Revue de presse marocaine du 28/06/2014

0 commentaires, 28/06/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus samedi 28 juin.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb :

– Le Royaume compte 50.000 mosquées. Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a indiqué dans un exposé présenté, vendredi à Fnideq, devant SM le Roi Mohammed VI, que le Royaume compte 50.000 mosquées (37.000 en milieu rural), avec une capacité globale d’accueil de 7 millions de fidèles. Le ministre a noté que pour accompagner au mieux le développement démographique et urbain des différentes régions du pays, son département a élaboré des études au niveau des collectivités locales ayant permis de déterminer les besoins annuels en mosquées, estimés à 200 mosquées par an. Pour pallier le déficit actuel, il importe, selon Ahmed Toufiq, de construire 344 mosquées au niveau des quartiers périphériques, 525 dans les quartiers urbains et 486 dans les localités rurales.

– Projet de Code de construction: Les professionnels redoutent une « sur-normalisation ». Les professionnels du BTP et de la construction craignent un « excès de normes » dans le projet de Code de construction, toujours en discussion. Une « sur-normalisation » qui pourrait « freiner le secteur », lance un opérateur dans les matériaux de construction lors d’une table ronde organisée jeudi dernier à Casablanca. Le projet dudit Code devra être soumis prochainement au Secrétariat général du gouvernement (SGG) avant d’atterrir en conseil de gouvernement pour son adoption.

L’Opinion:

– Réforme des retraites: Les futurs retraités trinqueront. L’offre du gouvernement concernant la réforme des caisses de retraite, la CMR en premier chef, constituera à coup sûr une grosse pomme de discorde entre les syndicats et l’Exécutif dès lors que ce dernier semble avoir choisi la voie la plus facile, celle de faire payer aux affiliés les pots cassés d’une gestion sociale, étalée dans le temps et l’espace, pour le moins hasardeuse. Les syndicats ont moins d’un mois pour présenter leurs contre-propositions à une offre gouvernementale qui parait pour le moment figée et qui prévoit d’augmenter les cotisations, de reculer l’âge de départ en retraite et de baisser les pensions. Autrement dit, trois mesures lourdes qui pénaliseront les futurs retraités, lesquels vont devoir supporter, à eux seuls, tout le poids du sauvetage de la CMR.

– HCP: Un budget d’environ 900 MDH pour le Recensement 2014. Le recensement général de la population et de l’habitat de 2014 sera effectué du 1er au 20 septembre 2014 avec un budget qui s’élève à plus de 894 MDH. Les activités relatives à cette opération de grande envergure ont commencé en 2012 avec les travaux de cartographie qui vont durer trois années (de 2012 à 2014) pour un coût global estimé à 143,3 millions de dirhams (MDH), précise une note d’information du Haut-Commissariat au plan (HCP). Les travaux relatifs à l’exploitation du recensement devraient prendre trois ans (du 2013 à 2015) pour un coût total estimé à environ 45,7 MDH, alors que l’exécution du recensement devrait coûter 705,4 MDH.

Libération :

– Participation de l’USFP à la réunion du Conseil de l’Internationale socialiste à Mexico. Une importante délégation ittihadie se trouve à Mexico pour prendre part aux travaux de la réunion du Conseil de l’Internationale socialiste qui se tiendra lundi 30 juin et mardi 1er juillet. Au cours de cette réunion qui sera inaugurée par le Président du Mexique, Enrique Pena Nieto, le Conseil planchera sur les priorités de l’IS en relation avec l’économie mondiale, les défis à la paix et la sécurité internationales, le renforcement de la démocratie et la question des migrations.

– Présentation du rapport sur l’Examen périodique universel du CDH. Une rencontre nationale pour la présentation d’un rapport à mi-parcours de suivi de la mise en œuvre des recommandations du deuxième cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU) du Conseil des droits de l’homme (CDH) au titre de l’année 2012 a ouvert ses travaux, jeudi, à Rabat. Cette rencontre, organisée par la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme en partenariat avec le bureau des Nations Unies au Maroc, vise à partager avec toutes les parties prenantes le contenu du rapport à mi-parcours qui a été soumis au CDH et à discuter et enrichir les résultats des trois rencontres régionales sur la mise en place d’un système local ou régional de suivi de la mise en œuvre des recommandations.

Al Khabar.:

– Les efforts déployés par le Maroc depuis des années dans la lutte contre le terrorisme ont donné des résultats positifs, a affirmé jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le Royaume a adopté une politique claire pour lutter contre le terrorisme, basée sur « la fermeté et l’intransigeance face aux menaces terroristes », a souligné El Khalfi, qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue d’une réunion du conseil de gouvernement.

– En interdisant la presse à couvrir les travaux de certaines commissions, le législateur veillait à ne pas faire avorter certaines lois importantes à cause des répercussions que peut susciter leur publication avant même leur discussion ou adoption, a indiqué, jeudi, le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah. Intervenant lors d’une conférence-débat organisée par la Fondation diplomatique, qui s’est déroulée en présence de 45 ambassadeurs accrédités au Maroc, Biadillah a souligné, par ailleurs, que la tension qui marque les séances des questions posées au chef de gouvernement sert la démocratie.

Al Massae.:

– Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la FDT, a accusé des membres du bureau politique de l’USFP et des responsables au sein du syndicat d’être les instigateurs de l' »attaque » dont avait fait l’objet, mercredi, le siège de la FDT et qui avait causé la blessure d’un responsable syndical et la destruction des fenêtres et des portes du local. 130 membres parmi 200 qui s’apprêtaient à tenir un conseil national extraordinaire, ont été surpris par un groupe de syndicalistes et de jeunes, conduits par Al Fatihi, qui voulaient occuper le siège, a expliqué Azzouzi.

– El Khalfi et Ramid défendent les déclarations de Benkirane sur le travail de la femme. Mustapha El Khalfi a indiqué à l’issue du conseil du gouvernement qu’il y a des parties qui insistent à déformer les déclarations du chef du gouvernement. De son côté, Mustapha Ramid a souligné au cours d’une émission sur Medi1TV qu’à travers ces déclarations, Benkirane « distille du respect » à l’égard de la femme et ses propos « exaltent les valeurs nobles » de la société marocaine.

El Assima Post.:

– Le gouvernement domine les interventions dans les médias. Le gouvernement s’est accaparé 48,51 pc du temps d’antenne dans les médias audiovisuels publics et privés durant la période allant du 1er juillet au 30 septembre 2013, selon la HACA. Les partis politiques viennent en 2ème position en termes de temps de parole avec 12,23 pc pour la majorité et 12,95 pour l’opposition.

– L’Unesco salue l’intégration de la langue amazighe dans l’enseignement primaire au Maroc. Selon un rapport de l’Unesco, l’instauration de l’enseignement de l’amazigh dans les écoles primaires a permis de réduire le pourcentage des enfants non scolarisés au Maroc.

Assabah.:

– 400 mille Marocains en Espagne ont perdu leur emploi. Les résultats d’une étude réalisée par la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger ont révélé les difficultés que rencontrent les Marocains du monde suite aux conséquences de la crise financière mondiale et de politiques publiques jugées sévères envers les immigrés. Cette étude révèle que 400.000 parmi 800.000 Marocains établis en Espagne ont perdu leurs emplois, rappelant que le taux de chômage avait atteint 47 pc en 2010, soit 265.000 Marocains selon un rapport du ministère espagnol de l’emploi.

– Le Conseil constitutionnel a invalidé l’élection du candidat istiqlalien à Moulay Yaâcoub Hassan Chehbi, récusée par Mohamed Youssef (PJD). Cette élection partielle, qui s’était déroulée le 24 avril dernier dans cette circonscription, a été annulée pour la quatrième fois consécutive.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Chbaatou critique le gouvernement sur la régionalisation avancée. Said Chbaatou, président du conseil régional de Meknès-Tafilalet, a saisi l’occasion de la présence des deux ministres Najib Boulif et El Habib Choubani à l’inauguration de la ligne aérienne Casablanca-Errachidia pour adresser des critiques virulentes au gouvernement Benkirane à cause de son retard à mettre en œuvre la régionalisation avancée. Chbaatou a estimé que le gouvernement avait commis une erreur lorsqu’il avait adopté le projet de la loi organique relative à la loi de finances avant celui de la régionalisation avancée, expliquant que c’est la loi organique des finances qui doit tenir compte des dispositions de la régionalisation.

– Le Maroc a dénoncé, jeudi à New York, « l’instrumentalisation politique » des souffrances des populations vulnérables et appelé les pays hôtes à assumer leurs engagements en la matière. Le Maroc « dénonce les obstacles dressés devant l’action du personnel humanitaire et l’instrumentalisation politique des souffrances des populations vulnérables, particulièrement, les femmes et les enfants », a affirmé l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, devant le Conseil économique et social des Nations unies.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Des syndicalistes de la FDT rassurent leurs alliés sur la poursuite de la coordination. « La crise de la FDT est une affaire interne et n’aura aucune incidence sur les relations avec les alliés », a déclaré une source de la FDT au journal, dissipant ainsi les inquiétudes sur un éventuel éclatement de la coordination établie entre la FDT, la CDT et l’UMT, à cause du conflit entre Abderrahmane El Azzouzi, secrétaire général de la FDT, et Abdelhamid El Fatihi, membre du bureau central du même syndicat.

– L’UE accorde 5 millions d’euros au gouvernement pour l’aider à intégrer les immigrés dans les projets de développement. « Soutenir le partenariat pour la mobilité UE-Maroc » est le projet lancé vendredi par l’union européenne pour renforcer des politiques publiques en matière de mobilisation des MRE pour le développement et la migration de travail. Le projet consiste en un appui technique pour les politiques marocaines en matière de mobilisation des Marocains résidant à l’étranger pour le développement par une coopération renforcée entre administrations publiques européennes et marocaines, selon Rupert Joy, l’Ambassadeur de l’Union européenne à Rabat.

Al Alam.:

– La crise du mouvement des professeurs atteint son apogée. Récusant les critères adoptés dans le dernier mouvement de mutation, les professeurs mécontents des résultats annoncés récemment par le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle ont décidé de saisir le tribunal administratif. Ces enseignants estiment que ces critères vont à l’encontre des principes de l’égalité des chances entre les sexes.

– Se disant exclus de la promotion, les retraités de la Régie autonome de transport urbain de Rabat réclament le règlement de leur situation. Dans des déclarations au journal, ces retraités ont affirmé que le département de tutelle avait réglé la situation de leurs collègues à Safi, Agadir et Casablanca et exclu le personnel de la régie de Rabat, soulignant que la plupart d’entre eux perçoivent un salaire de l’échelle 6 bien qu’ils aient promus depuis Longtemps à l’échelle 8.

Sahifat Annas.:

– Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, a fait part d’une dynamique avec l’adhésion de tous les Marocains pour la défense de la cause nationale, rappelant que la Chambre s’acquitte de son rôle à l’instar des autres institutions. Intervenant lors d’une conférence-débat organisée par la Fondation diplomatique, Biadillah a souligné que le processus de la régionalisation auquel a adhéré le Royaume constitue un pilier fondamental dans l’architecture du Maroc de demain, faisant savoir que cette régionalisation est à même de contribuer à l’édification du Maroc du 21ème siècle.

– L’Union constitutionnelle met en garde contre l’exclusion des partis par le département du chef du gouvernement. Lors d’une conférence de presse, tenue jeudi à Casablanca, le parti a fait part de ses inquiétudes au sujet de l’égalité des chances dans les élections prochaines, dénonçant la « politique d’exclusion » que mène la présidence du gouvernement vis-à-vis des partis politiques.

Al Haraka.:

– Le Maroc a dénoncé, jeudi à New York, « l’instrumentalisation politique » des souffrances des populations vulnérables et appelé les pays hôtes à assumer leurs engagements en la matière. Le Maroc « dénonce les obstacles dressés devant l’action du personnel humanitaire et l’instrumentalisation politique des souffrances des populations vulnérables, particulièrement, les femmes et les enfants », a affirmé l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, devant le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Les « pays hôtes doivent assumer pleinement leurs engagements découlant de la convention de 1951 et de son protocole de 1967 relatifs au statut des réfugiés », formant le voeu de voir que « des mesures concrètes et efficaces soient prises en vue de permettre aux acteurs humanitaires d’agir efficacement, dans le respect des principes fondamentaux de l’action humanitaire ».

– L’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, a effectué, mercredi à Tanger, une visite à la zone franche d’exportation Tanger Free Zone (TFZ), afin de s’informer des atouts et opportunités qu’offre cette zone pour les investisseurs. Bush, en visite dans la région de Tanger-Tétouan, s’est rendu notamment à des unités industrielles relevant d’entreprises américaines installées dans la zone, dont Polydesign Systems, Esterline et Delphi, opérant en particulier dans les secteurs automobile et aéronautique.

Assahrae Al Maghribia.:

– Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a affirmé, vendredi à Fnideq, que la politique royale en matière de construction des mosquées et de promotion de leurs missions vise à accompagner le développement démographique et urbain que connaissent les différentes régions du Royaume. Ainsi, après la prière du vendredi, M. Toufiq a présenté devant SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, un exposé sous le thème « L’intérêt accordé aux Maisons de Dieu dans le Royaume du Maroc », dans lequel il a souligné les efforts déployés par le Souverain afin de conforter les mosquées dans la vocation qui est la leur en tant que lieux de culte et d’orientation spirituelle.

– Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouche, a informé jeudi le conseil de gouvernement des développements positifs des négociations maroco-européennes concernant les exportations agricoles du Royaume particulièrement les tomates. Il a également informé le Conseil que la commission européenne a donné son accord sur une proposition du ministère dans le cadre des négociations entre le Maroc et l’UE concernant les exportation des fruits et légumes, ce qui a permis de trouver une solution équilibrée qui préserve les intérêts et acquis des exportateurs agricoles marocains.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Des sources informées au sein du parlement ont indiqué que les députés qui ont voté à l’unanimité en faveur d’un amendement qui soumet les comptes spéciaux du Trésor au contrôle du parlement ont manifesté une certaine souplesse. Ces députés seraient disposés à revoir ledit amendement, soulignent ces sources, mais le ministre des Finances et de l’économie s’attache à son rejet.

– A cause de la crise qui sévit dans les pays de l’Union européenne, engendrant la perte des emplois de plusieurs migrants, l’UE s’est engagée à financer un plan commun avec le Maroc, avec une enveloppe de 5 millions d’euros destinée à l’appui du retour des migrants marocains, notamment ceux résidant en France, Allemagne, Suède, Pays-Bas, Espagne, Italie et Belgique.

Bayane Al Yaoum.:

– Afin de garantir les meilleures conditions pour la mise en œuvre du recensement général de la population et de l’Habitat 2014 (RGPH 2014), qui sera effectué du 1er au 20 septembre 2014, le Haut-Commissariat au plan a procédé à l’introduction de différentes nouveautés. Ainsi, les travaux cartographiques du RGPH 2014 ont été caractérisés par l’utilisation d’images satellitaires de très haute résolution, acquises auprès du Centre royal de télédétection spatiale. Ce procédé technologique a permis d’améliorer la qualité des supports cartographiques des districts de recensement, à travers le report, précis, de leurs limites, repères géographiques, douars et groupements d’habitation ce qui facilitera la tâche des agents recenseurs consistant à procéder, lors du RGPH, à un ratissage exhaustif des ménages, des populations et des logements sans omission ni double compte.

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a souligné que le Maroc dispose désormais d’une vision claire et d’un plan stratégique pour la réforme du système de la justice, après la fin du Dialogue national dédié à cette réforme. Ramid, qui était l’invité jeudi soir de l’émission « 90 minutes pour convaincre » de Médi1TV, a ajouté que le dialogue national sur la réforme du système de la justice « a été réussi à tous les niveaux », étant donné qu’il a abordé les principales questions liées à la justice avec la participation de toutes les parties concernées, dont les juges, les avocats, les experts, la société civile et des institutions de l’Etat. Ce dialogue a abouti à un document inédit, à savoir la Charte de la réforme du système judiciaire qui est une feuille de route pour la réforme de ce secteur, a -t-il relevé.

Al Bayane :

– Le gouvernement adopte un décret fixant l’organisation de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté le projet de décret 2-14-401, qui complète et modifie le décret fixant les attributions et l’organisation de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion. Ce projet vise la restructuration de cette Délégation pour l’adapter aux objectifs de la stratégie adoptée et aux programmes qui en sont issus, notamment après les interférences et contradictions constatées dans les prérogatives et les interventions des différents services et directions relevant de cette structure, essentiellement en termes de formation, d’alphabétisation et des activités parallèles, explique le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu à l’issue du Conseil.

– Politique sur les MRE: Renforcer l’identité nationale aux niveaux spirituel, linguistique et culturel. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué jeudi que la politique du gouvernement dédiée aux Marocains du monde vise à renforcer et promouvoir l’identité nationale dans ses dimensions spirituelle, linguistique et culturelle. Intervenant à l’ouverture de la première réunion de la commission ministérielle pour les affaires des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Benkirane a fait savoir que cette politique a pour finalités le maintien des droits et des intérêts économiques et sociaux de cette catégorie , au moment où certains pays cherchent à revenir sur ces droits sous prétexte de la crise économique, en faisant fi des accords bilatéraux et des conventions internationales.

Rissalat Al Oumma.:

– La Conseillère de l’Action extérieure du gouvernement insulaire (Cabildo) de Tenerife, Carmen Delia Herrera Priano, a souligné jeudi que le Maroc revêt une « importance stratégique » pour Tenerife (Iles Canaries). Le gouvernement insulaire est animé d’une ferme volonté pour insuffler une nouvelle dynamique à ses relations avec le Royaume, un pays qui revêt une « importance stratégique » pour cette île canarienne, a affirmé Mme Priano lors d’une réunion, à Madrid, avec l’ambassadeur de SM le Roi en Espagne, Mohammed Fadel Benyaich. Dans ce contexte, Mme Priano a mis en avant la nécessité de promouvoir et d’œuvrer en faveur du renforcement de la connectivité aérienne et maritime entre le Maroc et Tenerife et de mettre en place des offres touristiques conjointes pour tirer profit de la complémentarité entre les deux parties dans ce domaine.

– Le Maroc, avec lequel l’Union européenne (UE) a mis en œuvre les premiers instruments de la politique de voisinage, continue d’être un partenaire privilégié en Afrique du Nord, a affirmé, jeudi à Rabat, M. Hugues Mingarelli, directeur général du Service européen d’action extérieure pour l’Afrique du Nord, le Moyen Orient, la Péninsule arabique, l’Iran et l’Irak. « Le Maroc est le premier pays avec lequel nous avons signé un accord sur la libéralisation des échanges de produits agricoles, nous avons entamé la négociation d’un accord de libre-échange complet et approfondi et nous avons signé un partenariat pour la mobilité », a-t-il souligné à l’ouverture de la 8ème session du dialogue politique renforcé entre le Maroc et l’UE.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *