Tirs de l’armée algérienne vert le Maroc à Ait Jormane

Tirs de l’armée algérienne vert le Maroc à Ait Jormane

L’ambassadeur de SM le Roi à Alger a pris contact avec les autorités algériennes compétentes pour exprimer ses regrets et demander des explications sur les circonstances des tirs, lundi, par des éléments de l’Armée nationale populaire algérienne en direction du poste frontalier d’Ait Jormane, dans la province de Figuig, indique mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

La même source ajoute que l’ambassadeur de SM le Roi n’a pas manqué de rappeler aux autorités algériennes la nécessité d’assumer leur responsabilité conformément aux lois et conventions internationales et aux règles de bon voisinage, afin que ce genre d’incident ne se reproduise pas à l’avenir.

Le ministère de l’Intérieur avait indiqué, lundi soir, que des éléments de l’Armée Nationale Populaire Algérienne ont procédé (vers 13h45) à des tirs en direction du poste de surveillance marocain Ait Jormane au niveau du tracé frontalier entre le Maroc et l’Algérie, dans la province de Figuig.

Deux impacts de balles ont atteint le mur de ce poste frontalier, précise le communiqué.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *