Un ex-journaliste belge jugé lundi pour tourisme sexuel avec des mineurs au Maroc

Un ex-journaliste belge jugé lundi pour tourisme sexuel avec des mineurs au Maroc

Le procès d’un ancien journaliste belge, poursuivi pour des faits de tourisme sexuel au Maroc, notamment sur des mineurs, doit s’ouvrir lundi à Bruxelles huit ans après les faits, a indiqué un avocat de la partie civile.

Philippe Servaty est poursuivi pour « débauche ou prostitution de mineur », « viol sur mineur de moins de 14 ans », « diffusion d’images pornographiques présentant des mineurs », « traitement dégradant » et « exposition et distribution d’images pornographiques ».

M. Servaty est un ancien journaliste du quotidien belge Le Soir. Son procès s’ouvre lundi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, a affirmé Maître Redwan Mettioui, avocat à Bruxelles représentant les victimes marocaines.

Jusqu’en 2004, il s’est rendu très régulièrement à Agadir (sud du Maroc). Lors de ses séjours, il accostait des jeunes filles dans la rue, leur promettait une vie plus confortable en Belgique et les ramenait à son hotel.

Il est accusé d’avoir violé l’une d’entre elles, fait qu’il conteste, a indiqué Me Mettioui. Il est également poursuivi pour avoir photographié une soixantaine de jeunes femmes dans des positions suggestives et avoir diffusé les photos sur internet, sans leur accord, ce qui lui a valu le surnom de « pornographe d’Agadir ».

Une douzaine de jeunes femmes ont ensuite été condamnées dans leur pays à des peines allant jusqu’à un an de prison pour « débauche », la « pornographie », même dans un cadre privé, étant réprimée au Maroc.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *