Sahara : Le parlement suédois reconnaît la « RASD » (Polisario)

Sahara : Le parlement suédois reconnaît la « RASD » (Polisario)
0 commentaires, 06/12/2012, Par , Dans Politique

Après la Yougoslavie, en 1984, la Suède serait-elle le deuxième pays européen à reconnaître la « République Arabe Sahraouie Démocratique » (RASD) ? Son parlement a fait le premier pas. Reste à savoir si Stockholm approuvera une telle décision qui ferait de la Suède le premier pays de l’UE à reconnaître l’indépendance du Sahara.

La plénière du parlement suédois, réunie mercredi 5 décembre après-midi, a adopté une résolution demandant au gouvernement de Stockholm de reconnaître la  « République Arabe Sahraouie Démocratique » (RASD). Une décision qui contredit certaines analyses publiées par des médias marocains à l’issue du report du vote lors de la séance du mercredi 28 novembre, interprété comme une victoire du Maroc.

Dans les camps de Tindouf, le Polisario jubile. Et pour cause, c’est la première fois qu’une instance législative d’un pays appartenant à l’Union européenne entreprend une telle démarche. Sa direction a immédiatement publié un communiqué saluant le vote du parlement suédois.

Silence à Rabat

En revanche au Maroc, aucun communiqué officiel n’a encore été envoyé par le ministère des Affaires étrangères. Nous avons tenté de recueillir une déclaration du n°2 de la diplomatie marocaine, en vain. Youssef Amrani, le ministre délégués aux Affaires étrangères a brièvement indiqué qu’il ne possèdait pas encore tous les éléments sur ce sujet puisqu’il était aux Etats-Unis.

Saâd Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopértation, est resté injoignable. Une source anonyme, au sein du ministère nous confie, toutefois, son optimiste. Selon elle, la Suède ne reconnaîtra jamais la  « RASD ».

Calme à Laâyoune

Pour une fois Rabat et Laâyoune sont sur la même longueur d’onde : le calme. Une source anonyme dans la capitale des provinces du sud a fait part à Yabiladi.com de l’absence total de sit-in, de marche ou de manifestation de joie dans les rues de Laâyoune, même dans les quartiers des sympathisants et défenseurs du Polisario. En harmonie avec ce calme absolu, seule la police patrouille.

En attendant une réaction du ministère des Affaires étrangères, un député espagnol, d’origine basque, a demandé au gouvernement de Madrid de soutenir le Polisario pour qu’il obtienne le statut de pays observateur non-membre de l’ONU à l’instar de la Palestine. Actuellement, une trentaine de pays reconnaît la « RASD » dont, notamment, l’Afrique du sud, le Nigéria, l’Algérie, le Venezuela et le Mexique.

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *