Signature d’un accord de jumelage entre Rabat et Al Qods Acharif

Signature d’un accord de jumelage entre Rabat et Al Qods Acharif
0 commentaires, 02/10/2012, Par , Dans Monde

Un accord de jumelage entres les villes de Rabat et d’Al Qods Acharif a été signé mardi à Rabat en vue de développer encore davantage les liens de coopération bilatérale et d’approfondir les liens de fraternité ancestrale entre les populations des deux cités.

Signé par le président du Conseil communal de Rabat, Fathallah Oualalou et le ministre des Affaires d’Al Qods Acharif à l’Autorité nationale palestinienne et Conservateur de la ville sainte Hussein Adnan, en présence de l’ambassadeur de la Palestine à Rabat et d’un représentant de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), cet accord vise à encourager l’échange culturel, à tenir à cet effet des rencontres et des forums et mettre en commun les expertises et le savoir inhérents aux domaines des infrastructures, de la planification architecturale et urbaine, de l’enseignement, de la santé, de l’habitat et du développement durable.

Dans le but de protéger la ville sainte contre l’occupation israélienne, cet accord dresse un cadre favorisant la coopération en matière des télécommunications et des relations internationales, outre la coordination entres les représentants des deux cités lors des colloques et forums régionaux et internationaux.

En vertu du document signé, la municipalité de Rabat s’engage, conformément à ses prérogatives et aux moyens dont elle dispose, à soutenir la résistance des maqdessis tandis que les autorités d’Al Qods Acharif devront s’employer à présérver la présence historique du Maroc dans la ville sainte, et à en assurer l’archivage, notamment à Hay Al-Maghariba.

Dans une intervention à cette occasion, M. Oualalou a indiqué que ce jumelage s’inscrit dans le cadre du raffermissement des relations fraternelles et d’entraide existant entre les deux villes, ajoutant, à ce propos, que la population de Rabat entretient un lien particulier avec Al Qods Acharif, lequel lien s’est vu constamment consolidé par la tenue dans la capitale marocaine de nombre de rencontres de soutien à la cause palestinienne.

Il a, d’autre part, rappelé la création en 1998, sur initiative de Feu SM Hassan II, de l’Agence Bayt Mal Al Qods qui siège à Rabat, soulignant la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods entoure cette institution vouée, entre autres, à la protection des droits palestiniens, islamiques et arabes au sein de la ville sainte, au renforcement de la résistance de ses habitants à travers le soutien apporté au financement de programmes et projets, tous secteurs confondus, outre la préservation du patrimoine civilisationnel et religieux de la cité sainte.

Le conseil communal de Rabat mettra son quatrième congrès, prévu l’an prochain à Rabat et qui rassemblera des représentants des villes et autorités locales internationales, au service des villes palestiniennes, à leur tête Al Qods Charif, a fait savoir M. Oualalou.

Pour sa part, M. Hussein Adnan a fait part de sa profonde satisfaction de la signature de cet accord qui, a-t-il dit, vient consacrer les liens profonds et historiquement tissés entre les deux villes signataires, réaffirmant, au nom de la population maqdessie, sa reconnaissance et sa considération de l’appui sans cesse prodigué par le Maroc. Pâtissant de l’étau israélien, la population d’Al Qods Charif a besoin d’initiatives de ce genre, a affirmé M. Adnan.

Mots Clefs:
Maroc

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *