Tout établissement d’enseignement impliqué dans la manipulation des notes sera fermé

Tout établissement d’enseignement impliqué dans la manipulation des notes sera fermé

Tout établissement d’enseignement impliqué dans la manipulation des notes des contrôles continus sera fermé et les enseignants fraudeurs traduits devant la justice, a insisté, mardi à Rabat, le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa.

En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur l’évaluation des résultats des épreuves du baccalauréat, M. El Ouafa a affirmé qu’il suit de près le dossier des contrôles continus et la véracité des points obtenus par les élèves, ajoutant qu’il est prématuré de parler d’une évaluation définitive avant l’annonce des résultats de la session de rattrapage.

M. El Ouafa a également démenti l’existence d’un « quota préalable » pour les élèves du baccalauréat, expliquant que tout candidat ayant obtenu la moyenne requise décroche son diplôme, sans toute autre considération.

Le ministre s’est, par ailleurs, arrêté sur la problématique des candidats libres lors de ces épreuves, au nombre cette année de 170.000 mais dont seulement 75.000 se sont présentés aux examens, déplorant les pertes causées par ce comportement en termes de mobilisation de surveillants et correcteurs, outre la logistique mobilisée à cette fin (papier, salles d’examen).

Dans ce cadre, il a fait savoir qu’il sera procédé à la présentation d’une proposition visant à séparer le système des candidats libres de celui des élèves scolarisés.

Mots Clefs:
Education

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *