Revue de presse marocaine du 30/08/2013

0 commentaires, 30/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce vendredi 30 août:.

L’OPINION:
– Problématique de la subvention des produits de base: le prix du pain en surenchères. Pour le commun des Marocains, le pain est un produit à sensibilité particulière et toute révision à la hausse de son prix, aussi minime soit-elle, revêt une signification tout aussi particulière. A forte connotation sociale, le prix du pain sert d’indicateur à même de renseigner sur le coût de la vie. Pour les couches défavorisées surtout. Il sert aussi à renseigner sur la manière dont est déclinée la politique de subvention-compensation de la farine nationale, principale ingrédient de base de ce produit.

– L’Algérie, exclusif bailleur de fonds du Polisario. Le journal électronique « Tamurt.info » a dévoilé dans son édition de mercredi les liens étroits entre l’Etat algérien et le Polisario, soulignant, en se basant sur plusieurs sources algériennes notamment diplomatiques, qu’Alger prend en charge toutes les dépenses de la junte séparatiste, hébergée à Tindouf (sur le territoire algérien). C’est avec le budget de l’Etat algérien que le Polisario prend en charge toutes les dépenses de son organisation, écrit le journal.

– Piqûres de scorpions: Baisse nette des cas mortels. Le nombre des cas de décès dus aux piqûres de scorpions a enregistré une baisse sensible, passant de 400 cas annuellement à environ 50 cas par an durant les cinq dernières années, et ce depuis le lancement en 2002 de la première campagne nationale de lutte contre les piqûres de scorpion, apprend-on auprès du département de la santé. Le Centre national antipoison et de pharmacovigilance (CAPM) a répertorié 13 cas mortels de piqûres de scorpions au cours de la première moitié de 2013 contre 65 l’année dernière, précise le ministère dans un communiqué.

L’ECONOMISTE
– Prix: Une bien dangereuse réforme. La dernière hausse des prix du lait et dérivés aurait été le détonateur. Des voix et non des moindres, puisqu’il s’agit de parlementaires, ont saisi l’occasion pour réclamer le retour à l’encadrement de la filière laitière. Des politiques à travers des messages à peine voilés ont versé dans la même direction au nom de « la sauvegarde du pouvoir d’achat des citoyens », faisant ainsi table rase de la liberté du marché. Mais il n’y a pas de fumée sans feu. Un projet de loi modifiant la législation sur la liberté des prix et de la concurrence a été déjà remis au Secrétariat général du gouvernement il y a bientôt une année.

– Bourse: les rachats d’actions ont perdu leur attractivité. Alors que les cours continuent à plonger, les entreprises peuvent difficilement activer le levier des rachats d’actions pour amortir la baisse. La chute des transactions sur le marché enlève tout intérêt à ces opérations. D’autant plus que les seuils d’interventions sont maintenant mieux encadrés par le CDVM. Les écarts relevés sur certains programmes avaient poussé au durcissement de la réglementation. Cependant, celle-ci n’offre pas la même souplesse que sur des marchés plus matures.

AL BAYANE
– Marché de la distribution des hydrocarbures: L’arrivée de la Samir suscite la grogne des opérateurs. C’est un vieux problème qui surgit ces derniers jours. En effet, l’autorisation accordée par le département de tutelle pour permettre à la SAMIR, raffineur, de créer son propre réseau de distribution est très mal perçue par la profession. Les opérateurs du secteur de la distribution de carburants dénoncent le caractère déloyal de cette décision qui, selon eux, fausserait le jeu de la concurrence. Le bras de fer entre la SAMIR et une bonne partie du groupement des pétroliers du Maroc, notamment le groupe Afriquia Gaz, continue.

– UE: Première partie du programme d’action 2013. La commission européenne a annoncé jeudi le lancement de la première tranche du programme d’action 2013 en faveur du développement économique et social au Maroc, destiné à « accompagner dans la durée les réformes entreprises par le Royaume, afin d’en assurer le succès et la soutenabilité ». D’un montant total de 110 millions d’euros, le programme vise à soutenir, d’une part, l’établissement d’un système de couverture médiatique universelle et, d’autre part, la politique de développement agricole en faveur de la petite agriculture paysanne et familiale, indique un communiqué de la CE.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– 61è congrès de l’association « Femmes chefs d’entreprises mondiales ». L’association « Femmes chefs d’entreprises mondiales » (FCEM) tient son 61è congrès annuel, du 25 au 29 septembre à Marrakech, sur le thème « Femmes entrepreneurs: des valeurs sûres pour une performance durable ». Cet important rendez-vous international, qui se tient sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, se veut une occasion pour partager les expériences et promouvoir les bonnes pratiques en matière d’entrepreneuriat féminin.

– Incendies de forêt: Moins d’hectares ravagés par le feu qu’en 2012. Selon le Haut-commissariat aux eaux forêts et à la lutte contre la désertification, l’année 2013 a connu moins d’incendies que les précédentes. Quelque 1.400 hectares ont été ravagés par le feu cette année, contre plus de 3.406 hectares en 2012. La moyenne annuelle des incendies de forêt au Maroc est, pour rappel, de 1.530 hectares.

LE SOIR ECHOS
– Gouvernement: la semaine ultime. Ils vont rentrer, ces ministres, assister au dernier Conseil de gouvernement, préparer leurs valises et s’apprêter à quitter les allées du pouvoir Leur départ survient à la suite d’une série de mini-crises dont on peut dire qu’elles sont sans précédent dans l’histoire institutionnelle du Maroc. De la défection du deuxième parti de la coalition, l’Istiqlal, à la paralysie qui dure depuis six semaines pour former un gouvernement -et ce n’est pas fini-, il y a de quoi s’alarmer et prendre ses jambes au cou !

AUJOURD’HUI LE MAROC
– L’aéronautique sauve la mise avec une progression de 25 pc au 1er semestre 2013. Plus de 50 milliards de dirhams générés par six pôles industriels au titre des six premiers mois de l’année en cours. Le pic a été observé au niveau des exportations aéronautiques réalisant un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dirhams, soit une amélioration de 25 pc en glissement annuel. Revirement de situation pour les exportations en électronique et cuir. Les deux secteurs sont passés de baisses fâcheuses à des évolutions importantes au premier semestre 2013.

– USFP: Alliances, congrès de la jeunesse et session extraordinaire du conseil national. L’attente n’exclut pas la réorganisation. Les résultats des négociations de la reformulation du gouvernement Benkirane tiennent tout le monde en haleine. En attendant le nouveau visage de la scène politique, l’heure est au resserrement des rangs au sein des partis de l’opposition, en particulier l’USFP. « Nos alliés sont les partis qui partagent avec nous une position claire, notamment les partis de l’opposition, à savoir l’Istiqlal et le PAM, et même le RNI, parti en pleine concertation avec le chef de gouvernement, mais qui est toujours dans l’opposition jusqu’à preuve du contraire », explique un membre du bureau politique de l’USFP.

– Pour soutenir les réformes socioéconomiques: L’Union européenne met 110 millions d’euros sur la table. Afin de contribuer au développement économique et la résorption des inégalités sociales au Maroc, l’Union européenne réitère sa confiance et décide d’octroyer un nouvel appui. Cet appui destiné à la réforme de la couverture médicale de base et la politique sectorielle agricole concerne la première partie du programme d’action 2013 de l’UE en faveur du Maroc et doté de 110 millions d’euros.

LIBERATION:
– Le deuil impossible des familles des disparus de Sidi Ifni. Les mères des disparus du naufrage de la patera ayant appareillé de Sidi Ifni le jeudi 13 décembre dernier et qui a coulé au large des îles Canaries, ont du mal à faire le deuil. Elles attendent toujours les dépouilles de leurs enfants. Une attente difficile à supporter et qui a transformé leur vie en calvaire. « Ces femmes vivent une vraie tragédie. Elles ont du mal à tourner la page. Aujourd’hui, elles se nourrissent peu, dorment pet et pensent trop à leurs enfants disparus. Elles ruminent leurs ressentiments », confie un proche de l’une des familles de ces disparus.

– Des milliards de dollars versés par Alger dans les caisses du Polisario. La connivence entre le régime algérien et les séparatistes du Polisario coûte énormément d’argent au budget de l’Etat et au contribuable. Selon le journal électronique « Tamurt.info », le budget alloué par le régime algérien au financement du Polisario « est inconnu des dirigeants politiques algériens. Seul le département des renseignements algérien (DRS) est au courant ». Et d’ajouter que personne n’est en mesure d’apporter le moindre nombre, même approximative, de « milliards » que verse l’Algérie aux responsables du Polisario. Aucun député, ni ministre ne peut percer ce secret. Ce budget échappe à tout contrôle des politiciens et reste toujours un mystère ».

AL ALAM
– Chantiers de la rentrée: les dossiers chauds. Quelques jours avant la rentrée politique et sociale, l’opinion publique s’interroge sur le sort des chantiers de réforme, les réponses du gouvernement aux problèmes en suspens et la manière de mettre en uvre les grandes réformes, notamment celles de la Caisse de compensation. Les citoyens s’interrogent également sur la manière d’entamer la nouvelle rentrée politique alors que le nouveau visage de l’équipe gouvernementale ne s’est pas encore dessiné.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– L’impasse: Benkirane mise sur des élections anticipées. Après l’échec des derniers rounds de négociations avec le RNI, Il semble que le Chef du gouvernement ne veut pas assumer la responsabilité de la démission du gouvernement en brandissant la carte des élections anticipées ou une motion de retrait de confiance par l’opposition. Par ailleurs, des dirigeants RNIstes ont exprimé leur déception quant à l’attitude de Benkirane lors des négociations avec le parti de la colombe.

– Sit-in des professionnels du transport touristique devant le ministère de l’Equipement et du Transport. Le syndicat national du transport touristique au Maroc a organisé, jeudi, un sit-in devant le siège du ministère de tutelle pour protester contre une circulaire du ministère qui oblige les professionnels à passer par les agences de voyage pour avoir des clients.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Le gouvernement va procéder à l’indexation pour faire face à la flambée des prix des carburants sur le marché international. Dans une déclaration au journal, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif, a indiqué que le gouvernement va procéder à l’indexation pour atténuer les répercussions de la flambée des prix des carburants sur le marché international sur la Caisse de compensation.

BAYANE AL YOUM
– L’Algérie renfloue les caisses du Polisario. Des responsables algériens lèvent le voile sur le budget pharamineux alloué par le régime algérien au financement du Polisario. Durant trois décennies et demie, l’Etat algérien a ainsi versé des milliards pour financer des actes de vandalisme dans les provinces du Sud ainsi que des activités hostiles au Maroc dans toutes ses représentations diplomatiques à l’étranger.

ATTAJDID
– Hausse des prix du lait: Le gouvernement intervient. Le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch a convoqué la Centrale laitière pour s’enquérir des tenants et aboutissements de cette hausse. Pour sa part, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance a convoqué les coopératives laitières pour examiner ce dossier qui a suscité une grande polémique ainsi que la grogne des consommateurs.

RISSALAT AL OUMMA
– Le mouvement de mutation des fonctionnaires du ministère de la Justice et des Libertés: Le SDJ s’injure. Le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) a dénoncé le dernier mouvement de mutation des fonctionnaires du ministère de la Justice et des Libertés, appelant à la mise en place de critères objectifs.

– Distribution des bonbonnes de gaz: Le syndicat hausse le ton. Le Syndicat national des producteurs du pétrole et du gaz (SNPPG), affilié à la CDT, a qualifié de « folkorique » le mémorandum adressé par Mustapha Ramid à la justice visant à mettre fin aux infractions dans le secteur des bonbonnes de gaz.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Le gouvernement pourrait augmenter les prix des carburants. La flambée des prix des carburants sur le marché international pourrait saper les efforts du gouvernement Benkirane visant à réduire les dépenses de la Caisse de compensation. Dans une déclaration au journal, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif, s’est montré pessimiste. « Personne ne pourrait revendiquer que cette flambée des prix des carburants hausse n’aurait d’incidences », a-t-il estimé.

– Consultations pour la formation de la nouvelle majorité: Le RNI dénonce les allégations du PJD. Un dirigeant RNIste a accusé le PJD d’avoir véhiculé des informations erronées sur un prétendu blocage des négociations par le parti de la Colombe.

AKHBAR AL YOUM
– Huit millions de dollars transférés illégalement vers l’étranger. Le ministère public à Casablanca devrait soumettre à l’Office des changes le dossier concernant le transfert d’un montant de 8 millions de dollars vers l’étranger, obtenu à travers la vente d’un bien immobilier.

AL KHABAR
– Flambée des prix: Après le lait, c’est au tour des produits avicoles de connaître une envolée de ses prix. Après la hausse des prix des aliments de volailles, les professionnels du secteur ont annoncé une hausse imminente des prix indépendamment des variations des prix au cours de l’année.

AL MASSAE
– Le ministère de l’Intérieur débloque 28 milliards de centimes pour la mise à niveau de la capitale. L’enveloppe sera allouée au financement des travaux d’éclairage public et d’aménagement des espaces verts et des routes de la ville de Rabat.

– Les diplômés-chômeurs déversent leur colère sur le RNI. Dans le sillage des consultations politiques entre le chef du gouvernement et le président du RNI, les diplômés-chômeurs ont observé un sit-in devant le siège du RNI pour réclamer la mise en application des engagements signés par le gouvernement Abbas El Fassi sur l’intégration directe des signataires du PV du 20 juillet.

ASSABAH
– Casablanca: saisie de 43.000 comprimés psychotropes. Les services de sécurité à Ben M’Sik ont démantelé, récemment, un réseau de trafic de psychotropes en provenance de l’Algérie.

– Impasse dans les consultations politiques: Des RNistes en grogne contre Benkirane. Des dirigeants du RNI ont exprimé leur irritation devant les propos du chef du gouvernement lors du dernier forum de la jeunesse du PJD, dans lesquels le chef du gouvernement avait accusé le président du RNI d’entraver les consultations visant à constituer une nouvelle majorité gouvernementale.

– Des pluies diluviennes causent des inondations à Mdiq. Des pluies torrentielles se sont abattues jeudi sur la ville, causant des inondations qui ont gagné des commerces et logements, isolé plusieurs quartiers et interrompu la circulation.

– L’Istiqlal: Tension à la section d’Agadir. Après la démission de la majorité de ses membres à Agadir, la section du PI dans cette ville serait au bord de la dépression. Des dizaines d’autres démissions sont attendues au sein de toutes les instances élues du parti dans la préfecture d’Agadir.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *