Revue de presse marocaine du 28/10/2013

0 commentaires, 28/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 28 octobre:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Loi de finances: La CGEM trop déçue. La CGEM estime que le projet de loi de finances, basé sur une logique de ressources, ne contient pas de mesures susceptibles de favoriser la croissance et en comporte aucun outil de relance de l’économie. La Confédération exprime sa préoccupation à propos de la réforme de la TVA, qui s’est traduite par de simples hausses de taux, aggravant les problèmes de butoir et l’ampleur des crédits de remboursement.

– L’Istiqlal chauffe ses troupes contre le gouvernement. Le Parti de l’Istiqlal a tenu samedi la 4ème session de son conseil national à Casablanca. C’est le premier important meeting que les Istiqlaliens organisent après leur retrait de la majorité. Cette session a été marquée par la virulente allocution de Hamid Chabat qui n’a pas manqué de répéter ses attaques contre les décisions politiques de l’équipe Benkirane. Cette dernière aura désormais à faire face à la parade de l’Istiqlal qui a décidé de signer, lundi, une charte d’honneur avec l’USFP pour bâtir un front commun au sein de l’opposition.

L’ECONOMISTE:. 
– Projet de budget 2014: la majorité mobilise ses troupes. Après le traditionnel exposé du projet de loi de finances devant le Parlement, les groupes de la majorité sont entrés en conclave jeudi dernier pour débattre du texte, en présence du chef du gouvernement et des membres de son équipe. Il s’agit de la troisième rencontre du genre depuis la nomination du gouvernement en janvier 2012, et la première depuis l’arrivée du RNI, comme l’a rappelé Abdallah Bouanou, chef du groupe parlementaire du PJD.

– Le Trésor repasse sur le marché dollar. Après mai, le Trésor prévoit la levée de 750 millions de dollars sur le marché financier international d’ici la fin de l’année. Certes, les conditions de financement à l’étranger sont attractives, mais la hausse de l’endettement du Trésor consécutive au creusement du déficit budgétaire interpelle. La dette globale a atteint 530 milliards de DH à fin juin, soit 61pc du PIB. Le Maroc consacre en moyenne près de 13pc du PIB au remboursement de sa dette.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Projet de loi de finances 2014: la CGEM alarmée par le nouveau dispositif fiscal. La CGEM réagit officiellement au projet de loi de finances 2014. Elle estime que le projet de budget défendu par le gouvernement ne contient pas de mesures susceptibles de favoriser la croissance. La Confédération patronale a exprimé son insatisfaction du projet de budget 2014, notamment la réforme de la TVA qui risque, selon elle, de grever davantage la compétitivité de l’entreprise marocaine.

– Les notaires et les adouls se rebiffent. Notaires et adouls se sont unis contre le projet de loi 88-12 régissant les agents d’affaires, rédacteurs d’actes sous-seing privés. Deux sit-in en une semaine et une grève de cinq jours qui se poursuit jusqu’aujourd’hui. L’ordre national des notaires et l’ordre national des adouls sollicitent le gouvernement de sursoir à la mise en œuvre du processus législatif du projet de loi 88-12. Ils déclarent leur prédisposition à participer à toute discussion sérieuse et responsable.

L’OPINION:.
– Pour dilapidation de deniers publics et détournements de fonds: les directeurs des DPA de Khénifra et Midelt sous les verrous. Le juge d’instruction près le tribunal de délits et crimes financiers à Fès a ordonné la mise en détention des directeurs des DPA (Direction provinciale de l’agriculture) de Khénifra et Midelt, ainsi que deux agents techniques de la DPA de Khénifra et un investisseur dans le domaine agricole pour détournement de fonds, dilapidation de deniers publics et complicité dans des crime financiers.

– Projet de loi de finances 2014: la CGEM s’alarme de la prolifération des taxes parafiscales. La CGEM a invité samedi le gouvernement à accélérer le processus de réforme et à faire preuve d’innovation pour une réelle relance de l’économie. « La CGEM estime que le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2014, basé sur une logique de ressources, ne contient pas de mesures susceptibles de favoriser la croissance, de renforcer la compétitivité des entreprises marocaines, et ne comporte aucun outil de relance de l’économie », souligne la Confédération dans un communiqué.

LIBERATION:.
– USFP: les couches défavorisées, première victime du projet de loi de finances 2014. Lors de la réunion du conseil national de l’USFP, le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar a indiqué qu' »une lecture critique de la lettre de cadrage de ce projet, montre qu’il a été élaboré dans les coulisses sous la pression des organismes et des lobbies, mais ses victimes seront les couches défavorisées ».

AL BAYANE:.
– Un roman espagnol met à nu les pratiques infrahumaines et d’esclavage dans les camps de Tindouf. Un roman publié récemment en Espagne met à nu les pratiques infrahumaines et d’esclavage imposés par la direction du « polisario » aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie. Intitulé « Besos de Arena », l’ouvrage de l’écrivaine et journaliste espagnole Reyes Monforte décrit les conditions de vie déplorables et les souffrances endurées par la population locale, notamment les femmes qui font l’objet de troc contre des marchandises et dont le sort est toujours entre les mains de leurs « maîtres » dans ces camps, contrôlés par le « polisario » et les services algériens, et ce en toute impunité et à l’abri des regards de la communauté internationale.

– Atterrissage forcé à Alger d’un avion transportant des pèlerins marocains, tous sains et saufs. Un avion de la compagnie Saudi Airlines transportant quelque 430 pèlerins marocains, qui a eu un « problème technique » dans l’espace aérien de l’Algérie, a atterri, samedi soir, avec succès sur le tarmac de l’aéroport Houari Boumediene de la capitale Alger.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Investissements directs étrangers: le Maroc, deuxième destination africaine. Un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a désigné le Maroc comme le deuxième pays le plus attractif du continent africain en termes d’investissements directs à l’étranger (IDE). L’année précédente, les IDE ont enregistré une hausse de 10,4pc, selon le rapport du CNUCED.

AL KHABAR:.
– Retour des technocrates au gouvernement : le PAM et l’Istiqlal ouvrent le feu sur Benkirane. Hakim Benchemmas, président du conseil national du PAM, a indiqué que le retour des technocrates au gouvernement dans sa nouvelle mouture allait à l’encontre des dispositions de la Constitution, qui prévoit que le gouvernement soit issu des urnes. Pour sa part, Hamid Chabat a critiqué la montée et l’hégémonie des technocrates, qualifiant l’équipe Benkirane II du « pire gouvernement dans l’histoire de Maroc moderne ».

– Plus d’un million de Casablancais souffrent d’une maladie mentale ou psychique. Ces statistiques ont été soulevées par les élus du conseil municipal de la capitale économique lors d’une réunion de la commission sociale, tenue vendredi dernier.

– Chabat et Amaoui boycottent Benkirane. Hamid Chabat (UGTM) et Noubir Amaoui (CDT) ont boycotté les réunions tenues vendredi par le chef du gouvernement avec les syndicats les plus représentatifs pour relancer le dialogue social. Chabat et Amaoui ont estimé que les conditions n’étaient pas réunies pour assurer la réussite de cette initiative.

EL ASSIMA POST:. 
– Gouvernement Benkirane II: le PAM fustige le retour des technocrates. « On ne peut justifier ce retour massif des technocrates par le paramètre de la compétence. La montée des technocrates va à l’encontre de l’esprit de la Constitution », a affirmé Hakim Benchemmas, membre du bureau politique du PAM.

RISSALAT AL OUMMA:. 
– Les syndicats accusent Benkirane de saboter le dialogue social. Dans des déclarations au journal, Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT, a indiqué que le gouvernement assume la responsabilité du sabotage du dialogue social, alors qu’Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), a souligné que le gouvernement n’avait pas tenu ses promesses envers les centrales syndicales. Pour sa part, Abdelkader Zairi, vice-secrétaire général de la Confédération démocratique du travail (CDT), a affirmé que Benkirane se soustrait du dialogue social.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– La commission administrative de l’USFP a indiqué samedi dans un communiqué que le remaniement ministériel risque de créer une désaffection des citoyens à l’égard des échéances politiques. La commission a également condamné l’entorse faite par le parti majoritaire aux droits de l’opposition et aux principes énoncés dans la Constitution, notamment la démocratie participative et le rôle actif que devrait jouer le parlement.

AL ALAM:.
– Le conseil national du PI a indiqué samedi dans un communiqué que le parti de la balance ne ménagerait aucun effort pour mener une opposition constructive au service de l’intérêt général, soulignant qu’il est résolu à combattre toute instrumentalisation suspecte de la pratique politique.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– L’opposition affûte ses armes pour faire front au gouvernement. Lors d’une session du conseil national du PI, tenue samedi, Hamid Chabat a flagellé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, estimant que ce gouvernement est le pire dans l’histoire du Maroc moderne. Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, est de même avis. Lors de la réunion de la commission administrative de l’USFP, tenue samedi, Lachgar a indiqué que le gouvernement fait reculer le Maroc en arrière. Mustapha Bakkourry, secrétaire général du PAM, a de son côté souligné samedi, lors de la réunion du conseil national de son parti, que le projet de loi de Finances 2014 « n’est pas encadré par une stratégie nationale globale ».

ASSABAH:.
– Lors de la session du conseil national du PI, tenue samedi, le secrétaire général du parti de la balance, Hamid Chabat, a indiqué que le projet de loi de Finances 2014 comporte des mesures frauduleuses visant à geler les salaires. Il a, en outre, déclaré que la nouvelle équipe gouvernementale manque de légitimité parlementaire et populaire, allusion faite au refus du gouvernement de soumettre un nouveau programme gouvernemental au vote du parlement.

– La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a exprimé, samedi, son opposition à la hausse de la TVA prescrite dans le projet de loi de Finances 2014, actuellement déposé devant le parlement. Meriem Bensaleh, présidente de la CGEM, a indiqué que ce texte « ne contient pas des mesures qui puissent stimuler la croissance et soutenir la compétitivité des entreprises ».

– Mustapha Bakkoury, secrétaire général du PAM, a appelé samedi le chef du gouvernement à « se délivrer du populisme » et « cesser de se dérober de la responsabilité pour l’imputer aux tiers et aux êtres surnaturels ».

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Rixe entre les membres de la commission administrative de l’USFP. L’estrade sur laquelle étaient assis Driss Lachagar et Habib El Malki, respectivement premier secrétaire et président de la commission administrative de l’USFP, a dégénéré samedi en une arène de pugilat entre les pro Lachgar et des membres de cette commission. Ces derniers accusent des parties de machiner un complot pour déposer Ahmed Zaidi de la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants.

– Mustapha Bakkoury, secrétaire général du PAM, a appelé samedi lors de l’ouverture des travaux du conseil national de son parti, à former une coalition démocratique afin de faire front au gouvernement.

SAHIFAT ANNAS:.
– Un front contre le projet de loi de Finances, Benkirane rencontre les syndicats en catimini. Des sources informées ont indiqué que les centrales syndicales les plus représentatives se mettaient d’intelligence contre le projet de loi de Finances 2014 et se préparaient à former une coalition commune en vue de combattre les décisions impopulaires du gouvernement. Selon une source du journal, une réunion a eu lieu discrètement vendredi dans le département du chef du gouvernement dans le but d’apaiser l’indignation des centrales syndicales suite à la dernière hausse des prix et l’application du système d’indexation des prix des produits pétroliers sur les cours mondiaux.

– Ahmed Zaidi, président du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants, a qualifié la tentative menée par certains militants du parti de la rose pour l’évincer de cette présidence d' »une mise en scène médiocre ». Dans une déclaration au journal, Zaidi a assuré que le courant « Démocratie et ouverture » allait poursuivre son travail et que l’atteinte à l’unité du parti « est une ligne rouge ».

AKHBAR ALYAOUM AL MAGHRIBIA:.
– La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a brandi le bâton de la redevabilité sur fond de l’inobservation par les chaines et radios publiques des temps d’antenne et de parole fixés par la HACA pour l’intervention des personnalités politiques, professionnelles et syndicales.

– La CGEM critique le projet de budget 2014, fait pression sur le gouvernement pour plus d’avantages. Lors de sa réunion le weekend dernier avec le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, la CGEM a estimé que le projet de loi de Finances 2014 ne stimule pas la croissance, plaidant pour une loi cadre sur les orientations fiscales du gouvernement afin de clarifier la vision pour les entreprises.

AL MASSAE:.
– La cour des comptes contrôle les finances de Medi I TV. Le bureau de la Chambre des représentants a adressé officiellement une demande à la cour des comptes pour contrôler les finances de la chaîne.

– Gouvernement/patronat: Les tambours de guerre se font de nouveau entendre. La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a indiqué que le projet de loi de Finances 2014 « ne contient pas de mesures susceptibles de favoriser la croissance, de renforcer la compétitivité des entreprises marocaines, et ne comporte aucun outil de relance de l’économie ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *