StopTGV : un documentaire pour en parler

StopTGV : un documentaire pour en parler

La résistance au projet de ligne grande vitesse ne s’essouffle pas. Un documentaire sur ce projet qualifié d’éléphant blanc verra bientot le jour. Lakome vous présente une première version.

Le vidéo-activiste et militant altermondialiste Julien Merlaud vient de présenter la première version, toujours en travaux, de son documentaire Arnaque à Grande Vitesse, traitant du projet de ligne grande vitesse Tanger-Casablanca, en cours de construction.

Le projet dont la construction a été confiée, de gré à gré et sans appel d’offres à des sociétés françaises, avait été décidé entre le roi Mohamed VI et le président Nicolas Sarkozy en 2007, une décision d’en haut dans laquelle le pouvoir législatif marocain n’a pas eu de mot à dire. Le débat a été difficile à installer si quelques associations ne s’étaient pas rassemblées en collectif, #StopTgv, poussant les tenants du projet à réagir et s’exprimer.

En travaillant sur le projet du «TGV marocain », Julien Merlaud sait bien de quoi il s’agit, puisque dans sa région, en Bretagne, des projets comme ça, ils connaissent bien. L’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes à Nantes est aussi considéré par la population comme un éléphant blanc, investissement budgétivore inutile, et non-tourné vers la satisfaction de besoins plus urgents de la populations. Le travail de Julien Merlaud décrit comment des voix s’élèvent, de Nantes à Rabat, contre ces politiques décidées en haut sans consulter les gens d’en bas.

Mots Clefs:
Casablanca

À propos Mouna Naciri

3 commentaires

  1. Adil
    mars 14th, 2013 14:43

    مؤكدين على ضرورة فتح تحقيق مفصل في الموضوع من طرف رئيس الحكومة لعدم ثقتهم في وزارة الداخلية التي تعتبرهم صندوقها الأسود على حد قولهم. c’est quoi ca??!

    Répondre

  2. Mohamed
    mars 6th, 2013 13:27

    remettez juste les trains qui existent dejà à niveau et rajouter plus de ligne au lieu d’un TGV qui sert à rien

    Répondre

  3. soufi
    mars 6th, 2013 11:12

    n’importe quoi

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *