Tétouan : Le procès du pédophilie britannique reporté suite à l’évanouiessement de la victime

Tétouan : Le procès du pédophilie britannique reporté suite à l’évanouiessement de la victime

Le procès au Maroc d’un ressortissant britannique accusé de pédophilie a été une nouvelle fois ajourné mardi, au terme d’une audience durant laquelle une fillette s’est évanouie à la vue de son agresseur présumé, selon le responsable d’une ONG locale.

La prochaine audience de ce procès qui s’est ouvert à Tétouan (nord), en novembre dernier, aura lieu le 11 avril, a indiqué Mohammed Benaïssa, responsable de l’Observatoire du nord des droits de l’Homme (ONDH).

La raison de ce nouvel ajournement n’a pas été précisée, alors que le tout premier report avait été décidé en raison du retrait de l’avocat de la défense.

Mardi, une des jeunes victimes présumées, âgée de six ans, s’est évanouie dans l’enceinte du tribunal à la vue de l’accusé, a affirmé M. Benaïssa.

« Nous appelons à une décision rapide dans ce procès, compte tenu de la souffrance qu’il représente pour les victimes », a-t-il déclaré.

Le pédophile présumé, originaire du Pays de Galles, avait été arrêté en juin 2013 dans une station-service où des passants avaient entendu des cris d’enfant en provenance de son véhicule. Plusieurs personnes avaient encerclé la voiture, immatriculée en Espagne, et prévenu la police. La fillette -celle-là même qui se trouvait mardi au tribunal– était sortie indemne de l’incident.

Selon plusieurs ONG, l’homme, âgé d’une soixantaine d’années, est également accusé d' »enlèvement » et de « viol » sur deux autres fillettes, à Tétouan et à Chefchaouen, une autre ville du nord du Maroc.

Cet ancien enseignant a déjà purgé une peine de prison par le passé, à la suite d’une condamnation en 2009 au Pays de Galles pour « tentative d’enlèvement » sur une enfant de 5 ans.

Après sa sortie de prison, il avait rejoint le sud de l’Espagne puis était entré au Maroc en novembre 2012 via l’enclave espagnole de Ceuta.

D’après la presse marocaine, domicilié à Ceuta, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la police espagnole pour « pédophilie » et « enlèvement ».

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *