La Turquie améliorer le système de travail et introduit la « Récompense-pénalisation »

La Turquie améliorer le système de travail et introduit la « Récompense-pénalisation »
0 commentaires, 13/11/2014, Par , Dans Couverture, Monde

La Turquie va introduire de nouvelles mesures pour améliorer les conditions de travail et garantir la sécurité des employés en milieu de travail avec un système ‘Récompense-Pénalisation », a annoncé, mercredi à Ankara, le Premier ministre Ahmet Davutoglu.

Ce système sera mis en place pour obliger les employeurs à respecter les règles de sécurité au travail et de protéger la vie de leurs employés et ce, à la suite d’une série d’accidents miniers dans le pays dont le dernier en date s’était produit le 28 octobre dernier avec l’inondation d’une galerie d’une mine à Ermenek (Anatolie centrale) piégeant dix-huit mineurs. Jeudi dernier, les équipes de sauvetage avaient récupéré les corps de deux des mineurs mais les recherches sont toujours en cours pour retrouver les 16 autres. Sept personnes, dont le propriétaire de la mine et des ingénieurs, ont été arrêtées samedi dernier.

‘Les lieux de travail à risque qui n’enregistrent aucun accident seront récompensés alors que dans le cas contraire ils seront pénalisés ». Le gouvernement procédera ainsi à l’aggravation des pénalités pour s’assurer que les employeurs se conforment aux normes de sécurité au travail, rapporte l’agence de presse Anadolu citant le chef du gouvernement.

Cette nouvelle réforme renforcerait les contrôles dans les secteurs du bâtiment et des mines qui enregistrent le plus grand nombre de victimes. Les entreprises seront désormais pénalement responsables pour tout cas de décès avec aggravation des pénalités financières et des peines de prison pour les auteurs de négligences ou d’infractions.

M. Davutoglu a, cependant, souligné que les sanctions ne suffiront pas à éviter les accidents, un changement de mentalité, qu’il s’agisse de l’employé ou de l’employeur, est nécessaire afin d’améliorer les conditions de travail.

C’est le deuxième accident de mines majeur en cinq mois. En mai dernier, le drame de la mine de charbon de Soma, pire catastrophe minière du pays, avait fait 301 morts et plus de 300 blessés.

Ces accidents, fréquents en Turquie, sont généralement attribués aux pratiques de sous-traitance opérées par les exploitants privés des mines notamment à ‘des tâcherons » pour éviter de payer les heures supplémentaires et les cotisations sociales mais également aux négligences en matière de sécurité pour plus de rentabilité et bénéfices.

En septembre dernier, la chute d’un ascenseur d’un gratte-ciel résidentiel en construction à Istanbul a fait dix morts. Les accidents dans les chantiers de construction, au nombre de 35.846, ont fait 1.754 morts entre 2008 et 2012 et constituent 10 pc de l’ensemble des accidents au travail dans le pays.(MAP)- KB—BI. EN. MAP 121718 GMT nov 2014

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *