Ryanair punit les aéroport marocains, trop chers

Ryanair punit les aéroport marocains, trop chers

la célèbre compagnie aérienne irlandaise à bas prix a décidé de faire chanter l’Etat marocain après l’augmentation par l’ONDA, l’office national marocain chargé de la gestion des aéroports, des taxes d’utilisation de ses installations.

Pour faire plier l’ONDA, Ryanair a décidé de supprimer 34 vols à destination du Maroc, et ce à partir du mois d’octobre prochain.

Sont concernés par cette décision salomonique quatre vols hebdomadaires en provenance de l’aéroport londonien de Stansted et en direction de Fès. La fréquence des vols de Luton, une autre ville britannique, vers Marrakech, est réduite à deux vols par semaine. Quant aux vols pour Oujda, ils sont tout simplement supprimés. La compagnie se retire de la ville.

Au total, ce transporteur, peu respectueux de ses clients et des autorités aéroportuaires des pays où il opère, réduit huit fréquences hebdomadaires en direction de Nador, six à Fès, huit à Marrakech et quatre à Tanger.

Ryanair, qui se pose en grand sauveur du tourisme marocain, assure que par sa décision de supprimer 34 vols à destination du Maroc, notre pays va perdre 100 000 touristes.

Le royaume est donc entre les mains de cette compagnie aérienne qui par ce chantage veut pousser l’ONDA à revoir ses augmentations.

Pourtant, selon un récent rapport de l’Association of European Airlines (AEA), Ryanair a bénéficié de subventions de l’Etat marocain qui équivalent à des centaines de millions d’euros. Ce document allègue que l’année dernière Ryanair aurait perdu 305 millions d’euros sans le soutien du gouvernement marocain.

Alors, qui a sauvé qui ?

Amine Bouderaâ

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=19166

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser un commentaire