Revue de presse marocaine du 28/04/2014

0 commentaires, 28/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine quotidiennes du lundi 28 avril:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Projet de réforme du code de la procédure pénale: Les interrogatoires chez la police judiciaire devront être enregistrées en audiovisuel. La Charte de la réforme du système judiciaire élaborée en juillet 2013 avait particulièrement insisté sur l’importance de la réforme et de la modernisation de la procédure pénale. Le document a souligné la nécessité de renforcer le contrôle du respect de la dignité et de l’humanité des personnes interrogées lors de la période de leur placement en garde à vue. Le projet de loi relatif à la procédure pénale en cours d’élaboration par le ministère de la Justice et des libertés va dans ce sens.

– SIAM 2014: Forte participation des pays africains. L’Afrique n’a jamais été aussi présente au Salon international de l’agriculture du Maroc. Il y a eu d’abord les présences remarquées du Président malien Ibrahim Boubacar Keita et du président guinéen Alpha Condé, à la 9è édition des Assises de l’agriculture à Meknès, avec notamment des discours pleins de sens et d’importantes délégations représentant une quinzaine de pays africains.

AL BAYANE:.

– Insuffisance de la demande et accentuation de la concurrence: Un climat des affaires jugé « moyen », selon BAM. Le climat des affaires au Maroc est jugé globalement moyen, selon la dernière enquête de conjoncture de Bank Al Maghrib (BAM). Les résultats de l’enquête dans le secteur industriel, réalisé par la banque centrale, pour le premier trimestre 2014, mettent en évidence la persistance des mêmes conditions de production.

– Chambre des représentants: Election du bureau, des présidents des commissions permanentes et ceux des groupes parlementaires. La Chambre des représentants a tenu, vendredi, une session plénière consacrée à l’annonce de la composition des groupes et groupements parlementaires, ainsi qu’à l’élection du bureau de la Chambre et de celles des présidents des commissions permanentes, conformément à l’article 62 de la Constitution et aux articles 19, 33, 36 et 58 du règlement intérieur de la Chambre.

L’OPINION:.

– Investissements: Qu’est-ce qui attirent les MRE? Outre l’immobilier, qui représente toujours la part la plus importante des transferts, les MRE s’intéressent de plus en plus aux petits projets (moins de 500.000 dirhams) relavant de la catégorie PME/PMI, au commerce, au tourisme, à la restauration, à la haute technologie, à l’agriculture, aux produits du terroir et à l’artisanat C’est ce qui ressort, en tout cas, du dernier numéro de la revue mensuelle « Conjoncture » portant sur les MRE, publiée par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM).

– La protection des femmes contre les violences sexuelles en période de conflits, une responsabilité « collective » qui requiert une action « résolue et concertée ». L’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, M. Omar Hilale, a affirmé, vendredi à New York, que la protection des femmes contre les violences sexuelles en période de conflits demeure « une responsabilité collective » et « requiert une action résolue, coordonnée et concertée » en vue de renforcer les mesures de répression contre les auteurs et commanditaires de ces violences et prévenir la récurrence de tels crimes.

LIBERATION:.

– Réunion décisive demain entre les syndicats et le gouvernement. Le deuxième round du dialogue social, tenu vendredi dernier entre les trois centrales syndicales (FDT, UMT et CDT) et le gouvernement n’a pas apporté grand-chose. Selon le secrétaire général de la FDT, Abderrahman Azzouzi, les deux parties se sont mises d’accord pour se réunir demain mardi à Rabat, soit un jour avant la célébration de la Fête du travail.

– Les milices du Polisario sèment la terreur dans les camps de Tindouf. Des informations en provenance de Rabouni confirment que suite à la déception des dirigeants du Polisario après le rejet de la proposition d’élargir les prérogatives de la MINURSO, ces derniers se livrent à la violence sur tout individu qui contredirait leurs assertions ou exprimerait sa joie. Selon des sources concordantes, plusieurs militants sahraouis ont eu à essuyer la colère des milices de Rabouni pour avoir adressé un écrit à l’antenne du HCR lui demandant de les aider à regagner la mère-patrie, le Maroc.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Une nouvelle procédure fixant l’avant et l’après déclaration des avoirs et liquidités à l’étranger: L’Office des changes verrouille le circuit. La circulaire s’adresse plutôt aux intermédiaires agréés. Car la procédure de la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger par personnes physiques ou morales domiciliées au Maroc devra se faire bien évidemment au niveau des établissements bancaires agréés. Le document qui vient d’entrer en vigueur fixe les quatre modèles types des documents requis dans le cadre de la procédure de déclaration.

– En appui au Pilier II du PMV: l’UE accorde au Maroc un don de 60 millions d’euros. Le Maroc et l’UE ont signé, vendredi à Meknès, une lettre d’intention en vertu de laquelle l’UE accorde au Royaume un don de 60 millions d’euros en appui au Pilier II du Plan Maroc Vert (PMV). Ce nouveau don sera décaissé en quatre tranches annuelles à partir de 2014. Il vise à contribuer à l’amélioration du revenu agricole des petits exploitants, en prenant en considération la sauvegarde des ressources naturelles, par l’appui à la mise en œuvre du Pilier II du PMV.

L’ECONOMISTE:.

– SMIG: 10pc, en deux temps. Malgré les dénégations du ministre de la Communication, le Dialogue social s’achemine bien vers une hausse du SMIG de 10pc. Plus, dans la fonction publique, 200 DH pour les petits salaires. En échange, l’UMT, le principal syndicat marocain, accepterait de reconnaitre la législation du droit de grève.

– Alerte sur les ressources hydriques. Annoncé depuis une quinzaine d’années (1998), le plan national de l’eau (PNE) ne semble guère une priorité malgré la pression sur les ressources hydriques. A cause d’une pluviométrie irrégulière et inégale, le Maroc est largement en dessous du seuil de stress. Ainsi, les précipitions moyennes enregistrées par le pays s’élèvent à 730 m3 par an par habitant, alors que le seuil du stress hydrique est de 1.000 m3/an/habitant.

AL MOUNAATAF:.

– Daoudi: Près de 18 pc des diplômés marocains intègrent les marchés de travail étrangers. Près de 18 pc des étudiants marocains, diplômés des instituts nationaux et des facultés de médecine, intègrent les marchés de travail étrangers, notamment nord-américain et européen, a souligné, vendredi à Casablanca, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi. S’exprimant à l’ouverture de la 23è édition du Forum international de l’étudiant, le ministre a indiqué que le nombre d’étudiants au Maroc ne dépasse pas les 615.000, jugeant ce chiffre « très faible » en comparaison avec une population estimée à 35 millions d’habitants.

– Conseil de la ville de Rabat: Le tribunal administratif rejette le recours du PJD. Le tribunal administratif de Rabat s’est déclaré incompétent pour statuer sur la requête déposée par le PJD contre le maire de Rabat, Fathallah Oualalou, relative à l’inscription de la révocation de son adjoint Abdesslam Bellaji (du PJD) sur l’ordre du jour de la session de ce lundi.

RISSALAT AL OUMMA:.

– L’Espagne réitère son « engagement actif » pour parvenir à une « solution politique » à la question du Sahara (Rapport). L’Espagne réaffirme son « engagement actif » pour parvenir à une « solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara, selon le rapport annuel sur la sécurité nationale, adopté vendredi par le Conseil des ministres espagnol. « Conformément aux résolutions de l’ONU, l’Espagne, en tant que membre du Groupe des amis du Sahara, réitère son engagement actif pour parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara, souligne le rapport élaboré par le Département de la sécurité nationale relevant de la Présidence du gouvernement espagnol.

– Chakib Benmoussa: Le Maroc se dirige vers la réalisation d’un projet de société dans lequel la femme aura la place qui lui sied. Grâce aux nouvelles dispositions de la Constitution et à l’engagement fort de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume est en passe de réaliser un projet de société dans lequel la femme occupe la place qui lui convient, sur le même pied d’égalité que l’homme en matière de droits, a souligné M. Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France. Lors d’une conférence organisée jeudi soir par le consulat général du Maroc à Paris sous le thème « Entreprendre au féminin, Ici et Ailleurs », M. Benmoussa a indiqué que des avancées réelles sont observées et de nombreux obstacles ont été éliminés, faisant observer que le chemin est encore long et que l’apport de la société civile est essentiel pour progresser afin de concrétiser une réelle la parité femmes-hommes.

BAYANE AL YAOUM:.

– La Samir veut s’ouvrir le marché africain. Dans un entretien au journal, le directeur général de la Samir, Jamal Baamar, a révélé l’existence de pourparlers avec des sociétés africaines pour entrer sur le marché de l’Afrique de l’Ouest, notamment dans le secteur de l’entrepôt du bitume.

– L’agence Fitch confirme la note souveraine du Maroc avec perspectives stables. L’agence de notation internationale Fitch Ratings vient de confirmer les notes « BBB- » et « BBB » du Maroc, pour ses emprunts respectivement en devises et en monnaie locale, avec « des perspectives stables ». La note de plafond souverain « BBB » et la note « F3 » de la dette à court terme en devises ont été également confirmées par l’agence mondiale de notation. Dans un communiqué, Fitch explique que le maintien de ses notes pour le Maroc est dû notamment à la stabilité politique dont jouit le Royaume dans le contexte du printemps arabe et à la performance de l’économie du pays qui a fait preuve d’une résilience dans une conjoncture régionale et internationale difficile.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Casablanca 22ème dans le classement des cités émergentes aspirant à devenir des mégapoles mondiales. La ville de Casablanca s’est hissée au vingt-deuxième rang du classement 2014 des cités émergentes qui sont en mesure de rejoindre d’ici 10 à 20 ans les grandes mégapoles mondiales, selon le cabinet international A.T. Kearney.

– Le ministre ivoirien de l’Agriculture appelle le secteur bancaire à épauler le financement public pour soutenir l’agriculture en Afrique. Le ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly a appelé, samedi à Meknès, le secteur bancaire à épauler le financement public traditionnel pour soutenir d’une manière efficace l’agriculture sur le continent africain. « Le financement public traditionnel ne suffit pas, il convient au secteur bancaire de s’intégrer efficacement au circuit de financement des projets d’investissement agricoles en Afrique, notamment l’agriculture solidaire », a assuré le ministre qui intervenait à l’ouverture du 1er forum international sur « le financement de l’agriculture en Afrique », tenu dans le cadre de la 9ème édition du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM).

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Ramid recourt au bracelet électronique et aux peines alternatives pour éviter le surpeuplement dans les prisons. Intervenant lors d’un colloque national sur le thème « la réforme du système judiciaire, une exigence pour la lutte contre la corruption », le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a indiqué, samedi à Rabat, que la réforme de la procédure pénale comprend de nouveaux mécanismes, notamment des alternatives à la détention provisoire à l’image du bracelet électronique, des alternatives aux peines privatives de liberté comme les travaux d’intérêt général, ou l’adoption de mesures prévoyant de transformer certains crimes en délits.

– Benkirane promet à ses partisans de remporter les prochaines élections. S’exprimant lors d’un meeting de la jeunesse du PJD, tenu dimanche dernier à El Jadida, le secrétaire général du parti de la lampe, Abdelilah Benkirane a déclaré: « Je vous promets la victoire dans les prochaines élections. Il existe une grande différence entre les élections générales et les élections partielles ».

AL HARAKA:. 

– Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a affirmé, samedi à Rabat, que la réforme de la procédure pénale, en cours d’élaboration, comprend de nouvelles dispositions de nature à renforcer les droits de la défense, à consolider les principes fondamentaux du procès équitable et à garantir les libertés. Intervenant lors d’un colloque national sur le thème « la réforme du système judiciaire, une exigence de la lutte contre la corruption », le ministre a précisé qu’en vertu de ce projet de loi, il sera exigé de la police judiciaire de procéder à l’enregistrement audiovisuel des interrogatoires de même que la nouvelle procédure définira les cas nécessitant le placement en garde à vue ou la détention ainsi que les cas de recours.

– MP: Le Conseil national dénonce le courant « Légitimité Démocratique ». Les membres du Conseil national du Mouvement populaire (MP) ont fortement dénoncé le dernier communiqué du courant « Légitimité Démocratique », soulignant que ce dernier ne représente que lui-même et celui qui se présente pour son coordinateur. Il s’agit d’une illusion créée par des intrus qui manquent de crédibilité et d’audace pour divulguer leurs identités, selon les membres du Conseil national du parti de l’Epi.

AL ASSIMA POST:.

– Législatives partielles: Benkirane accusent ses détracteurs de corruption. S’exprimant lors d’un meeting du parti, tenu dimanche dernier à El Jadida, le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane a souligné que les voix obtenues par son parti lors des élections législatives partielles dans les circonscriptions de Sidi Ifni et Moulay Yacoub sont « propres ». Lors de cette rencontre, Benkirane a promis à ses partisans une victoire écrasante lors des prochaines élections.

– Maroc: La construction du plus grand parc éolien d’Afrique (World Tribune). Implanté sur près de 100 km2, le parc éolien de Tarfaya, dans le sud-ouest du Maroc, a nécessité un investissement de 690 millions de dollars et comprend 131 turbines, ce qui fera du Maroc l’un des pays leaders dans l’énergie éolienne.

ASSABAH:.

– Elections partielles: le PJD fait assumer le ministère de l’intérieur la responsabilité de sa défaite dans les élections partielles du « jeudi noir », où il avait perdu deux sièges à la Chambre des représentants. Le parti de la lampe a estimé que la gestion de la campagne électorale et du jour du scrutin a été une pierre d’achoppement devant l’intégrité et la transparence escomptées. Pour Abdellah Bouanou, président du groupe PJD à la Chambre des représentants, cette défaite n’est pas synonyme du déclin de la popularité du PJD.

– Le gouvernement incapable de résoudre les problèmes économiques, selon El Bakoury. Le PAM estime que le gouvernement manque de stratégie pour la gestion économique, précisant que la propagation de la corruption et de la criminalité dénote la faillite du gouvernement quant à la gestion de la chose publique. S’exprimant samedi au cours du conseil national du parti du tracteur, le secrétaire général du PAM, Mustapha El Bakkoury, a indiqué que le temps de la reddition des comptes est proche, allusion faite aux échéances électorales prochaines, déclarant que l’Exécutif s’est montré impuissant à trouver des solutions aux problèmes économiques.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Les manifestants qui campent devant un immeuble du HCR dans les camps de Tindouf protestent contre les « paralogismes » cités dans le rapport de Ban Ki-moon. Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf a adressé un communiqué réprobateur au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour avoir indiqué dans son rapport que des manifestants se sont postés devant un complexe du Haut-Commissariat pour les réfugiés « alors que tout le monde, y compris les membres du HCR, sait qu’il s’agit d’un sit-in ouvert », selon le communiqué des manifestants.

– Ramid continue de juguler le Syndicat démocratique de la justice, compare les magistrats aux paysans. Le ministère de la Justice et des libertés a décidé de destituer Youssef Hammoumi, membre du bureau national du syndicat, de sa responsabilité de greffier en chef au tribunal de première instance de Rabat. Dans une réunion avec des magistrats, vendredi dernier dans le hall de la cour d’appel, le ministre de la Justice et des libertés, Mustafa Ramid, a critiqué l’organisation des manifestations en robe, comparant ce procédé à celui des paysans.

AL MASSAE:.

– Tétouan: des douaniers condamnés par la justice. Le tribunal de première instance de Tétouan a prononcé dimanche des jugements totalisant 7 ans de prison à l’encontre de 8 douaniers et un responsable policier exerçant au poste-frontalier de Bab Sebta, en plus de quatre autres prévenus, dont un Marocain résidant à Sebta. Ces individus sont poursuivis pour « association de malfaiteurs spécialisée dans le trafic de voitures étrangères, faux et usage de faux, corruption et non dénonciation ». Les peines prononcées étaient assorties d’amendes allant de 200 millions de centimes à 1,5 milliard de centimes.

– Selon les résultats de l’enquête de conjoncture industrielle de Bank Al Maghrib, relatifs au premier trimestre de 2014, les dépenses d’investissement auraient stagné selon 53pc des industriels et baissé selon 27pc.

SAHIFAT ANNAS:.

– Amina Benkhadra, DG de l’Office national des hydrocarbures et des mines, a démenti les informations sur une présumée découverte du pétrole ou du gaz au Maroc. Au cours d’une rencontre d’information organisée vendredi à la faculté des sciences juridiques Ain Chock-Casablanca, Benkhadra a souligné la nécessité de poursuivre les travaux de forage en vue de vérifier l’existence de ces hydrocarbures, faisant savoir que ces opérations nécessitent des investissements considérables et un usage d’engins modernes, le Maroc possédant une structure géologique compliquée.

– La coordination des professeurs licenciés, qui se disent exclus d’avancement par diplôme, a menacé de redescendre dans la rue et d’organiser grèves et manifestations dans les jours à venir au cas où le gouvernement n’aurait pas satisfait ses revendications. La coordination a menacé d’observer notamment des sit-in de protestation et de boycotter les examens régionaux prévus en juin prochain.

AL KHABAR:.

– Accès des fruits et légumes marocains au marché de l’UE: un nouveau round de négociations la semaine prochaine à Bruxelles. Une nouvelle série de négociations sur les conditions d’accès des fruits et légumes marocains au marché de l’UE se tiendra entre le Maroc et l’Union européenne à partir de la semaine prochaine à Bruxelles, a annoncé, vendredi à Meknès, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

– S’exprimant au cours des travaux de la 17ème session du conseil national du PAM, tenue samedi à Skhirat, Hakim Benchemmas, président du conseil national du parti, a indiqué que les partis traditionnels couvent des problèmes internes, voire des fissures qui entravent leur action sur la scène politique marocaine, ce qui a engendré un antagonisme politique entre le PAM et le PJD.

ATTAJDID:.

– Les obsèques de l’étudiant Abderrahim Hasnaoui, qui a trouvé la mort jeudi lors d’affrontements entre deux groupes d’étudiants sur le campus de Fès-Dher Mehrez se sont déroulées samedi après la prière d’Addohr dans la localité d’El Jerf, près d’Errachidia. Dans une déclaration à la presse, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a appelé au rejet de la violence, affirmant que « l’Etat ne ménagera aucun effort pour la juguler ». (dossier spécial)

AL ALAM:.

– Le 1er mai de cette année au goût amer: le gouvernement tourne le dos au dialogue social, érode le pouvoir d’achat des citoyens. L’Exécutif demeure toutefois hésitant quant à la réforme des systèmes de compensation et de retraites. Il a prouvé son impuissance face à la corruption, au favoritisme et à l’économie de rente et creusé, par sa gouvernance arbitraire, les déséquilibres entre les catégories sociales.

– Selon le journal français Libération, le Maroc s’est engagé dans un plan ambitieux pour réduire sa dépendance énergétique. Le plan solaire marocain, lancé en 2009, vise à réduire la dépendance énergétique du pays. Il prévoit l’installation sur cinq sites de 2.000 mégawatts d’ici 2020. Un investissement évalué à 9 milliards de dollars (6,5 milliards d’euros) pour fournir 14pc des besoins énergétiques du pays, écrit le journal.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Après deux semaines de blocage, la Chambre des représentants est parvenue à élire les membres de son bureau et les présidents des commissions permanentes. L’absence du groupe USFP lors de la séance plénière, tenue vendredi, a été le fait le plus marquant.

– Sit-in à Tindouf pour protester contre la négligence de l’ONU à protéger les opposants au Polisario. L’indignation des manifestants s’est accentuée dans les camps de Tindouf après la répression dont ils ont fait l’objet pour avoir déclaré leur volonté de regagner la mère-patrie, le Maroc, et bravé les autorités algériennes en installant des drapeaux marocains sur les maisons et les tentes.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *