Revue de presse marocaine du 28/10/2014

0 commentaires, 28/10/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mardi:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Casablanca: Lancement des travaux d’aménagement des esplanades de la corniche de Dar Bouazza. SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi, au lancement des travaux d’aménagement de quatre esplanades le long de la corniche de Dar Bouazza, un projet qui fait partie intégrante du programme prioritaire de mise à niveau du Grand Casablanca (2014-2015). Ces esplanades (22,7 millions DH) offriront aux habitants des quartiers limitrophes des espaces de détente, de loisirs, de promenade et d’exercice d’activités sportives.

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi, à l’inauguration du service d’accueil des urgences du Centre hospitalier préfectoral (CHP) Mohamed Bouafi à Casablanca. Le Souverain a, par la suite, visité les blocs opératoires et les salles de soins post-interventionnelle et de réanimation, après rénovation et équipement.

– L’examen du PLF 2015 entamé en commission. Cet examen a démarré lundi au sein de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants sur fond de tension entre majorité et opposition. Le président du groupe de l’Istiqlal a accusé le gouvernement d' »arnaque » en raison des chiffres présentés au parlement et qui ne sont pas, selon lui, respectés. Pour l’opposition, le projet de loi de finances pour 2015 est purement technique. Certains députés reprochent au gouvernement de ne pas avoir inscrit, comme escompté, la couverture médicale pour les étudiants et les professions libérales. Abdellah Bouanou, président du groupe PJD, a appelé le gouvernement à mettre en œuvre cette mesure le plutôt possible.

Aujourd’hui le Maroc.:

– La majorité accuse l’opposition de bloquer le Parlement. Accusant « certaines forces de l’opposition de violer les règlements encadrant le travail parlementaire », les partis formant cette majorité (PJD, RNI, PPS et MP)  » ont assuré dans un communiqué, rendu public lundi, qu’ils allaient « accélérer le travail législatif lorsque l’intérêt du pays l’exige ». Les groupes parlementaires de l’opposition s’étaient retirés il y a une semaine des travaux de la commission de l’intérieur, des collectivités locales et de la politique de la ville à la Chambre des représentants. Ils voulaient que cette réunion examine une proposition de loi relative à la création d’une instance nationale de supervision des élections.

– La finance islamique désormais incontournable: Les banques islamiques ont drainé, en 2010, 1.000 milliards de dollars. Depuis l’éclatement de la crise économique mondiale en 2008, la finance islamique continue de prendre du galon et faire de nouveaux adeptes, dont le Royaume du Maroc. C’est ce qui ressort d’un colloque organisé vendredi à Tanger sur « Les banques islamiques au Maroc: entre réalité et perspectives ». Cette manifestation coïncide avec l’adoption, dernièrement à l’unanimité par la Chambre des conseillers, du projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés.

L’Economiste.:

– Projet de budget: Hostilités ouvertes. L’examen du budget de 2015 au sein de la commission des finances du Parlement a démarré par un clash. A l’origine, l’intervention du chef du groupe parlementaire de l’Istiqlal, Nouredine Mediane, qui a accusé le gouvernement « d’escroquerie ». Il a fallu du sang froid au président de la Commission des finances, Saïd Khayroune, pour faire revenir le calme après le clash entre Nouredine Mediane, Mohamed Boussaid, Driss Azami et des députés du PJD et de l’Istiqlal.

– Enseignement supérieur: Pénurie des profs. Le manque de professeurs docteurs concerne plusieurs disciplines qui, pourtant, font partie des plus prisées par les étudiants. En marketing, gestion, droit privé, droit maritime, médecine…Les universités publiques disposent de 12.080 enseignants pour environ 656.500 étudiants. Chaque professeur doit donc prendre en charge en moyenne quelque 54 étudiants. Dans le privé, 1.160 permanents sont recensés pour un effectif de près de 37.920 étudiants, soit un taux d’encadrement d’un enseignant pour plus de 32 étudiants. « Nous avons là des besoins structurels. C’est dommage parce que la relève dans ces spécialités aurait pu être préparée », reconnaît le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi.

– Immobilier professionnel à Casablanca. Une nouvelle dynamique s’enclenche dans le secteur de l’immobilier d’entreprises. Le premier semestre 2014 est marqué par la livraison de près de 100.000 m2. La taille du parc est estimée, elle, à 1,5 million de m2, en hausse de 6,9 pc par rapport à la même période en 2013.

Al Bayane.:

– Grève du 29 octobre. « Tous les points de désaccord entre les acteurs politiques et sociaux doivent être résolus à travers le dialogue, qui reste toujours ouvert », a affirmé le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), ministre de l’Habitat et de la politique de la ville. Lors d’une rencontre du bureau politique du parti, Benabdellah a souligné qu’il est normal d’assister dans une société en plein mouvement démocratique, comme le Maroc à une telle action, initiée par des syndicats contre un gouvernement engagé de par la Constitution dans des réformes indispensables comme celle du régime des retraites.

– PPS: Lancement des préparatifs de création du Forum de l’égalité et de la parité. Personne ne peut contester au PPS que la question du genre fait partie de ses gènes et que les acquis réalisés dans ce domaine l’ont été grâce aux sacrifices consentis par ce parti depuis sa création, il y a 70 ans, a affirmé le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah.

– Groupes de la majorité: Réussir les grands chantiers décisifs du pays. Réagissant aux « difficultés que rencontre actuellement le travail législatif en relation avec ce qui s’est passé récemment au sein de la Commission de l’intérieur ou au cours de la séance plénière consacrée aux questions adressées au gouvernement, du fait de la détermination de certains acteurs de l’opposition à violer les dispositions juridiques encadrant l’action parlementaire », les groupes de la majorité ont affirmé dans un communiqué « leur détermination à faire valoir en premier l’esprit de compromis, de coopération et d’association dans tous les grands chantiers décisifs ».

L’Opinion.:

– Communiqué général du conseil national de l’Istiqlal: Soutien inconditionnel à la grève générale du 29 octobre. Le conseil national du parti de l’Istiqlal, qui a tenu sa 6ème session ordinaire samedi dernier à Rabat, a indiqué, dans un communiqué, qu’il apporte son soutien total à la grève générale préconisée par les syndicats le 29 octobre, tout en stigmatisant « la terreur et la peur que le gouvernement tente de semer afin d’empêcher ce mouvement légitime et tout à fait légal ».

– Une initiative qui ne prend pas vraiment: L’amnistie fiscale en faveur des auteurs d’évasion est loin du compte. Le gouvernement avait annoncé, dans le cadre de la loi de finances 2014, une mesure d’amnistie fiscale en faveur des résidents marocains coupables d’évasion, en échange d’une « contribution ». A deux mois du terme, cette contribution libératoire au titre des avoirs immobiliers ou financiers détenus à l’étranger a permis de récolter la modeste somme de deux milliards de dirhams. Au moment du lancement de l’opération, le gouvernement tablait sur une somme de cinq milliards de dirhams, voire plus une fois que la confidentialité (de la démarche) aura fait ses preuves. On est donc loin du compte.

Libération.:

– ?Le front de refus politique et social s’élargit et se mobilise. La grève générale qui aura lieu demain 29 octobre réunit les principales centrales syndicales du pays (Union marocaine du travail, Union générale des travailleurs au Maroc, Fédération démocratique du travail, Organisation démocratique du travail et Confédération démocratique du travail) et est soutenue par les quatre partis de l’opposition parlementaire -USFP, Istiqlal, PAM et UC- en plus de la fédération de la gauche qui regroupe notamment le PSU, le PADS et le Parti du congrès ittihadi. Signe d’un malaise social insoutenable, le Syndicat populaire des salariés (SPS) adossé au Mouvement populaire et la fraction dissidente de l’Union nationale du travail au Maroc, le syndicat proche du PJD, ont eux aussi rejoint l’appel à une grève générale qui sera à coup sûr placée sous haute surveillance.

– ?Contrairement aux prétentions de Daoudi, la généralisation de la bourse n’aura pas lieu. « L’ensemble des étudiants marocains qui ont demandé une bourse d’études en bénéficieront cette année », avait déclaré Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur le 3 juin dernier devant les représentants de la nation. Quelques jours après, lors d’un entretien accordé à 2M, il a changé de discours en utilisant des termes techniques et ambigus pour affirmer que « l’ensemble des étudiants dont les demandes ont été approuvées par les commissions provinciales percevront leurs bourses ». Certes, la seconde déclaration est plausible mais elle cache une ambiguïté dont a profité Daoudi pour fuir sa responsabilité politique et morale qu’il aurait dû assumer pour avoir donné une fausse promesse aux Marocains, quelques jours auparavant.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le conseiller économique du chef du gouvernement, Abdelhak El Arbi, a indiqué « qu’il y a des tentatives pour contraindre le gouvernement à abandonner les grandes réformes ». Et d’ajouter, dans un entretien au journal, que « les réformes menées par le gouvernement visent à rétablir la situation économique et à mettre à la disposition de l’Etat une marge financière qui va lui permettre de régler ses dettes et d’augmenter ses investissements ».

– Selon la HACA, les médias consacrent les stéréotypes dégradants sur la femme. En la représentant comme « une ménagère et une grande bavarde qui craint son mari et sa belle-mère », les spots publicitaires passés dans la radio et la télévision véhiculent une image peu valorisante de la femme marocaine, d’après une étude de la Haute autorité de la communication audiovisuelle sur l’image de la femme marocaine dans les médias, présentée lundi à Rabat. La même étude montre que pendant le premier semestre de l’année 2010, les Marocaines ont représenté 11 pc seulement des personnes invitées à s’exprimer lors d’émissions de débat.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– L’Association des barreaux du Maroc se solidarise avec la classe laborieuse et décide de hausser le ton pour défendre son dossier revendicatif. Le bureau de l’Association a exprimé sa solidarité inconditionnelle avec la classe laborieuse qui va mener une grève nationale le 29 octobre pour défendre ses acquis, ses droits et ses revendications.

– Transport aérien: La flotte nécessaire pour desservir le Maroc d’ici 20 ans estimée à 226 avions. Une étude du groupe Airbus a indiqué que l’augmentation du trafic aérien entre le Maroc et le reste du monde durant les 20 prochaines années nécessitera le triplement de la flotte actuelle pour faire face à la demande croissante en la matière.

Al Haraka.:

– Maroc-Danemark-entreprenariat: Le Maroc est une passerelle entre l’Europe et l’Afrique émergente qui peut représenter, pour les entrepreneurs danois, un tremplin sûr vers un immense marché aujourd’hui très convoité. Telle est l’idée principale qui ressort d’un séminaire sur « les nouveaux marchés émergents en Afrique » initié jeudi par la prestigieuse Ecole de commerce de Copenhague (CBS).

Al Alam.:

– Dans un communiqué conjoint de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et de la Fédération démocratique du travail (FDT), les deux centrales syndicales ont indiqué qu’elles n’ont reçu aucune invitation au dialogue, tant avant qu’après la grève du 23 septembre ». Les deux centrales syndicales ont appelé le gouvernement à faire prévaloir l’intérêt de la patrie et à répondre urgemment à leur mémorandum revendicatif.

– Le président de l’Alliance des avocats istiqlaliens, Khaled Trabelssi, a mis en garde, lors d’une cérémonie pour rendre hommage aux pionniers de la profession, contre les « plans visant à faire adopter des projets de loi portant atteinte à la dignité de l’avocat et restreignant sa liberté ».

Al Massae.:

– L’opposition entrave la présence de Jettou au parlement pour présenter son rapport sur la retraite. Une source informée a révélé que les groupes de l’opposition ont réussi à ajourner la venue de Driss Jettou au parlement pour présenter un rapport élaboré par la Cour des comptes, lors d’une réunion commune entre la commission des finances et du développement économique et la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, et la commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers. Selon la même source, la réunion, qui était programmée mercredi dernier, a été reportée une première fois sur demande de la Chambre des conseillers, et une deuxième fois après une requête présentée par les groupes de l’opposition.

– Le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, a indiqué que le gouvernement ne dispose d’aucune stratégie pour lutter contre la corruption. Bouanou a relevé, lundi lors d’une réunion de la commission des finances consacrée à l’examen du projet de loi de finances 2015, un retard au niveau de la mise en oeuvre de certaines réformes relatives aux domaines de l’éducation et de la lutte contre la corruption.

Assabah.:

– Le gouvernement ne dispose pas de stratégie pour lutter contre la corruption, a indiqué lundi Abdellah Bouanou, président du groupe PJD à la Chambre des représentants. L’exécutif n’a pas réussi non plus à engager plusieurs réformes, notamment la mise en oeuvre de la régionalisation et la réforme de l’administration, a-t-il ajouté lors de l’examen du projet de loi de finances 2015 à la Chambre des représentants.

– La décoration de responsables marocains des services de renseignements, et au premier chef le directeur général de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, est une décision qui avait été approuvée par le gouvernement espagnol lors d’un conseil tenu un mois plus tôt, selon une source diplomatique espagnole.

– Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad appelle les leaders de l’opposition à une réunion extraordinaire. L’objectif de cette réunion serait de circonscrire la crise ayant éclaté lors de la réunion de la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, selon une source de l’opposition.

Al Mounaataf.:

– Réagissant aux « menaces lancées par le gouvernement contre le mouvement syndical » ainsi qu’à ses décisions « injustes », l’UGTM et la FDT affirment leur participation à la grève nationale, prévue le 29 octobre. Les deux centrales mettent en garde le gouvernement contre ses décisions qui risquent d’exacerber les tensions.

– Les journalistes soutiennent la grève du 29 octobre. Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a réitéré dans un communiqué son soutien à la « grève générale préventive » décrétée par la plupart des centrales syndicales. Le SNPM exhorte « les journalistes et tous les employés du secteur de la presse et de l’information à faire réussir ce combat. »

Assahra Al Maghribia.:

– Les groupes de la majorité manifestent leur bonne intention de collaborer avec l’opposition. Ces groupes ont fait part, lundi dans un communiqué, de leur disposition à coopérer avec l’opposition « selon une approche participative basée sur le respect mutuel et l’acceptation du pluralisme », se disant déterminés à opter pour un « travail collaboratif » dans un climat de « consensus positif ».

– Chabat accuse Benkirane de « troubler » la paix sociale. Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, s’est dit étonné de l’attitude « rigide » du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à l’égard des revendications des centrales syndicales relatives à la réforme des régimes des retraites, au soutien du pouvoir d’achat et à la mise à exécution des autres accords conclus entre les syndicats et les gouvernements précédents dans le cadre du dialogue social. Chabat a tenu ces propos devant les membres du conseil national de son parti, samedi dernier à Rabat.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) se dit prêt pour les élections communales. Le parti du livre a tenu vendredi une réunion présidée par son secrétaire général Mohamed Nabil Benabdellah. Lors de cette réunion, les membres du parti ont examiné la stratégie à adopter lors des prochaines élections afin de consolider la position « distinguée » du parti sur la scène politique nationale.

– Le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laenser, a indiqué, lors d’une rencontre organisée par l’Ecole nationale d’architecture à Casablanca, qu’il est temps de repenser la problématique de l’urbanisme afin de corriger les erreurs commises dans le passé et orienter le secteur en fonction des défis auxquels est confronté le Maroc. Le ministre a souligné que la ville de Casablanca est appelée à devenir un véritable hub pour la création de la richesse.

Attajdid.:

– Image de la femme dans les médias: Une étude de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) conclut à la sous-représentativité des femmes dans les émissions diffusées par les radios et télévisions nationales. Selon cette étude qui a couvert six mois, la femme marocaine n’a eu droit qu’à 7 pc du temps de parole et d’antenne dans les bulletins d’information télévisés des trois chaînes publiques nationales. Dans les débats télévisés et les magazines d’information, la représentativité féminine n’a pas dépassé 12 pc.

– Les nuitées dans les différents établissements et résidences touristiques classés à Fès ont enregistré une hausse significative de 9 pc au cours des huit premiers mois de 2014 par rapport à l’année écoulée. Selon des statistiques de la délégation régionale du tourisme à Fès, le nombre de nuitées s’est élevé, entre janvier et août 2014, à 532.408 contre 486.823 au cours de la même période en 2013.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Rencontre prévue du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, avec l’opposition pour sortir du « blocage » autour des lois électorales. M. Hassad devrait tenir une réunion avec les secrétaires généraux des quatre partis politiques représentant l’opposition à la Chambre des représentants. Cette démarche fait suite au « blocage » survenu à cause d’un différend procédural qui a conduit à la suspension des travaux de la commission de l’intérieur et à l’abandon de l’examen du projet de loi relatif à la révision des listes électorales et d’une proposition de loi visant la création de l’instance nationale pour la surveillance des élections.

– Au moment où l’Association des barreaux du Maroc a choisi la voie de l’escalade en organisant jeudi un sit-in au tribunal de Casablanca, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid qualifie de « crime puni par la loi » la perturbation par les avocats des séances du tribunal. « Personne n’a la droit d’entraver le déroulement d’une séance tenue dans un tribunal », a martelé le ministre lors d’une rencontre organisée récemment au siège de l’Institut supérieur de la magistrature à Rabat par l’association Adala.

Al Khabar.:

– Les salaires des fonctionnaires ont dépassé 76 milliards de DH au cours des 9 premiers mois de l’année 2014, soit une hausse de 2,2 pc par rapport à la même période de l’année écoulée (74 milliards DH), selon la Trésorerie générale du Royaume. Sur le plan de la répartition des dépenses, les fonctionnaires représentent 39,1 pc, suivis de la compensation (20,8 pc), des investissements (18,1 pc) et des équipements (12,6 pc).

– Ittissalat Al Maghrib (IAM) affiche des résultats positifs au cours des 9 premiers mois de l’année 2014. L’opérateur marocain indique que ses revenus ont progressé de 4,3 pc à fin septembre par rapport à la même période de 2013. D’autre part, la base des clients d’IAM s’élève à 39,5 millions à fin septembre, en hausse de plus de 10 pc.

Al Assima Post.:

– Coordination entre les contestataires du parti de l’Istiqlal (PI) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Selon le journal, des sources bien informées soutiennent qu’à travers cette démarche, les sympathisants et membres des courants « Démocratie et ouverture » et « Bila Hawada », issus respectivement de l’USFP et du PI, veulent examiner les moyens de participer aux élections communales, face à l’éventualité du rejet par les directions des deux partis des candidats appartenant à ces deux courants.

– Sur fonds des joutes oratoires récurrentes entre les députés de la majorité et ceux de l’opposition: Les groupes parlementaires de la majorité accusent l’opposition d’enfreindre les textes de loi réglementant le travail parlementaire. Dans un communiqué publié lundi, ces groupes estiment que la Chambre des représentants connaît des difficultés d’ordre législatif, provoquées par les agissements de certaines forces de l’opposition qui fuient leurs responsabilités en ce qui concerne la préservation de la fluidité de l’action législative et l’accélération de sa cadence quand l’intérêt de la Nation le dicte.

Rissalat Al Oumma.:

– La Fédération marocaine des droits du consommateurs (FMDC) considère la hausse des prix des légumes sur les marchés casablancais comme un coup au pouvoir d’achat des familles qui sera suivi, dans quelques mois, par une nouvelle hausse des prix prévue début 2015. Pour sa part, la Fédération interprofessionnelle des fruits et légumes (FIFEL) attribue cette hausse à la « cupidité » des spéculateurs et intermédiaires.

– Le secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abdelhamid El Fatihi, accuse le gouvernement d’avoir « détourné » le dossier de la réforme des retraites en le soumettant au Conseil économique, social et environnemental (CESE). La grève du 29 octobre sera décisive, a souligné El Fatihi lors d’une conférence de presse organisée lundi par l’UGTM et la FDT, affirmant que les canaux de communication entre les centrales syndicales demeurent ouverts.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *