UE/Maroc : 25 millions d’euros de l’UE pour la 2ème phase de l’INDH 2011-2015

UE/Maroc : 25 millions d’euros de l’UE pour la 2ème phase de l’INDH 2011-2015

La Commission européenne a adopté, vendredi, une mesure spéciale en faveur du Maroc pour un montant de 25 millions d’euros en soutien à la mise en Âœuvre de la deuxième phase de l’Initiative nationale pour le développement Humain (2011-2015).

Ce nouveau programme de l’Union européenne se concentrera sur la lutte contre la pauvreté en milieu rural et ciblera 885 communes rurales, a précisé la Commission européenne.

A cette occasion, le Commissaire européen chargé de l’Elargissement et de la politique européenne de voisinage, Stefan Fule, a indiqué que « l’INDH a incontestablement induit une dynamique de développement et de renforcement de la gouvernance locale dans les zones les plus défavorisées du pays ».

Cette dynamique, a-t-il dit, doit être approfondie, consolidée et amplifiée pour réduire de manière significative la pauvreté notamment par les nombreux investissements réalisés, la qualité des services sociaux offerts, l’augmentation des revenus des populations rurales et le renforcement de la participation des jeunes et des femmes au processus de développement, notant qu’un développement économique plus « inclusif est au cÂœur de la nouvelle approche de la politique de voisinage ».

Le programme s’attachera en particulier à soutenir le développement d’activités génératrices de revenus afin de contribuer à dynamiser le tissu économique des zones les moins développées du Maroc.

Il permettra également d’appuyer les efforts déployés par le Royaume pour doter les régions les plus enclavées et les plus pauvres en infrastructures et services sociaux de base, afin d’améliorer l’accès des populations locales aux services publics et leur qualité de vie.

En ligne avec la démarche de l’INDH, le programme de l’Union européenne se propose aussi d’appuyer l’approche participative et décentralisée, notamment en renforçant les capacités des acteurs locaux (associations, coopératives, élus locaux) et en favorisant la mise en cohérence des politiques publiques au niveau local.

Cette initiative intervient en continuité d’un précèdent programme de l’UE de 64 million d’euros mis en Âœuvre avec l’Allemagne et la Belgique.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *