Syrie: Une cinquantaine de corps de femmes et d’enfants retrouvés à Homs (médias)

Syrie: Une cinquantaine de corps de femmes et d’enfants retrouvés à Homs (médias)

Quarante-sept corps de femmes et d’enfants ont été retrouvés dans la ville syrienne de Homs (centre), un « massacre » attribué lundi par l’opposition aux forces du régime et par les médias officiels à des « gangs terroristes ».

« Les corps d’au moins 26 enfants et 21 femmes ont été retrouvés dans les quartiers de Karm al-Zeitoun et Al-Adawiyé, dont certains égorgés, d’autres poignardés par les chabbiha », les milices pro-régime, a affirmé à la presse Hadi Abdallah, militant local de la Commission générale de la révolution syrienne.

Le Conseil national syrien (CNS), principale formation de l’opposition, a précisé que le « massacre » avait été perpétré dimanche et dit « mener les contacts nécessaires avec l’ensemble des organisations et des pays amis du peuple syrien en vue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité » de l’ONU.

Le président de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, a confirmé ces tueries dans le grand quartier de Karm al-Zeitoun, dont une partie est controlée depuis quelques jours par l’armée et l’autre par les militaires dissidents.

« Des centaines de familles ont fui Homs dans la nuit, notamment du quartier de Karm al-Zeitoun, par crainte de nouveaux massacres par les forces du régime » et « beaucoup ont passé la nuit en plein air », selon le président de l’OSDH.

La télévision officielle a accusé des « gangs terroristes armés » d’avoir « kidnappé des citoyens à Homs et de les avoir tués et filmés pour susciter des réactions internationales contre la Syrie », et affirmé que les « autorités compétentes ont délivré les habitants de Karm al-Zeitoun des terroristes ».

Par ailleurs, l’émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, a achevé dimanche une mission en Syrie sans parvenir à un accord destiné à mettre un terme aux violences dans ce pays.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *