Tétouan : l’université Abdelmalek Essaadi crée 168 filières scientifiques pour répondre au marché de l’emploi

Tétouan : l’université Abdelmalek Essaadi crée 168 filières scientifiques pour répondre au marché de l’emploi

L’université Abdelmalek Essaadi a créé 168 filières scientifiques jusqu’à présent pour que la formation va de pair avec le marché de l’emploi dans la région, qui a connu un développement soutenu lors de la dernière décennie, a indiqué, vendredi, le président de l’Université, Houdaifa Ameziane.

Lors d’une conférence de presse, M. Ameziane a fait savoir que ces filières de formation, lancées en 2003, sont en adéquation avec les changements et les chantiers économiques réalisés ou en cours de réalisation dans les différents domaines ainsi qu’avec les besoins du marché dans la région, devenue désormais l’un des poles économiques les plus importants au Maroc.

Lancées en partenariat avec les acteurs institutionnels et économiques dans la région Tanger-Tétouan, les filières concernent différentes spécialités scientifiques, techniques et littéraires, dont les études cinématographiques, la communication, le journalisme, la traduction, l’énergie, le transport international, l’ingénierie mécanique, la gestion informatique, la pêche et l’aquaculture, les sciences des mers et océans et les génies industriel et civil.

Le taux des filières professionnelles dans les établissements à accès ouvert au sein de l’université est passé de 7,3 pc durant l’année universitaire 2003-2004 à 49 pc durant l’année en cours, alors que le nombre des lauréats de l’université en général est passé de 1782 étudiants en 2004 à 5500 durant l’année en cours.

Houdaifa Ameziane a également fait savoir que l’Université Abdelmalek Essaadi Âœuvre actuellement, en coordination avec des partenaires nationaux, régionaux et locaux, à trouver des solutions aux problèmes liés à l’encadrement et à la formation, notamment en recourant aux services de professeurs universitaires spécialisés dans différentes disciplines, en renforçant les acquis sociaux des étudiants et en accordant un soutien matériel aux étudiants issus de familles nécessiteuses.

Mots Clefs:
MarocTétouan

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *