Trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent: l’organisateur présumé interpellé au Maroc

Trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent: l’organisateur présumé interpellé au Maroc

L’homme soupçonné d’être à la tête d’un trafic de stupéfiants dont les bénéfices étaient blanchis en Suisse, affaire qui a entraîné la mise en examen de 19 personnes dont une élue écologiste de Paris, a été interpellé au Maroc le 31 octobre, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Agé de 29 ans, ce Franco-algérien faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international après avoir échappé au vaste coup de filet de la police française à la mi-octobre.

Les enquêteurs de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ont démantelé un réseau soupçonné d’avoir importé en quelques années près de huit tonnes de cannabis en provenance du Maroc. Un trafic qui aurait généré 100 millions d’euros de bénéfices blanchis en Suisse.

Mise en examen à Paris pour « blanchiment d’argent en bande organisée » et placée sous controle judiciaire, Florence Lamblin, élue EELV et adjointe du XIIIe arrondissement de Paris, a depuis démissionné de ses mandats électifs et politiques.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *