Tétouan: lancement d’un nouvel appel d’offres pour la gestion du service de transport urbain

Tétouan: lancement d’un nouvel appel d’offres pour la gestion du service de transport urbain
0 commentaires, 19/02/2013, Par , Dans Régions

La commune urbaine de Tétouan a décidé le lancement d’un nouvel appel d’offres relatif à la gestion déléguée du service de transport urbain, après une grève de15 jours observée par les employés du secteur.

Une commission ad hoc présidée par Mohamed Ida Ammar, président de la commune urbaine de Tétouan, et composée des présidents des communes urbaines et rurales concernées par le transport urbain, a décidé l’ouverture d’un nouvel appel d’offres, sur la base des remarques formulées par le ministère de l’Intérieur se rapportant notamment aux données financières de la société « Lux Transports », dont le chiffre d’affaires ne permet pas de couvrir les dépenses relatives au programme prévisionnel d’investissement de la société », indique mardi un communiqué de la commune urbaine de Tétouan.

Après que la commission technique élargie, composée des chefs de divisions, chefs de services et des secrétaires généraux des communes urbaines et rurales, ait examiné les explications et réponses de la société en question portant sur les observations du ministère de tutelle, il s’est avéré que ces dernières sont « infondées sur les plan technique et financier », d’où la décision de lancer un nouvel appel d’offres, précise la même source.

Pour leur part, les présidents et vice-présidents des communes urbaines et rurales concernées ont souligné que la décision prise auparavant se rapportant au transport urbain, a  » fait prévaloir l’intérêt général des citoyens, surtout en ce qui concerne les tarifs », appelant à résoudre, dans les plus brefs délais, ce problème dont souffre une grande frange de la population.

Le bureau syndical unifié des employés du secteur du transport urbain collectif à Tétouan (UNTM), avait appelé, début février courant, à une grève ouverte des salariés du secteur, suite « à l’échec du dialogue avec les parties concernées ».

Le syndicat a, également, appelé à  » faire des pressions sur les sociétés en question pour régler les salaires des 70 employés, qui sont en chomage depuis trois mois ».

Mots Clefs:
Tétouantransport

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *