Tempête autour d’un tweet de Murdoch sur la « presse détenue par les Juifs »

Tempête autour d’un tweet de Murdoch sur la « presse détenue par les Juifs »

Une fois n’est pas coutume, le magnat de la presse Rupert Murdoch s’est publiquement excusé sur Twitter, après avoir été l’objet de vives critiques durant le week-end pour un message sur l’attitude de la « presse détenue par les Juifs ».

« Pourquoi la presse détenue par les Juifs est-elle si systématiquement anti-Israël dans toute les crises ? », avait tweeté samedi le magnat australo-américain de 81 ans, en liaison avec l’opération « Pilier de défense » lancée par l’armée israélienne contre le Hamas.

Quelques heures plus tot, le patron de Newscorporation, l’un des plus grands groupes de médias du monde, avait également dénoncé sur Twitter « le parti pris gênant de CNN et d’AP ».

Les réactions n’ont pas traîné.

Le commentateur Howard Kurtz sur CNN a dénoncé un tweet « honteux », « vraiment injurieux », ne trouvant aucun apaisement dans la « moitié d’excuses » qu’a ensuite tweetée M. Murdoch.

« Il n’est pas sûr qu’il comprenne la magnitude de ses mots blessants », a écrit le journaliste. Le Guardian s’est fendu d’un long commentaire. Dans le Daily Beast, Peter Beinart a parlé d’un tweet « non seulement stupide mais injurieux, tant pour les journalistes que pour les Juifs ». Damian Thompson, du Telegraph, a demandé « une vraie explication ».

M. Murdoch, soutien indéfectible d’Israël, qui tweete régulièrement depuis décembre dernier et a 367.000 abonnés, a donc choisi de s’en excuser, jusqu’à un certain point.

« +La presse détenue par les Juifs+ a été durement critiquée, suggérant un lien avec les journalistes juifs. Ne le vois pas comme ça, mais m’excuse sans réserves », a-t-il tweeté, suscitant immédiatement de nouvelles critiques.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *