Revue de presse marocaine du 28/08/2013

0 commentaires, 28/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 28 août:

AUJOURD’HUI LE MAROC 
– Education nationale: A quand la vraie réforme? Aujourd’hui tout le monde s’accorde sur le fait que le discours royal, à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, est un constat sans appel de la part du chef de l’Etat de la crise profonde que traverse la politique publique concernant l’enseignement. Les nombreux diagnostics faits à l’étranger sont là pour attester que le pays occupe la dernière place dans plusieurs classements internationaux. Il s’agit d’une vérité que personne ne peut ignorer. Les acteurs et les syndicats uvrant dans le secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur au Maroc ont trouvé une grande convergence entre leur dossier revendicatif et les propos du Souverain, indique M. Derouiche, ex-secrétaire général du SNE-Sup.

– Prix du lait: Le Parlement s’en mêle. La hausse des prix du lait continue de faire des remous. En effet, un appel vient d’être lancé à la Chambre des représentants pour réunir deux commissions parlementaires directement concernées par ce sujet, en l’occurrence la commission des finances et du développement économique et la commission chargée des secteurs productifs. Les élus de la première Chambre, qui espèrent tenir ces réunions rapidement, veulent associer à leurs travaux trois départements ministériels, à savoir le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Industrie, ainsi que le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance.

LIBERATION:
– Deux ressortissants marocains victimes d’un crime crapuleux dans la Vaucluse: Différend entre un proprio et un locataire ou règlement de comptes entre dealers? Le paisible petit village d’Apte dans le département du Vaucluse en France a été secoué jeudi dernier par un double crime exécrable. Deux Marocains ont été tués par balles et pour dissimuler leur crime, Lionel Crevoulin et sa femme ont décidé de faire disparaître les corps en les brûlant dans le coffre de la voiture de l’une des victimes de la macabre tuerie.

– Andallah Salma: le Polisario s’empêtre dans ses contradictions. Pour Andallah Salma, ex-cadre du Polisario qui a regagné la mère- patrie durant les années 90, les protestations, les arrestations, les kidnappings et la répression demeurent le lot quotidien des habitants de Tindouf. Pour faire pendant à ces problèmes, l’un des membres les plus influents du Polisario a, dans l’une de ses récentes sorties, déclaré que les séparatistes n’excluaient pas de dénoncer les accords de cessez-le-feu conclu en 1991 et de reprendre les armes.

L’OPINION:
– Maroc-Arabie Saoudite: vers la création d’un fonds d’investissement commun. L’ouverture d’une ligne maritime entre le Maroc et l’Arabie saoudite et la création d’un fonds d’investissement commun ont été au centre des discussions entre les opérateurs économiques des deux pays dans le cadre du Forum de l’investissement maroco-saoudien, tenu dimanche à Djeddah.

– Un restaurant Mac Do flambe à Marrakech. Un incendie s’est déclenché lundi soir dans un restaurant appartenant à la chaîne Mac Donalds à Marrakech, détruisant la majeure partie du fastfood mais n’a pas fait de victimes. Des sources de la Wilaya ont précisé que l’incendie s’est déclaré suite à un court-circuit survenu dans un tableau général de basse tension.

L’ECONOMISTE 
– Eau: la crise que le Maroc n’a pas vue. C’est déjà 2025. A cette date, si rien n’est fait, « le Maroc risque une grave pénurie d’eau », alertent les experts. Cette mise en garde, qui remonte à quelques mois, provient de l’expert marocain, Dr. Moulay Driss Hasnaoui. Un risque réel, puisque l’ONU classe le Royaume dans la liste des  » pays menacés de pénurie grave d’eau en 2025″.

– Le Conseil constitutionnel désavoue le gouvernement. La dernière décision du Conseil constitutionnel a mis fin au débat autour du règlement intérieur de la Chambre des représentants. Les dispositions de ce texte, régissant le fonctionnement de la première Chambre et ses relations avec le gouvernement et les autres instances constitutionnelles, avaient attisé la tension entre les groupes de la majorité et l’opposition, au point que ces derniers avaient saisi le Conseil constitutionnel pour invalider certains articles. Dans sa décision, le Conseil a jugé inconstitutionnels 38 articles sur les 251 que compte le règlement intérieur. Une grande partie de ces dispositions porte sur les relations avec le gouvernement.

AL BAYANE
– Conseil des hommes d’affaires maroco-saoudien: Appel à la création d’un fonds d’investissement commun. Le Conseil des hommes d’affaires maroco-saoudien a appelé à la création d’un fonds d’investissement commun ouvert aux secteurs publics et privés du Maroc et de l’Arabie saoudite, à l’issue de sa réunion lundi à Djeddah.

– IDE en Afrique: Le Maroc, destination de choix des capitaux étrangers. Le Maroc vient d’être classé en deuxième position en termes des meilleures destinations africaines des investissements directs étrangers (IDE). Le dernier rapport de la FDI intelligence annonce que le pays a continué, malgré la conjoncture de crise, à attirer des capitaux étrangers enregistrant ainsi une hausse de 40 pc. La CNUCED place aussi le Maroc en tant que leader des IDE en Afrique du Nord.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Recomposition du gouvernement: La nouvelle majorité se fait toujours attendre. Plus d’un mois s’est écoulé depuis le lancement, le 22 juillet dernier, des négociations pour la reconstitution de la coalition gouvernementale. Le manque de visibilité empêche les acteurs politiques et les opérateurs économiques de se projeter dans l’avenir. Les interrogations fusent de toutes parts sur les raisons de ce retard, sachant que la conjoncture économique et sociale que vit le pays devrait pousser les deux principaux protagonistes, le Chef du gouvernement et le président du RNI, à accélérer la cadence.

– Conseil des hommes d’affaires maroco-saoudien: vers la création d’un fonds d’investissement commun. Le Conseil exhorte les opérateurs économiques, les établissements financiers et les fonds d’investissement des deux pays à contribuer au capital de ce nouveau fonds destiné à appuyer les projets portés par les petites et moyennes entreprises et à saisir les opportunités d’investissement de part et d’autre.

LE SOIR ECHOS 
– Khalid Boukarii: « Le Maroc passe par une crise politique aigüe ». Dans un entretien avec le journal, Khalid Boukarii, Secrétaire national de la jeunesse du PJD, souligne que « le Maroc passe par une crise politique aigüe. Cette crise est due à un allié politique dans le gouvernement qui a préféré rompre la coalition avec le PJD. Tout a été fait pour analyser une expérience politique à son apogée. Mais, on remarque qu’il y a plusieurs parties qui veulent affaiblir cette expérience et également mettre un terme au rêve des Marocains, celui du progrès ».

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Baisse de 53 pc de la production industrielle. Les industriels prévoient une baisse de 53 pc de la production industrielle au cours des trois prochains mois, selon une enquête du Bank Al-Maghreb sur la base des résultats d’un sondage d’opinion auprès des professionnels du secteur.

– Prospection pétrolière au Maroc: des sociétés américaines et britanniques débarquent. Des compagnies pétrolières américaines et britanniques entameront, fin septembre, les travaux de prospection pétrolière au large des côtes atlantiques entre Essaouira et Boujdour. Ces compagnies ont réalisé les études de terrain après l’obtention des autorisations de l’Office national des hydrocarbures et des mines.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA
– Politique: Benkirane parviendra-t-il à former sa nouvelle équipe avant la rentrée politique? Le journal estime que le Chef du gouvernement a du pain sur la planche pour convaincre le RNI de rejoindre la nouvelle majorité, alors que le parti de la Colombe s’attache à la refonte du gouvernement et la réforme du programme gouvernemental. Benkirane aura également à convaincre ses alliés, le MP et le PPS, qui ont leurs propres revendications sur la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.

RISSALAT AL OUMMA
– Dialogue social: Le patronat en quête de paix sociale. Avec la rentrée sociale, la CGEM devrait courtiser la CDT et la FDT pour les encourager à la signature de la charte qu’elle a déjà signée avec les autres centrales syndicales les plus représentatives.

– Hausse des prix des poissons: La FNAC accuse les intermédiaires. Les prix des poissons devraient connaître une hausse significative en raison du commerce clandestin et de l’accord de pêche. Pour sa part, la Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) attribue cette hausse aux intermédiaires qui cherchent des marges conséquentes.

AL ALAM
– Flambée des prix: Le gouvernement promet d’intervenir. Après la hausse du prix du lait, le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif a, annoncé que le gouvernement n’était pas au courant de cette hausse avant de promettre d’intervenir auprès de ces sociétés pour avoir des explications sur les raisons de cette hausse et prendre les mesures qui s’imposent.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Chabat déclare la guerre à Benkirane. Selon une source proche du comité exécutif du parti de l’Istiqlal, le secrétaire général du parti de la balance mobilise ses alliés pour créer un front d’opposition contre le gouvernement. Dans ce cadre, la direction PI a tenu plusieurs rencontres avec les groupes parlementaires du parti et a entrepris des contacts avec les forces politiques représentées au parlement afin de resserrer les rangs de l’opposition.

– Le PAM tire à boulets rouges sur Benkirane. Le président du groupe parlementaire du PAM, Abdellatif Ouahbi souligne que Benkirane est entré en conflit avec toutes les parties, y compris ses alliés de la majorité. Pour sa part, la députée du PAM, Khadija Rouissi estime que si Benkirane est incapable d’exercer sa mission, il doit se retirer.

AL KHABAR
– Report du concours d’accès aux centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation. Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa a tenu, dimanche, une réunion de concertation avec les responsables du Conseil supérieur de l’enseignement, sanctionnée par l’adoption d’une série de mesures, notamment le report du concours d’accès aux centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation et l’accélération des négociations avec le ministère des Finances pour fixer le budget relatif à l’organisation dudit concours.

– Politique: Le PJD s’en prend à l’USFP et l’Istiqlal. Lors du 9ème rencontre de la jeunesse du PJD tenue dimanche dernier à Casablanca, le président du groupe parlementaire du PJD Abdellah Bouanou a accusé l’USFP de faire revenir le Maroc à la conjoncture de 2003. Pour sa part, le ministre chargé des Relations avec le parlement, Habib Choubani a estimé que le SG du PI, Hamid Chabat cherche à entraver le processus démocratique en cours.

– Rentrée politique: le Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l’analyse des politiques attire l’attention sur les grandes problématiques. Dans une déclaration au journal, le président du centre, Abderrahim Manar Slimi a attiré l’attention sur les grandes problématiques liées à la crise politique, la tension sociale, la montée au créneau des syndicats, les menaces de l’opposition et la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale.

BAYANE Al YAOUM 
– Hausse du prix du lait s’invite au Parlement. Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants a appelé à une réunion de la commission des secteurs productifs en présence du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime et du ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Cette réunion devrait se pencher sur les répercussions de la hausse du prix du lait sur le pouvoir d’achat des citoyens.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Transport touristique: les professionnels montent au créneau. Quelque 1.450 véhicules du transport touristique, en provenance de toutes les villes du Maroc, organisent jeudi une marche vers le ministère de l’Equipement et du Transport, en guise de protestation contre une circulaire du ministère qui les met à la merci des agences de voyage.

ASSABAH
– Le spectre d’un gouvernement minoritaire plane sur la coalition gouvernementale (PJD, PPS et MP). Selon des sources proches du chef du gouvernement, la réunion des dirigeants de la coalition gouvernementale, prévue au début de la semaine prochaine, tranchera sur l’entrée du RNI au gouvernement. Cette rencontre devrait soit aboutir au consensus auquel aspire Benkirane ou bien au blocage des consultations en vue du renouvellement de la majorité gouvernementale.

ATTAJDID 
– Prix du lait: le PJD appelle à une réunion de la commission des secteurs productifs. Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants a appelé à une réunion de la commission des secteurs productifs en présence du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime et du ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

AL MASSAE
– Le ministère de l’Enseignement supérieur économise 5 millions de dirhams au titre du budget 2012. Depuis le début son mandat à la tête de ce département, Lahcen Daoudi a pris des mesures pratiques et audacieuses (redressement de services centraux et extérieurs, dynamisation du rôle de l’inspection générale etc) qui ont permis d’économiser 500 millions de centimes au titre du budget 2012.

– Les boulangers-pâtissiers appellent le gouvernement à mettre en uvre le contrat-programme signé avec le gouvernement précédent. La Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc (FNBPM) tient des réunions marathons pour adopter une position définitive si le gouvernement ne prend pas des mesures pour la mise en uvre du contrat-programme signé en octobre 2011 entre le gouvernement d’Abass El Fassi et la fédération.

– Blocage des négociations avec le RNI: Benkirane reporte les réunions de la majorité et du secrétariat général du PJD. Selon des sources proches du parti de la lampe, le dernier round des négociations avec le président du RNI n’a pas apporté d’éléments nouveaux à même de faire avancer les négociations vers la constitution de la nouvelle majorité gouvernementale.

– Secteur de distribution des hydrocarbures: Samir et Afriquia se livrent à une guerre sans merci. Selon des sources bien informées, le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) est soumis à des pressions de la part de responsables d’Afriquia, tandis que d’autres compagnies relevant du GPM se trouvent dans une situation critique face à ce conflit, opposant les deux géants, et qui ne les concerne guère.

AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBYA
– Consultations politiques: Mezouar propose à Benkirane la création de quatre pôles pour la formation de la nouvelle majorité gouvernementale. Lors de sa rencontre samedi dernier avec le chef de gouvernement, le président du RNI, Salaheddine Mezouar a proposé la création d’un pôle financier et économique, un pôle de gestion et de gouvernance, un pôle social et un pôle transversal regroupant des ministères dont les compétences s’enchevêtrent avec d’autres secteurs.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *