Suède : 75 heures de travaux d’intérêt général pour l’agression de 2 femmes voilées

Suède : 75 heures de travaux d’intérêt général pour l’agression de 2 femmes voilées

Un Suédois qui avait agressé deux femmes voilées devant un hôpital a été condamné mercredi à 75 heures de travaux d’intérêt général, a annoncé la justice, considérant qu’il s’agissait d’un crime raciste.

« L’agression n’a pas été provoquée et son motif a été de maltraiter (les deux femmes) en raison de leur croyance religieuse », a constaté la cour d’appel de Malmö (sud) dans son jugement, soulignant que les deux femmes étaient voilées au moment des faits.

En première instance, la justice n’avait pas retenu le motif racial.

« J’ai jugé qu’il s’agissait d’un crime à motif racial (…) et la Cour d’appel m’a suivie », s’est félicitée le procureur, Linda Rasmussen, dans un communiqué.

« En jugeant qu’il s’agissait d’un crime racial, la Cour d’appel ne s’est pas seulement intéressée au comportement de l’agresseur au moment de l’attaque mais aussi comment il a agi après », a-t-elle ajouté.

Après avoir frappé les deux femmes devant l’entrée des urgences d’un hôpital de Malmö, l’homme, âgé aujourd’hui de 56 ans, avait affirmé que c’était « la faute des musulmans », a rapporté un témoin.

Outre la condamnation à des travaux d’intérêt général, l’homme est tenu de payer des dommages et intérêts aux deux victimes, une mère et sa fille, à hauteur de 25.000 couronnes (2.700 euros). Le montant a été augmenté par rapport à la première instance.

L’homme est présenté par les médias comme l’un des fondateurs de la Société pour la liberté d’expression, un réseau anti-islam.

Mots Clefs:
Islam

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *