Sit-in à Rabat pour demander la criminalisation de toute forme de harcèlement sexuel

Sit-in à Rabat pour demander la criminalisation de toute forme de harcèlement sexuel
0 commentaires, 03/12/2012, Par , Dans Société

Un sit-in national a été organisé, dimanche à Rabat, pour demander la criminalisation de toutes les formes de harcèlement sexuel à l’initiative de l’association « L’Espace pour l’Avenir », relevant de la Fédération de la ligue démocratique des droits de la femme (FLDDF).

Les participants à cette manifestation placée sous le signe « Halte au harcèlement, tous égaux en dignité et en liberté », ont scandé des slogans dénonçant toutes les formes de harcèlement, appelant à l’adoption de lois qui criminalisent cet acte qui attente contre la dignité des filles et des femmes, en particulier dans la rue et sur les lieux publics.

Ils ont appelé à protéger les filles et les femmes contre toutes les formes de harcèlement sexuel qui a un impact négatif sur leur cursus scolaire et leur parcours professionnel.

Dans une déclaration à la MAP, la présidente de la FLDDF, Fouzia Assouli, a indiqué que cette initiative intervient en soutien de l’action du mouvement féministe visant à faire adopter une loi pour interdire et criminaliser toutes les formes de harcèlement sexuel, ajoutant que ce sit-in ambitionne de faire changer les mentalités, en particulier chez les jeunes.

Mme Assouli a rappelé qu’une étude nationale sur la violence à l’égard de la femme, réalisé par le Haut Commissariat au Plan, montre que 35 pc des harcèlements se produisent dans l’espace public, y compris l’administration publique, l’école, l’université et la rue.

Pour sa part, la présidente de l’association « L’Espace pour l’avenir », Meriem Nakiz, a souligné dans une déclaration similaire, que bien que l’article 503 du code pénal criminalise le harcèlement dans une position d’abus d’autorité, il ne criminalise pas le harcèlement dans la rue et les espaces publics.

La présidente de l’association a relevé que la mise en application des dispositions au profit des femmes, inscrites dans la nouvelle Constitution, est susceptible de lutter contre la discrimination et la violence faite aux femmes.

Ce sit-in, qui vient couronner la campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexuel lancée le 15 novembre par l’association, s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale pour l’élimination de la violences à l’égard des femmes.

Mots Clefs:
Rabat

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *