Soudan : La société marocaine Managem prévoit de produire 12 tonnes d’or

Soudan : La société marocaine Managem prévoit de produire 12 tonnes d’or

L’une de ses mines en République du Soudan étant déjà au stade de la production, le groupe minier marocain Managem entend produire 12 tonnes d’or par an dans un futur proche. Un tel résultat pourrait lui offrir de l’influence sur le secteur minier soudanais.

L’année vient de commencer et Managem, l’opérateur minier de la holding royale marocaine d’investissement ONA (Omnium Nord Africain), fait des projections plus qu’intéressantes pour l’avenir de l’entreprise dans la République du Soudan. « La production [d’or, ndlr] annuelle atteindra 12 tonnes dans un proche avenir », a déclaré le PDG de Managem, Abdelaziz Abarro, à l’Agence de presse soudanaise (Suna), rapporte Reuters, aujourd’hui, vendredi 22 février.

Au total, le gouvernement soudanais a prévu, pour 2013, une production de près de 50 tonnes, soit près de 2,5 milliards de dollars. Si l’objectif est atteint, la République du Soudan pourrait faire son entrée dans les rangs des 15 premiers producteurs d’or dans le monde et des trois premiers en Afrique après l’Afrique du Sud et le Ghana.

Bientot un des plus grands au Soudan ?

Managem fait partie des 85 entreprises autorisées à rechercher et à produire de l’or au Soudan. Le groupe a obtenu sa licence en septembre 2008, ce qui fait de lui le dernier opérateur autorisé. Il a acquis deux concessions dont l’une, située dans le Nil, est déjà au stade de la production. Le minier marocain a ainsi profité de la stratégie déployée par l’Etat soudanais qui consiste à encourager l’exploration et la production de minéraux afin d’obtenir de nouvelles sources de revenus et de devises.

Avec sa prévision de production de 12 tonnes d’or, Managem pourrait devenir l’un des plus importants acteurs du secteur minier soudanais, relève Reuters. Actuellement, la plus grande mine d’or est celle d’Ariab Mining Co, une joint-venture de la société canadienne de ressources naturelles La Mancha et le gouvernement soudanais. Mais l’entreprise a récemment connu une baisse de sa production due à l’épuisement de ses réserves près de la surface. Si les estimations de Managem se réalisent, le groupe marocain pourrait ouvrir une nouvelle page de son existence dans le pays d’Omar Al-Bachir.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *