Revue de presse marocaine du 27/08/2013

0 commentaires, 27/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine  quotidiens parus ce mardi 27 août:

AUJOURD’HUI LE MAROC 
– La formation d’un nouveau gouvernement toujours en suspens. RNI: La balle est dans le camp de Benkirane. Benkirane et Mezouar vont trancher, de sources sûres, lors de la prochaine rencontre. Les négociations entre le chef du gouvernement et le président du RNI ont atteint une manche décisive. Selon une source bien informée au RNI, la balle est aujourd’hui dans le camp du chef du gouvernement dont dépend le rythme des négociations. Le public de Benkirane est resté sur sa faim cette fois-ci, puisqu’il s’est contenté d’affirmer que les négociations se poursuivent même si le numéro 1 de l’Exécutif a laissé entendre que rien encore n’a été fixé avec le RNI.

– Règlement intérieur de la Chambre des représentants: Le Conseil constitutionnel rejette 38 articles sur 251. Le Conseil constitutionnel a émis son avis sur les dispositions du règlement intérieur de la Chambre des représentants votées le 1er août dernier. Sur les 251 articles du règlement intérieur, 38 ont été jugés anticonstitutionnels par le Conseil. Ce dernier a, ainsi, tranché par rapport à un certain nombre de mesures sources de divergences entre les groupes parlementaires.

– Avec une croissance de 3,8 pc au premier semestre 2013: Le PIB doit une fière chandelle à l’agriculture. L’agriculture vient à la rescousse du PIB en cette première moitié de 2013. En effet, avec un ralentissement de la croissance non agricole de 4,5 à 1,9 pc d’une année à l’autre, c’est la superbe actuelle saison agricole qui sauve la mise. Aussi, les dernières données font état d’une augmentation de 3,8 pc du PIB à fin juin 2013 grâce à une croissance de 17,7 pc de la valeur ajoutée agricole. A ce titre, il convient de signaler que la production céréalière au titre de la campagne actuelle s’est établie, selon les données définitives du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, à 97 millions de quintaux, en augmentation de 91 pc par rapport à la campagne précédente.

LIBERATION:
– Le camouflet du Conseil constitutionnel à Ramid. Le Conseil constitutionnel a donné raison aux députés de l’opposition. Dans sa décision N 921 de l’année 2013, il a jugé inconstitutionnelle la loi 129.01 modifiant l’article 139 de la loi 22.01 relative à la procédure pénale. Un amendement qui avait pour but de réduire les garanties d’un procès équitable, en permettant au juge d’instruction de ne pas remettre aux avocats des mis en cause et des parties civiles les PV et toutes les pièces à conviction, retenues notamment dans les cas de crime mentionnés dans l’article 108, de corruption, d’abus de pouvoir et de dilapidation ou blanchiment d’argent.

– Une joint-venture maritime pour booster les échanges maroco-saoudiens. Le Maroc et l’Arabie Saoudite sont plus déterminés que jamais à renforcer leur coopération. Jugeant le niveau des échanges en deçà des attentes des opérateurs des deux parties, les deux Royaumes ont convenu de porter ceux-ci à un niveau acceptable. Un objectif qui reste tributaire du renforcement des infrastructures d’échanges entre les deux pays, surtout celles relatives au transport maritime, qui reste éminemment important (90 pc du trafic mondial des marchandises). Selon le quotidien +Asharq Al Awsat+, un groupe d’hommes d’affaires des deux pays se pencheraient actuellement, sur la création d’une joint-venture dont le capital est estimé à plus de 40 millions de dollars. Un projet qui pourrait être finalisé lors de la réunion de la douzième session de la commission mixte dont les travaux se tiennent à Djeddah.

L’OPINION:
– Règlement de comptes entre Chinois à Casablanca: Six personnes écrouées. Six Chinois ont été écroués dimanche soir pour « constitution d’une association criminelle » et « tentative d’homicide » à la suite d’un règlement de comptes la semaine passée à Casablanca, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Un ressortissant chinois a été agressé à l’arme blanche jeudi dernier par quatre compatriotes, qui ont ensuite pris la fuite à motos, selon une source policière. Les agresseurs présumés ont été interceptés quelques heures plus tard sur le site d’un centre commercial de la ville.

L’ECONOMISTE 
– Marché du lait: L’Exécutif compte sortir la grosse artillerie. La Fédération marocaine des droits de consommateur (FMDC) passe à l’acte. Son président, Bouazza Kherrati, a envoyé quatre courriers tous datés du 20 août 2013 à des autorités administratives et judiciaires. L’objet de sa saisine porte sur la hausse des prix du lait pasteurisé et stérilisé initié mi-août par la Centrale laitière et suivie juste après par les autres opérateurs notamment les coopératives. La dernière sortie du ministre des Affaires générales, Mohamed Najib Boulif, ouvre une perspective inattendue pour le mouvement consumériste. « Nous allons essayer d’avoir des éléments pour comprendre comment la hausse s’est faite au niveau de la Centrale laitière et comment les coopératives ont réagi. Il est difficile de se prononcer sur une éventuelle entente. Mais c’est une situation qui nous semble anormale », déclare le ministre.

– Show de rentrée pour Benkirane. Après une disparition de plusieurs semaines, Abdelilah Benkirane a fait un come-back sur la scène politique lors du meeting de la jeunesse du PJD. Le chef du gouvernement s’en est encore pris à ceux qu’il accuse de vouloir miner l’action du gouvernement et la relation du PJD avec le Roi. Sur les dossiers des réformes en revanche, le chef du gouvernement s’est bien abstenu de s’engager sur un agenda.

AL BAYANE
– 30è session ordinaire du CESE: L’adoption du projet d’avis sur les accidents de travail au menu. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui se réunit ce jeudi, consacrera sa 30è session ordinaire à l’adoption du projet d’avis sur les accidents du travail. Au menu, figure également la présentation du projet sur la généralisation et l’égalité dans l’accès aux services de santé de base. Au total, ce sont plus de 60.000 accidents de travail qui sont déclarés annuellement, indique le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Douzième commission mixte maroco-saoudienne: 40 millions de dollars pour une compagnie de transport maritime. La 12è session de la commission mixte maroco-saoudienne se tient, du 25 au 27 août à Djeddah, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Eddine El Othmani, et son homologue, SAR le Prince Saoud Al Faiçal. Premier projet concret de la réunion de cette commission mixte: Le conseil des hommes d’affaires des deux pays a décidé la création d’une compagnie de transport maritime, avec un capital dépassant 40 millions de dollars.

– IDE: Le Maroc, deuxième destination africaine. La revue Fdi, une publication spécialisée du +Financial Times+ qui classe les pays les plus attractifs en termes d’investissements directs à l’étranger (IDE) a désigné le Maroc comme le deuxième pays le plus attractif du continent africain. Drainant de plus en plus d’investisseurs étrangers, le Maroc devance largement ses voisins maghrébins, et s’érige en destination de premier choix des investisseurs de la région.

– Recomposition de la majorité: Mezouar pose ses conditions, Benkirane ronge son frein. Quelques jours seulement nous séparent de la rentrée politique et sociale. Tous les regards sont rivés sur les tractations menées par Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement, et Salaheddine Mezouar, Président du RNI, pour la recomposition d’une nouvelle majorité. Lancées depuis le 22 juillet dernier, suite à la défection de l’Istiqlal, les négociations semblent piétiner. En effet, un quatrième round a eu lieu samedi dernier entre les deux protagonistes, mais sans permettre de parvenir à des résultats concrets. Le RNI veut imposer sa vision qui consiste en une refonte de l’architecture et du programme gouvernementaux et le PJD doit ménager ses deux autres alliés, le MP et le PPS qui, eux aussi, posent leurs conditions.

LE SOIR ECHOS 
– Le Conseil constitutionnel à la rescousse. Tandis que la crise politique ou gouvernementale couve à petit feu, mettant entre parenthèse la vie active et réduisant le rythme à quelques envolées lyriques, le Conseil constitutionnel vient d’adopter deux mesures essentielles. La première décision rejette la requête de l’opposition et d’autres formations politiques qui réclamaient une « égalité dans le temps de parole » lors des séances mensuelles de questions orales au parlement. Dans la second, le Conseil confirme que le groupe parlementaire du PPS, jugé « non légal », placé quasiment par d’aucuns en position « d’oustider », parce qu’ayant été cannibalisé en nombre de parlementaires au niveau de son groupe à la Chambre des représentants, a désormais droit de cité sur l’échiquier parlementaire.

– Mezouar sur le banc de test. L’exercice budgétaire 2014 s’annonce dur. Le défi est de taille pour le nouveau joueur politique de l’équipe Benkirane, en l’occurrence le parti du RNI, tenu à réussir là où le parti de l’Istiqlal a échoué et surtout rééquilibrer les comptes publics et restaurer les marges de man uvre. Au moment où la lettre de cadrage budgétaire traîne encore en attendant l’atterrissage en douceur de l’ancien opposant, voici que les doutes s’installent pour entourer la pertinence et l’efficacité de l’élaboration du Projet de loi de finances 2014.

AL ALAM
– Investissements directs étrangers: Le Maroc, destination de premier choix en Afrique. La revue Fdi, une publication spécialisée du +Financial Times+ qui classe les pays les plus attractifs en termes d’investissements directs à l’étranger (IDE) a indiqué que le Royaume est le deuxième pays le plus attractif du continent africain.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA
– Le camouflet du Conseil constitutionnel aux femmes parlementaires. Le Conseil constitutionnel a jugé inconstitutionnels les articles 49, 50 et 51 du règlement intérieur de la Chambre des représentants relatifs à la création d’une instance des femmes parlementaires.

RISSALAT AL OUMMA
– Assistance judiciaire: les avocats en sit-in le 20 septembre prochain. L’Association des barreaux du Maroc tient, la semaine prochaine à Rabat, une réunion pour mettre les dernières touches sur le sit-in prévu le 20 septembre prochain pour dénoncer les dispositions de ce texte fixant notamment leurs indemnités de l’assistance judiciaire.

ATTAJDID
– Benkirane à la jeunesse du PJD: Nous continuerons notre lutte contre la corruption. « Nous sommes aujourd’hui devant un gouvernement minoritaire. Si l’opposition estime que nous ne n’accomplissons pas notre mission, elle doit appeler à des élections anticipées ou qu’elle exprime son retrait de la confiance du gouvernement », a déclaré le chef du gouvernement Abelilah Benkirane lors de la 9ème rencontre de la jeunesse du PJD, tenue dimanche à Casablanca.

– Enseignement supérieur: Création de nouveaux pôles. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres a décidé de fusionner les universités et les écoles d’ingénierie en des pôles pour les mettre à niveau et les mettre au diapason des meilleurs établissements universitaires du monde.

ASSABAH
– Consultations en vue de la constitution d’une nouvelle majorité gouvernementale. Intervenant devant le 9ème congrès national de la jeunesse du PJD, le secrétaire général Abdelilah Benkirane a indiqué que la balle est désormais dans le camp du RNI, brandissant la carte des élections anticipées dans le cas d’échec des tractations politiques.

– Les syndicats appellent Benkirane au dialogue. Les acteurs syndicalistes et sociaux mettent en garde contre les répercussions dangereuses de la persistance des atermoiements du gouvernement à l’égard des revendications de la classe ouvrière. Dans un entretien, le secrétaire général de l’Union Marocaine du Travail (UMT) souligne que le gouvernement assume sa responsabilité pour l’absence d’un véritable dialogue social. Le secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abderrahmane El Azzouzi a fait part, dans un entretien, de la disposition des partenaires sociaux à un dialogue fructueux et constructif.

– Les boulangers-pâtissiers appellent le gouvernement à honorer ses engagements. Dans une déclaration au journal, Lahoussine Azaz, président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc (FNBPM), a réitéré son appel au gouvernement pour ouvrir le dialogue. M. Azaz fait part également de la détermination des boulangers-pâtissiers à mettre en place une stratégie de protestation afin de faire entendre leurs revendications.

– Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique hors contrôle parlementaire. Le Conseil constitutionnel a jugé inconstitutionnel le contrôle parlementaire de l’action des instances et des institutions consultatives.

AL MASSAE
– Hausse des décès liés aux piqûres de scorpions: des défenseurs des droits de l’Homme appellent à la démission du ministre de la Santé. Le bureau régional de la Ligue marocaine des droits de l’Homme (LMDDH) à Ouazzane a imputé au gouvernement la responsabilité de plusieurs cas de décès suites aux piqûres de scorpions. La LMDDH a également demandé l’ouverture d’une enquête sur l’absence des premiers soins d’urgence pour venir au secours des victimes.

– Le fils du préfet de police de Safi arrêté suite à un accident de circulation. Le procureur du Roi près du tribunal de Première instance de Safi a décidé de poursuivre en justice le fils du préfet de police de Safi, qui a écrasé un jeune passant, lui provoquant de graves blessures, dont l’amputation de ses deux jambes.

AKHBAR AL YOUM
– Négociations pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale: Benkirane revient à la charge contre le PAM. S’agissent des négociations avec le RNI, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a indiqué que toutes les options sont sur la table, y compris l’organisation d’élections anticipées.

– Le Polisario dans le bourbier. Le Polisario vit une véritable crise face à son incapacité à reprendre les armes, à conserver son indépendance par rapport à l’Algérie et à entamer des négociations sérieuses avec le Maroc pour une solution politique visant à mettre fin aux souffrances des séquestrés dans les camps de Tindouf.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– La constitution de la nouvelle majorité entre restructuration et refonte du gouvernement. Selon des sources bien informées, le gouvernement Benkirane II risque de ne pas voir le jour dans le court terme. Dans un entretien, un dirigeant du PJD a indiqué que la formation de la nouvelle coalition gouvernementale se trouve dans l’impasse, ce qui risque de saper tous les efforts déployés par Benkirane.

AL KHABAR
– OMS: Presque la moitié des Marocains souffrent d’une hypertension artérielle. Selon le bureau régional de l’OMS pour le Moyen Orient, 41pc des Marocains sont hypertendus.

– Consultations politiques: Benkirane brandit la carte des élections anticipées. Lors de la 9ème rencontre de la jeunesse du PJD, tenue dimanche à Casablanca, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a brandi la carte des élections anticipées en cas d’échec des négociations avec le RNI sur la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Constitution d’une nouvelle majorité gouvernementale: Benkirane met toutes les options sur la table. « Si l’opposition estime que nous ne n’accomplissons pas notre mission, elle doit appeler à des élections anticipées ou qu’elle exprime son retrait de la confiance du gouvernement », a déclaré le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lors de la 9ème rencontre de la jeunesse du PJD, tenue dimanche à Casablanca. Selon une source proche d’un parti à la coalition gouvernementale, Benkirane devrait tenir, après sa rencontre avec le président du RNI, une réunion avec les dirigeants de la majorité gouvernementale actuelle pour les informer des revendications du RNI.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *