Signature d’un Mémorandum d’entente entre la CGEM et des chambres européennes

Signature d’un Mémorandum d’entente entre la CGEM et des chambres européennes
0 commentaires, 27/11/2012, Par , Dans Economie

La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mme Miriem Bensalah Chaqroun a signé, mardi à Casablanca, un Mémorandum d’entente avec les responsables de l’association européenne des Chambers de commerce et d’industrie (Eurochambres), de l’Union des chambres de commerce et d’industrie européennes au Maroc (EuroCham Maroc), de l’Union européenne de l’artisanat et des PME (UEAPME) et de BusinessEurope.

Ce Mémorandum d’entente, signé en marge du Forum des affaires UE-Maroc, vise à défendre les intérêts maroco-européens tout en identifiant les opportunités mutuellement avantageuses, pour qu’elles soient menées conjointement en vue de renforcer les liens de partenariat entre l’ensemble des parties signataires, indique mardi le patronat dans un communiqué.

Afin de tirer parti des opportunités d’affaires et d’investissement qu’offre le Maroc dans les divers secteurs, les chefs d’entreprises européennes ont eu l’occasion d’établir des contacts business to business (B2B) avec leurs homologues marocains membres de la CGEM, ajoute la même source.

S’exprimant à l’ouverture de ce Forum, Mme Bensalah Chaqroun, cité par le communiqué, a affirmé que la signature par la CGEM d’un mémorandum d’entente avec les principales organisations représentatives des entreprises européennes est « le signe que le secteur privé des deux rives de la Méditerranée croit fortement en un nécessaire approfondissement des relations entre le Maroc et l’UE », ajoutant que « c’est un signe positif adressé aux responsables politiques et c’est le début d’une collaboration que la CGEM espère fructueuse ».

Cet accord, ayant pour but l’institutionnalisation des relations du patronat avec ses homologues européens, contribuera à mieux appréhender les enjeux du Statut Avancé accordé au Maroc, à donner plus de visibilité, à identifier les obstacles qui affectent les échanges économiques entre le Maroc et l’UE et à offrir un soutien aux entreprises dans les deux sens », a-t-elle expliqué.

Le Royaume a investi, dès le début des années 90, dans un véritable partenariat avec l’Europe. Un partenariat ambitieux qui a impliqué pour le Royaume de nombreuses réformes à la fois politiques et économiques et qui a contribué à la modernisation de l’économie marocaine, a poursuivi Mme Bensalah Chaqroun, relevant que les entreprises marocaines ont joué un role majeur dans le cadre de ce processus en s’adaptant aux exigences des marchés européens, en acceptant la concurrence et, souvent, le partenariat avec des entreprises européennes sur le marché national.

L’économie marocaine devrait pouvoir participer au marché unique européen et aller au-delà d’un simple accord de libre-échange dont les avantages se traduisent uniquement en démantèlements tarifaires, a-t-elle en outre ajouté, notant que l’adhésion du Maroc au marché unique permettrait une simplification des transactions commerciales et offrirait une garantie de pérennité du traitement préférentiel de l’origine marocaine.

De ce fait, il serait prioritaire pour le Maroc, préalablement au Statut avancé, de réaliser une union douanière avec ses partenaires européens. « En tant que CGEM, nous considérons ce Statut comme une chance à saisir pour l’ensemble du tissu économique marocain et européen, et souhaitons apporter notre contribution à sa mise en Âœuvre », a poursuivi la présidente de la CGEM.

Placé sous le thème « opportunités d’affaires entre l’UE et le Maroc », le Forum des affaires UE-Maroc a accueilli plus d’une centaine de firmes européennes opérant notamment dans les secteurs de l’énergie, du tourisme, de l’industrie automobile et aéronautique et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il a pour objectif de promouvoir une croissance durable et inclusive aussi bien au Maroc que dans l’Union européenne.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *