Suppression de deux jours fériés religieux au Portugal à partir de 2013

Suppression de deux jours fériés religieux au Portugal à partir de 2013
0 commentaires, 09/05/2012, Par , Dans Monde

Le Portugal et le Saint-Siège sont parvenus, après plusieurs semaines de négociation, à un accord pour la suppression de deux jours fériés religieux à partir de l’an prochain, comme le prévoit la réforme du code du travail décidée par le gouvernement pour améliorer la compétitivité du pays, sous assistance financière.

« Le gouvernement portugais et le Saint-Siège sont parvenus à un accord sur la réduction du nombre de jours fériés religieux à partir de 2013 et pour une période de cinq ans », indique un communiqué commun du ministère des Affaires étrangères et de l’Economie.

Les jours concernés par cet accord sont la Fête-Dieu, traditionnellement célébrée 60 jours après Pâques, et la Toussaint, le 1er novembre, précise le communiqué, notant que cet accord vise à soutenir les efforts du Portugal et des Portugais pour venir à bout de la crise économique et financière que traverse le pays ».

En échange d’un prêt de 78 milliards d’euros, accordé en mai 2011 au Portugal par l’Union européen et le Fonds monétaire international, le gouvernement de centre droit s’était engagé à réformer le marché de l’emploi en assouplissant les horaires de travail et les critères de licenciements, tout en supprimant des jours fériés et des congés.

La réforme du code du travail, négociée entre le gouvernement et les partenaires sociaux, à l’exception de la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), principal syndicat du pays, a été adoptée en première lecture fin mars au Parlement. Elle fait depuis l’objet d’une forte contestation sociale.

Outre la suppression de fêtes religieuses, le gouvernement a également proposé la suppression de deux jours fériés civils à partir de l’année prochaine: le 5 octobre, qui célèbre la proclamation de la République et le 1er décembre, qui commémore la restauration de l’indépendance face à l’Espagne.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *