Royaume-Uni : Les Ecossais disent NON à l’indépendance

Royaume-Uni : Les Ecossais disent NON  à l’indépendance

Les Ecossais ont clairement dit non à l’indépendance, lors d’un référendum historique, mais le gouvernement central de David Cameron, déstabilisé, s’est empressé vendredi de promettre des pouvoirs accrus aux quatre nations constitutives du Royaume-Uni.

Après des semaines d’intense suspense et de débat parfois acrimonieux, le camp du non l’a emporté par 55,3% devant le oui à 44,7%. L’écart est important, et la participation record de 84,6% amplifie le verdict.

Ce résultat constitue une amère déception pour le Premier ministre de l’Ecosse Alex Salmond — même s’il hérite d’une autonomie accrue en lot de consolation — et un immense soulagement pour le chef du gouvernement central David Cameron, mis en grande difficulté, et qui jouait dans la partie de poker référendaire son avenir politique.

Le ouf était aussi perceptible chez nombre de dirigeants européens inquiets d’une contagion nationaliste, à Bruxelles, Paris, Madrid et, au-delà, à Washington ou Pékin. Il était manifeste à la bourse de Londres, qui a ouvert en hausse de 0,75%, avec une livre sterling à son plus haut niveau face à l’euro depuis deux ans. Il était largement partagé à la City, tandis que la Scotch Whisky Association (SWA) levait son verre à la santé de « la stabilité ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *