la sécurité a aussi été abordé, alors que le Maroc a apporté son soutien à Paris dans le cadre de ses interventions militaires au Mali et en Centrafrique.

Du point de vue économique, ce Forum doit contribuer à asseoir « la place et le rôle de la France (au Maroc), car rien n’est jamais acquis », a dit le président du Sénat Jean-Pierre Bel.

La France avait été détrônée en 2012 comme premier fournisseur du royaume par l’Espagne.

Un premier Forum parlementaire Maroc-Espagne s’est tenu en septembre à Rabat.

Mots Clefs:
MarocRabat

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *