Un conseiller du Roi Mohammed VI attaquerait en justice le journal ‘Akhbar Al Youm Al Maghribiya’

Un conseiller du Roi Mohammed VI attaquerait en justice le journal ‘Akhbar Al Youm Al Maghribiya’

Rabat : Abdellatif Menouni, Conseiller du Roi Mohammed VI et constitutionnaliste ancien président de la Commission consultative de révision de la Constitution, a dénoncé des informations publiées mardi par le quotidien arabophone « Akhbar Al Youm Al Maghribiya ».Dans son tirage de mardi 26 mars, le quotidien arabophone ‘Akhbar Al Youm Al Maghribiya’ avait publié des informations attribuées à des sources informées, selon lesquelles, une commission restreinte et secrète, se réunissait en marge des travaux de la Commission consultative pour la reforme constitutionnelle en 2011, en vue, selon le journal, de statuer sur des questions sensibles relatives aux prérogatives du Roi et d’autres ayant trait à la religion, à l’identité et à la répartition des pouvoirs.

Réagissant, en tant qu’ex-président de la Commission consultative de révision de la Constitution, Abdellatif Menouni, actuellement conseiller royal, a publié une mise au point, y démentant, dixit, les «assertions du journal selon lesquelles le président de la Commission consultative orientait à sa manière les membres de la commission consultative, qu’il dirigeait, dans le sens de ce qui a été convenu au sein d’une  commission parallèle et aux réunions de laquelle, il assistait».

Menouni y a souligné que son instance, dont l’unique référentiel était le discours du Roi au 9 mars 2011, «a accompli sa mission sans intervention aucune».

Menouni y a dit son «grand étonnement quant à ces allégations dénuées de tout fondement», il a dit «son indignation face à ces pratiques contraires aux principes d’une presse objective, crédible et respectueuse de ses lecteurs», et a dénoncé «cet acharnement infondé contre la Commission consultative de révision de la Constitution et ses membres».

«En ma qualité d’ancien président de cette commission, je tiens à souligner une nouvelle fois que cette instance, dont l’unique référentiel était le discours royal historique du 9 mars 2011, a accompli sa mission sans intervention aucune et dans un climat empreint de liberté, et que toutes ses décisions ont été prises en son sein après de larges débats démocratiques» a mis au point Abdellatif Menouni.

Le conseiller royal, selon ce qu’a rapporté la MAP, s’est dit, se réservant le droit de poursuivre en justice le journal Akhbar Al Youm Al Maghribiya.

Mots Clefs:
justice

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *