Revue de presse marocaine du 29/03/2014

0 commentaires, 29/03/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 29 mars:

L’OPINION:.

– Benkirane veut « museler les syndicats ». Ce serait une nouvelle forme de censure et d’atteinte à la liberté syndicale que le Chef du gouvernement aurait inventé. Selon des sources concordantes, Abdelilah Benkirane aurait, lors du dernier conseil de gouvernement, demandé au ministre de l’Intérieur de faire en sorte pour que les centrales syndicales ne s’en prennent pas à lui et à son gouvernement lors de la marche de protestation ouvrière projetée le 6 avril prochain. Rien que ça! Et contre quoi vont-ils alors protester? N’est-ce pas contre la politique gouvernementale, contre l’inertie de l’Exécutif et contre ses décisions impopulaires? Si ça se trouve, ce serait un précédent grave qu’un Chef de gouvernement agisse de la sorte faisant fi des principes et coutumes démocratiques.

– Salaheddine Mezouar humilié à l’aéroport Charles de Gaulle: arrogance et nostalgie d’une époque révolue. Alors qu’il était en partance de l’aéroport Charles De Gaulle pour le Maroc, le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a été soumis par la police française à une fouille minutieuse, humiliante. Ce nouvel acte qui a tout l’air d’être prémédité, intervient à un moment où les relations diplomatiques maroco-françaises passent par une sérieuse crise. Après le comportement cavalier à l’encontre du patron du contre-espionnage marocain, voici venu le tour d’un membre du gouvernement, le chef de la diplomatie, de faire les frais de l’arrogance de l’allié stratégique du Maroc qu’est la France.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– La CGEM présente son « ordonnance » pour booster l’industrie et les PME. Vingt-neuf mesures prioritaires pour « bâtir un modèle économique marocain ». C’est l' »ordonnance » prescrite par la Confédération générale des entreprises du Maroc suite à l’étude commanditée pour booster l’industrie. Ces mesures nécessitent une mise en œuvre rapide pour « réhabiliter l’investissement industriel axé sur le développement de la PME », souligne Meriem Bensaleh-Chaqroun, présidente de la CGEM. Cette dernière présentait, vendredi au siège de la Confédération à Casablanca, le détail de cette étude intitulée « les leviers de la compétitivité des entreprises marocaines ».

– La société civile veut être impliquée dans l’élaboration du cadre juridique de la nouvelle politique migratoire. Les associations veulent être impliquées dans l’élaboration de l’arsenal juridique relatif à la nouvelle politique migratoire du Maroc. Cette requête a été formulée, jeudi à Rabat, lors de la troisième rencontre avec la société civile organisée par le département d’Anis Birou pour présenter l’état d’avancement de la préparation d’un cadre juridique adapté aux objectifs de la nouvelle stratégie migratoire. En gros, il s’agit d’adopter des textes relatifs à l’immigration, à l’asile et à la traite des êtres humains.

AL BAYANE:.

– Retour des pluies: Les cultures dans les zones bours sinistrées. Les prévisions météorologiques annoncent le retour des précipitations à partir de ce weekend et ce probablement jusqu’au début de la semaine prochaine. Certes les pluies sont toujours bénéfiques et salvatrices, mais la situation dans les zones dites bours est qualifiée de sinistrée voir même critique. Du coup, même s’il pleut en cette fin du mois de mars et au cours du mois d’avril, cela ne va pas changer grand-chose pour les cultures bours. En attendant une mise au point du ministère de l’Agriculture, les pronostics tablent sur un rendement de 40 millions de quintaux dans le meilleur des cas.

– Développement des villes: l’Etat opte pour une politique d’anticipation. L’Etat adopte dorénavant une politique d’anticipation plutôt que de réparation, en vue de mieux gérer le développement des villes, a souligné mercredi à Casablanca, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah. L’espace urbain est en pleine expansion avec plusieurs problématiques à gérer dont le transport, l’énergie, le traitement des déchets, mais également des défis quantitatifs à relever concernant le déficit en logements et en équipement des zones urbaines ainsi que la lutte contre l’habitat clandestin, a-t-il indiqué lors d’un diner-débat sur « les perspectives pour les Smart Cities ou villes intelligentes au Maroc ».

LIBERATION:.

– Le SNESup tire à boulets rouges sur la réforme unilatérale de Lahcen Daoudi. Le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESup) est pour la révision de la loi 01-00 portant organisation de l’enseignement supérieur mais pas à n’importe quel prix. C’est la réponse du berger à la bergère. Les enseignants sont favorables à une révision totale de ladite loi afin que l’ensemble des formations post-baccalauréat relèvent d’une seule université régionale en tant que levier important de développement et que le principe démocratique soit pris en compte dans la désignation des responsables de l’ensemble des établissements universitaires.

– Driss Lachgar: Le gouvernement Benkirane constitue une menace pour les acquis du peuple. Le Premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, qui était l’invité jeudi dernier de l’Association des lauréats de l’Institut supérieur de l’administration (Alisa), a vigoureusement critiqué l’Exécutif qui a montré durant trois ans son incapacité à gérer les affaires de l’Etat et qui empêche l’opposition de jouer pleinement son rôle en la spoliant de son droit de légiférer.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Déblocage du dialogue social en avril prochain? Des sources de la majorité indiquent que la commission ministérielle chargée d’examiner les revendications des syndicats a présenté un rapport relatif au mémorandum conjoint soumis au Chef du gouvernement le 11 février dernier par l’UMT, la FDT et la CDT.

– Casablanca: le Conseil de la ville adopte son compte administratif 2013. Le Conseil de la ville de Casablanca a adopté, jeudi, à la majorité, le compte administratif au titre de l’année 2013. Soixante élus se sont prononcés pour le projet du compte administratif (contre deux), tandis que les élus de l’Istiqlal et du PJD ont préféré s’abstenir lors d’une une session houleuse.

BAYANE AL YAOUM:.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que la marche de protestation à laquelle ont appelé les syndicats de l’UMT, de la CDT et de la FDT, bien que syndicale, a un caractère politique.

– Le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville prévoit d’investir 12 milliards de dirhams. S’exprimant lors d’une rencontre initiée mercredi par la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a souligné que son département prévoit d’investir 12 milliards de dirhams (MMDH) dans des chantiers structurants liés aux problématiques urbaines et au développement durable.

AL MASSAE:.

– Des organisations médicales ont mis en garde contre la transmission du virus Ebola au territoire marocain dans le sillage de l’accroissement du nombre de vols entre le Maroc et d’autres pays africains où cette épidémie fait des ravages, ajoutant que l’affluence des migrants subsahariens clandestins au Royaume pourrait favoriser l’entrée du virus.

– Benkirane: le gouvernement inflexible aux pressions. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré que la grève observée mercredi et jeudi par les patrons boulangers a fait fiasco. « Le gouvernement ne se pliera ni à la provocation ni à l’intimidation », a souligné Benkirane à l’ouverture des travaux du conseil du gouvernement, tenu jeudi dernier.

SAHIFAT ANNASS:.

– Benkirane s’en prend à 2M. Le Chef du gouvernement s’en est pris, jeudi à l’occasion du lancement de la caravane de la lampe à Kénitra, à la chaîne TV 2M. Benkirane s’est attaqué à la chaîne qui « voue une hostilité à l’expérience de son gouvernement », allusion faite à 2M. La chaîne a qualifié la grève des boulangers de « réussite », alors que le taux de participation n’a même pas dépassé 11pc, a-t-il déclaré.

– Le CGEM présente les résultats d’une étude sur la compétitivité des PME. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) vient de dévoiler une étude sur la compétitivité des PME. La Confédération a identifié 29 mesures prioritaires pour renforcer la capacité du tissu entrepreneurial afin de faire face aux contraintes économiques, augmenter la production et créer la richesse et les emplois.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Le gouvernement Benkirane peint le bilan de son action 2012-2013 de rose. Malgré la réalité du contexte socio-économique et en dépit de plusieurs rapports nationaux et internationaux qui s’accordent à dire que rien de concret n’a été fait depuis la composition du gouvernement, un rapport publié, jeudi, relatif à l’action du gouvernement durant la période 2012-2013 a omis de citer les contraintes et les échecs auxquels est affronté l’Exécutif.

– Marche ouvrière: Le PJD appelle le gouvernement à reprendre le dialogue social. Le Secrétariat général du parti de la lampe a publié un communiqué appelant le gouvernement et les syndicats, chacun de son côté et dans le cadre de ses responsabilités, à prendre toutes les mesures pour la reprise du dialogue social.

– Justice: 10 personnes condamnées à morts en 2013. Au cours de l’année 2013, 10 condamnations à mort ont été prononcées au Maroc, mais aucune personne n’a été exécutée, selon le rapport annuel d’Amnesty International. Le réseau des parlementaires marocains contre la peine de mort au Maroc s’active pour radier cette peine au cours de la législature actuelle.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– La 6-ème réunion annuelle de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, une étape décisive. Le président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, Abderrahim Atmoun, a affirmé que la 6-éme réunion annuelle de la commission, tenue récemment à Dakhla, confirme la volonté commune des deux parties pour consolider la coopération et le partenariat équilibré et durable. Cette réunion a été également une occasion pour évaluer les initiatives diplomatiques de la commission, a ajouté M. Atmoun.

– Le gouvernement appelle les syndicats au dialogue au lieu de la protestation. Le ministre de la Communication et porte-parole de gouvernement, Mustapha El Khalfi, et le ministre d’Etat et vice-secrétaire général du PJD, Abdellah Baha, ont appelé les trois centrales syndicales (UMT, CDT et FDT) à reprendre le dialogue et à faire valoir l’intérêt national. S’exprimant à l’issue du Conseil de gouvernement tenu jeudi, El Khalfi a affirmé que le gouvernement tient au dialogue et qu’il interagit avec les revendications des trois syndicats formulées dans le mémorandum conjoint soumis, le mois dernier, au Chef de gouvernement.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le CESE adopte à l’unanimité le rapport sur la gouvernance par la gestion intégrée des ressources en eau au Maroc. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui a tenu, jeudi à Rabat, sa 36ème assemblée générale ordinaire sous la présidence de M. Nizar Baraka, a adopté à l’unanimité le rapport sur « la gouvernance par la gestion intégrée des ressources en eau au Maroc: levier fondamental de développement durable ». « Le rapport représente une véritable approche intégrée qui permet véritablement d’assurer une gestion plus efficace des ressources en eau qui repose à la fois sur la notion de la responsabilité et de la durabilité », a indiqué M. Baraka à l’ouverture de l’assemblée générale ordinaire du Conseil.

– Mustapha Mansouri renonce à sa candidature à la présidence de la Chambre des représentants et appuie le candidat de la majorité. M. Mustapha Mansouri, membre du bureau politique du Rassemblement National des Indépendants (RNI), a décidé de renoncer à sa candidature à la présidence de la Chambre des représentants et d’appuyer le candidat de la majorité à ce poste. « En réponse au souhait et à la volonté exprimée par un grand nombre de membres du RNI, il a été décidé par tous que je renonce à présenter ma candidature à la présidence de la Chambre des représentants et d’appuyer le candidat de la majorité à la prochaine élection à la présidence de la Chambre », précise Mansouri dans un communiqué.

AL ALAM:.

– Enseignement : Les syndicats adressent un mémorandum à Belmokhtar. Les syndicats les plus représentatifs du secteur ont soumis un mémorandum conjoint au ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, qui comprend plus de vingt revendications.

– Amnesty International: Aucune exécution n’a été enregistrée en 2013. L’année dernière, aucune peine capitale n’a été mise à exécution au Royaume, indique le rapport annuel de l’association des droits de l’Homme sur la peine capitale. Le Maroc figure néanmoins dans le rapport d’Amnesty avec 10 condamnations à la peine capitale prononcées l’année dernière.

ASSABAH:.

– Le ministre français des Affaires étrangères s’excuse auprès de Mezouar fouillé à l’aéroport de Roissy. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a présenté ses excuses à son homologue marocain Salaheddine Mezouar, soumis mercredi à un contrôle policier lors d’un transit à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Selon un communiqué de l’ambassade de France, Fabius a immédiatement demandé aux services compétents de son pays que tout soit mis en œuvre pour faire strictement respecter, dans les aéroports français, les règles et usages diplomatiques s’appliquant aux ministres des affaires étrangères comme aux chefs d’Etat et de gouvernement étrangers.

– La grève des boulangers, une foirade. El Houcine Azaz, président de la Fédération nationale de la boulangerie-pâtisserie du Maroc (FNBPM), a déclaré que la grève avait essuyé un échec dans certaines villes comme Tanger, Kénitra, Marrakech et Oujda. Dans une déclaration au journal, Zaz a souligné que quelques défaillances et problèmes internes étaient la cause principale de l’échec de cette grève observée mercredi et jeudi par les patrons boulangers en vue d’exercer la pression sur le gouvernement pour qu’elle réponde à leurs revendications. Selon Azaz, les patrons boulangers s’étaient étonnés de voir certaines boulangeries ouvrir leurs boutiques.

EL ASSIMA POST:.

– Benkirane conspué lors d’un meeting du PJD. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a été contraint de quitter la cérémonie du lancement de la 7ème édition de la « Caravane de la lampe » après qu’il s’est fait huer par des diplômés-chômeurs au moment où il prononçait son allocution. Ces diplômés scandaient des slogans anti-gouvernement appelant au recrutement des lauréats des universités et des instituts dans l’administration publique.

– La France a exprimé, vendredi, ses excuses pour le désagrément occasionné au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Salaheddine Mezouar lors de son transit à l’aéroport Charles de Gaulle. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius « a appelé son homologue marocain afin de lui transmettre les excuses des autorités françaises pour le désagrément qui lui a été occasionné alors qu’il transitait à l’aéroport Charles de Gaulle », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le PPS appelle le gouvernement à accélérer le dialogue social. Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a appelé le gouvernement à accélérer la tenue des sessions du dialogue social avec les centrales syndicales en vue d’examiner les différents dossiers et les questions d’actualité. Mustapha Adichane, membre du bureau politique du parti, a indiqué que cet appel n’a aucune relation avec la marche de protestions prévue le 6 avril prochain, soulignant la nécessité de tenir ces sessions en vue de trouver des solutions idoines aux revendications légitimes de la classe ouvrière et de l’ensemble des travailleurs, en prenant en considération la conjoncture économique difficile à l’échelle nationale et internationale, qui requiert le renforcement de la solidarité et de la collaboration entre les différents groupes sociaux.

– Les camps de Tindouf, devenus un terrain de prédilection pour les recruteurs d’AQMI (Expert US). Les camps de Tindouf, au sud-ouest de l’Algérie, sont devenus un terrain de prédilection pour les recruteurs du groupe terroriste d’Al-Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), avec la complicité des dirigeants du polisario, soutenus par le régime algérien, avertit Michael Rubin, un expert US du think tank « American Enterprise Institute ». « L’Algérie apporte son soutien et abrite toujours le front Polisario dans les camps de Tindouf qui sont devenus aujourd’hui un terrain de prédilection pour les recruteurs d’AQIMI », souligne Rubin, dans une analyse publiée sur le site électronique de « Commentary Magazine ».

AL KHABAR:.

– Le CESE préconise une gestion intégrée des ressources en eau. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui a tenu, jeudi à Rabat, sa 36ème assemblée générale ordinaire, a préconisé une gestion intégrée des ressources en eau, la révision du cadre légal et réglementaire du secteur à la lumière des dispositions de la Constitution 2011. Le conseil a également dénoncé le manque de coordination entre les politiques sectorielles.

– Benkhaldoun: La société civile doit assumer son rôle dans la protection des droits de la femme. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, a affirmé, à l’occasion de l’ouverture d’une journée d’étude initiée par le forum Azahra pour la femme marocaine, que quel que soit l’ampleur de l’effort du gouvernement au profit des femmes, la société civile demeure un acteur principal et important pour la protection des droits des femmes grâce à sa proximité.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *