Revue de presse marocaine du 27/06/2014

0 commentaires, 27/06/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus vendredi 27 juin.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Le Haut-Commissariat au plan prévoit un volume net d’emploi de 52.000 postes en 2014. Le taux de croissance de l’économie nationale ne dépasserait pas 2,5% cette année, selon le HCP, qui pronostique un volume net d’emploi de 52.000 postes et un taux de chômage autour de 10%. Le pays devrait faire mieux en 2015 avec un PIB qui croitrait de 3,7%, mais sans atteindre le niveau de 2013, soit 4,4%. Cette année encore, la croissance continuera d’être alimentée par la demande intérieure, mais dans une moindre mesure qu’en 2013. Toujours selon le HCP, le besoin de financement de l’économie devrait s’alléger pour se situer à 7,1% du PIB. Et sur le registre des finances publiques, le déficit budgétaire serait ramené à 5,2% du PIB. Et pour le financer, le taux d’endettement global du Trésor devrait grimper à 66,4%. Quant à l’endettement public global, il s’établirait à 79,7% du PIB cette année et s’alourdirait davantage en 2015, soit 81,4%.

– Le ministre de l’Intérieur appelle les agents d’autorité à veiller sur l’intégrité des élections. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a souligné que les préparatifs en cours pour les futures échéances électorales et la mise en place de l’environnement propice pour leur déroulement, « sont encadrés par l’esprit de la rupture définitive avec tous les agissements portant atteinte à la noblesse de la fonction d’autorité, et qui sont en contradiction avec le nouveau concept d’autorité prôné par SM le Roi Mohammed VI ». Hassad, qui a présidé, mercredi à l’Institut Royal de l’Administration Territoriale de Kénitra, la cérémonie de sortie de la 49ème promotion du cycle normal des agents d’autorité, a invité l’ensemble des agents d’autorité à faire preuve de vigilance et à suivre en permanence les différentes étapes des opérations électorales pour faire face, à temps, à toutes les tentatives visant à porter atteinte à l’intégrité de ces échéances.

Aujourd’hui Le Maroc.:

– Attention à l’endettement ! 2014 devrait se clôturer en retrait par rapport à l’année précédente. Au moment où elle a atteint une évolution de 4,4% en 2013, la croissance économique se situerait autour de 2,5% en 2014. Le taux d’endettement global du Trésor atteindrait les 66,4% du PIB contre 63,5% en 2013. Selon Ahmed Lahlimi, le financement de la demande intérieure se fait sans commune mesure avec le niveau de compétitivité de l’économie nationale et de son potentiel d’épargne intérieure.

– La majorité tâtonne sur les « caisses noires ». « Il n’y a rien d’officiel pour le moment. Le vote est reporté ». Les propos émanent d’Abdellah Bouanou, président du groupe PJD à la Chambre des représentants. Si Bouanou fait montre d’autant de frilosité, c’est qu’il s’agit du projet de loi organique des finances. Un dossier devenu très sensible depuis quelques temps. Tout allait pourtant bien pour un projet de loi qui devait passer comme une lettre à la poste jusqu’au jour où majorité et opposition introduisent un amendement qui fait tout basculer. Ledit amendement soumet les comptes spéciaux du Trésor, communément appelés « caisses noires », au contrôle du parlement.

L’Economiste.:

– Gros mariage dans les universités. L’université Hassan II Aïn Chock de Casablanca et celle de Mohammedia, d’une part, et l’université Mohammed V Agdal et Souissi à Rabat, d’autre part, vont fusionner à partir du 1er septembre. La loi officialisant ce mariage a été publiée au Bulletin officiel numéro 6262 du 5 juin 2014. Pour Rabat, il s’agit d’un retour à l’ancien schéma qui prévalait avant que l’université Mohammed V n’éclate en deux entités. Les conseils des quatre universités vont être réorganisés avant le 1er décembre. D’ores et déjà, des appels à candidatures ont été lancés pour désigner les nouveaux présidents. – Croissance: La douche froide du HCP. Comme on s’y attendait, le HCP a maintenu sa prévision de croissance annoncée en début d’année. Les corrections apportées suite aux résultats de la campagne agricole n’ont induit qu’un très léger ajustement de 0,1 point à 2,5%. Si le taux retenu par le Haut-Commissariat au plan s’insère dans la fourchette de la banque centrale, il s’éloigne toutefois d’un point et demi de la prévision du gouvernement. Il est même moins optimiste que celui du Centre marocain de conjoncture qui le situe à 2,7%. Les prévisions de croissance pour l’année 2014 renferment de gros écarts par rapport aux pronostics des institutions internationales. Les derniers chiffres publiés en mai dernier par le FMI tablent sur 3,9% alors que la Banque mondiale crédite l’économie nationale d’une croissance de 3,6%.

L’Opinion.:

– Un taux de croissance de 2,5% en 2014. Pour l’exercice 2014, l’économie nationale serait marquée par un recul de la valeur ajoutée agricole et une légère reprise de celle des activités non agricoles, soutenue tant par la consolidation de la demande intérieure que par l’amélioration de la demande mondiale adressée au Maroc. L’activité agricole est marquée par une baisse de 28% de la production céréalière estimée à 67 millions de quintaux et une progression relativement soutenue de la production des autres cultures, notamment l’arboriculture et les cultures maraichères, indique le haut-commissaire au plan (HCP), Ahmed Alami Lahlimi au cours d’une conférence de presse. La croissance économique nationale devrait atteindre 2,5% en 2014 au lieu de 4,4% en 2013, créant un volume net d’emploi d’environ 52.000 postes avec lequel le niveau du chômage ne devrait pas s’éloigner de 10% enregistré au 1er trimestre, précise Lahlimi.

– Santé: La 3G pour réduire la mortalité maternelle. Le projet est exploité depuis sept mois au stade d’expérimentation dans les régions d’Oulmès, Boulmane et Ribat El Kheir. Ce projet consiste en un logiciel de diagnostic à distance pour améliorer les soins pour les femmes dans les régions lointaines et enclavées grâce à la détection précoce et au traitement des principales causes de mortalité maternelle.

Libération.:

– Sahara : L’Assemblée du Conseil de l’Europe appelle les parties à faire preuve d’esprit de compromis pour avancer dans les négociations. L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (ACPE) a appelé, mercredi, les parties à faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis pour aller de l’avant dans les négociations sur le dossier du Sahara. Dans une résolution, adoptée en plénière, sur la base d’un rapport de la parlementaire socialiste suisse Liliane Maury Pasquier, l’APCE a également appelé tous les Etats membres du Conseil de l’Europe à redoubler et conjuguer leurs efforts dans la recherche d’une solution politique juste et définitive au conflit, qui permette l’instauration de la sécurité et d’une stabilité durables dans la région sahélo-saharienne . La résolution prend note de la proposition marocaine et des efforts sérieux et crédibles qui sous-tendent cette proposition visant à accorder une large autonomie à la population Sahraouie.

– Menace de grève générale à M’dina Bus. Les syndicats les plus représentatifs au sein de M’dina Bus réitèrent leur menace d’observer une grève générale à durée indéterminée en signe de protestation contre la situation inquiétante qui risquerait d’entraîner la fermeture de cette entreprise de transport urbain à Casablanca. Cette menace sera mise à exécution dans les prochains jours si rien n’est fait de la part de la société délégataire et du conseil de la ville, indique un communiqué. Les syndicalistes de la FDT, de l’UMT, de la CDT et de l’UGTM mettent à l’index le non-respect du droit syndical, les licenciements abusifs, le gel de l’avancement et le bafouement des droits des salariés.

Al Bayane.:

– Mobilisation de 73.000 agents de recensement. Le Haut-Commissariat au plan (HCP) a mobilisé plus de 53.000 recenseurs et 20.000 contrôleurs et superviseurs pour la réalisation de toutes les opérations relatives au recensement général de la population et de l’habitat 2014 prévu du 1er au 20 septembre prochain. Les travaux cartographiques ont permis de découper le territoire national en plus de 48.000 districts de recensement, selon un dossier sur le recensement. La collecte des données se fera chaque jour automatiquement après le remplissage des questionnaires par les recenseurs alors que l’exploitation de ces données se fera par la technique de lecture automatique des documents à partir de la fin de la journée du 20 septembre.

– Les pharmaciens du Grand Casablanca montent au créneau. Le non-respect du décret de la wilaya du Grand Casablanca relatif aux horaires d’ouverture et de fermeture des pharmacies, par certains pharmaciens contrevenants, continue de susciter l’ire des pharmaciens d’officine du Grand Casablanca. Jeudi 20 juin, le syndicat des pharmaciens d’officine du Grand Casablanca, accompagné de ses confrères de Mohammedia, Settat, la préfecture d’Ain Sebaa et Sidi Othmane a observé un sit-in de protestation devant la wilaya du Grand Casablanca. Objectif: interpeller les autorités sur « cette situation anarchique et défendre les droits et intérêts des pharmaciens d’officine qui se voient marginalisés », précise un communiqué du syndicat.

L’Opinion.:

– Un taux de croissance de 2,5% en 2014. Pour l’exercice 2014, l’économie nationale serait marquée par un recul de la valeur ajoutée agricole et une légère reprise de celle des activités non agricoles, soutenue tant par la consolidation de la demande intérieure que par l’amélioration de la demande mondiale adressée au Maroc. L’activité agricole est marquée par une baisse de 28% de la production céréalière estimée à 67 millions de quintaux et une progression relativement soutenue de la production des autres cultures, notamment l’arboriculture et les cultures maraichères, indique le haut-commissaire au plan (HCP) Ahmed Alami Lahlimi, au cours d’une conférence de presse. La croissance économique nationale devrait atteindre 2,5% en 2014 au lieu de 4,4% en 2013, créant un volume net d’emploi d’environ 52.000 postes avec lequel le niveau du chômage ne devrait pas s’éloigner de 10% enregistré au 1er trimestre, précise Lahlimi.

– Santé: La 3G pour réduire la mortalité maternelle. Le projet est exploité depuis sept mois au stade d’expérimentation dans les régions d’Oulmès, Boulmane et Ribat El Kheir. Ce projet consiste en un logiciel de diagnostic à distance pour améliorer les soins pour les femmes dans les régions lointaines et enclavées grâce à la détection précoce et au traitement des principales causes de mortalité maternelle.

Al Massae.:

– Parlement: le groupe PJD réclame l’audition de Jouahri sur la politique monétaire. Une première au sein du Parlement! Le groupe PJD à la Chambre des représentants a appelé la commission des finances et du développement à auditionner le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, sur la politique monétaire du Royaume. Abdellah Bouano, président de ce groupe parlementaire, a indiqué qu’hormis celles exceptées par la Constitution, toutes les institutions devraient être soumises au contrôle du Parlement.

– Mettant en garde contre l’aggravation de l’endettement, Lahlimi appelle à une réforme structurelle de l’économie nationale. Dans une sortie médiatique qui risque de provoquer des remous, le haut-commissaire au plan Ahmed Alami Lahlimi a tiré la sonnette d’alarme sur la vulnérabilité du modèle de la croissance économique en vigueur au Maroc, estimant que les effets exogènes successifs de la crise mondiale a mis à découvert la fragilité de ce modèle. De ce fait, le taux de croissance ne dépasserait pas 2,5% en 2014 et le taux d’endettement global du Trésor devrait grimper à 66,4%, a affirmé Lahlimi.

Assabah.:

– Les listes électorales accentuent les divergences au sein du PJD. La nature des listes électorales qui seraient adoptées pour l’organisation des élections communales et professionnelles prochaines a été le brandon de discorde entre les dirigeants du parti de la lampe, après avoir appris que leur secrétaire général Abdelilah Benkirane avait donné feu vert au ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad pour qu’il maintienne les listes actuelles en les soumettant seulement à une révision exceptionnelle.

– Le haut-commissaire au plan Ahmed Alami Lahlimi a indiqué, au cours d’une conférence de presse mercredi à Casablanca, que le taux de croissance devrait atteindre 2,5% à fin 2014, faisant ressortir un nouveau contraste entre les chiffres énoncés par le HCP, le ministère de l’Economie et des finances et Bank Al Maghrib. Le gouvernement avait évoqué un taux oscillant entre 3,5 et 4% alors que Bank Al Maghrib l’avait estimé entre 2,5 et 3%.

Attajdid.:

– La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal, a affirmé mercredi que son département compte insuffler une nouvelle dynamique au secteur de l’eau en général et aux agences des bassins hydrauliques en particulier, conformément aux orientations du programme du gouvernement qui préconise la valorisation de cette matière vitale à travers la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’eau et le soutien aux plans sectoriels, aux grands projets agricoles et à la solidarité interrégionale. Cette affirmation a été donnée à l’ouverture des travaux du premier conseil d’administration de l’Agence du Bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) au titre de l’année 2014.

– Le Maroc et le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme ont signé, mercredi à Rabat, une convention de subvention de 35 millions de dollars américains, couvrant la période allant de juillet 2014 à juin 2017. Cette convention a été signée par le ministre de la Santé, le représentant du Fonds pour la région du Moyen-Orient/Afrique de l’Ouest, la présidente du Comité de coordination Maroc (CCM), ainsi qu’un représentant de la société civile.

Al Alam.:

– Après le rejet du plan Benkirane sur la réforme des régimes des retraites, le gouvernement est appelé à rembourser ses crédits dus à la CMR. Dans une déclaration au journal, Abdessamad Amsad, secrétaire national du syndicat national de la Caisse marocaine des retraites, a appelé le gouvernement à transférer à la CMR les sommes qu’il y doit, dont les intérêts, et un montant estimé à 366 millions de DH, lequel devait être transféré en 2012.

– Le syndicat national de l’enseignement supérieur et le ministère de la Santé ont signé un accord visant à créer les conditions propices aux enseignants chercheurs dans le domaine de la médecine, en améliorant les conditions de travail dans les hôpitaux universitaires et, en concertation avec les parties concernées, accélérant la procédure d’adoption et les décrets d’application de la loi relative aux centres hospitaliers universitaires.

Sahifat Annas.:

– Taux de croissance: Lahlimi présente des chiffres différents de ceux du gouvernement. Au moment où le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid a affirmé mercredi que le taux de croissance varierait entre 3,5 et 4% en 2014, le haut-commissaire au plan Ahmed Alami Lahlimi a indiqué le même jour au cours d’une conférence de presse que ce taux ne serait pas au-delà de 2,5%.

– La chambre des représentants a adopté à la majorité des voix, mercredi lors d’une séance plénière, le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés. Les groupes de l’opposition, qui se sont dits favorables en principe aux objectifs de ce texte, ont attiré l’attention sur les lacunes et les insuffisances qu’il comporte. L’opposition a fait savoir que l’interaction du gouvernement avec les 71 amendements qu’elle a déposés pour modifier certains aspects fondamentaux du texte, a été en deçà des observations.

Al Khabar.:

– La guerre sur le taux de croissance perdure entre Lahlimi, le gouvernement et Jouahri. Estimant le taux de croissance à 2,5% en 2014, le haut commissaire au plan Ahmed Alami Lahlimi a ainsi présenté des prévisions contraires à celles du gouvernement qui table sur une croissance de 4,2%. Ce contraste intervient dans le sillage des estimations tout aussi différentes des autres instituions: Bank Al Maghrib a indiqué la semaine dernière que ce taux oscillerait entre 2,5 et 3% alors que le Fonds monétaire international a évoqué un chiffre de 3,9% .

– Les démissions et les suspensions des membres règnent ces derniers jours au sein du Parti de l’Istiqlal, selon des sources informées. La région du Grand Casablanca s’accapare la grande part des suspensions, précisent ces sources.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Au cours d’une conférence de presse, tenue mercredi à Rabat, la coalition Printemps de la dignité, qui regroupe des associations féminines et de défense des droits de l’Homme, a appelé à la révision de certaines dispositions du Code de la famille dans le but d’interdire le mariage des mineures. Dans une déclaration au journal, Oualili Amili, membre de la Coalition, a estimé que le mariage des filles qui n’atteignent pas encore 18 ans porte atteinte à la société marocaine.

– Le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a indiqué au cours d’une conférence de presse, mercredi, que le taux de croissance va passer de 4,4% en 2013 à 2,5% en 2014 et puis s’élèverait à 3,7% en 2015.

Al Ahdath Al Magribia.:

– Recrutement direct: des champions handicapés protestent. Dans une déclaration à la presse mercredi, Mohamed El Gherras, directeur des ressources humaines au ministère de la Jeunesse et des sports, a indiqué que des partis politiques sont les instigateurs de cette protestation des champions marocains à besoins spécifiques. Mais les champions paralympiques ont une autre version. « Devant les promesses successives des responsables, nous n’avons rien trouvé autre que l’organisation d’un sit-in pour réaliser nos revendications », a dit Tarek Zelzouli, champion du 1500m.

– Le ministère de l’Intérieur appelle les agents d’autorité à se conformer strictement aux conditions de la compétition électorale. Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad a appelé tous les agents d’autorité à faire preuve de vigilance et à suivre en permanence les différentes étapes des opérations électorales pour faire face, au temps opportun, à toutes les tentatives visant à porter atteinte à l’intégrité de ces échéances.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Hakkaoui réclame le droit de la femme active à emmener ses enfants avec elle au travail. S’appuyant sur une étude du département de la Fonction publique, la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social a indiqué que le mariage et les enfants sont la principale raison qui empêche les femmes à occuper les hautes fonctions. La femme ne doit pas se sentir embarrassée d’emmener ses enfants aux réunions et au lieu du travail, a estimé la ministre lors d’une rencontre de l’organisation des femmes du PJD.

– Trois jours après les mises en garde du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, contre l’immixtion des gouverneurs dans les élections, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, affirmé, mercredi depuis Kénitra, que l’action des agents d’autorité s’opère loin de toute considération ou calcul politique. Hassad a de ce fait appelé les agents d’autorité à prendre leur responsabilité et faire preuve d’abnégation au service de l’intérêt général.

Rissalat Al Oumma.:

– Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants se sont abstenus, mercredi, de voter le projet de loi n 103.12 relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés, arguant que ce texte comporte plusieurs lacunes et que le gouvernement avait ignoré des dizaines d’amendements déposés par l’opposition sur l’ensemble des aspects fondamentaux du texte.

– La coalition « Printemps de la dignité » a appelé à la révision de certaines dispositions du Code de la famille dans le but d’interdire le mariage des mineures. Dans un mémorandum présenté mercredi lors d’une conférence de presse, la coalition a appelé à abroger les 2ème, 3ème et 4ème alinéas de l’article 16 du code de la famille ainsi que les articles 20, 21 et 22 de ce texte, et à sanctionner tout contournement de la loi pour épouser ou marier des filles mineures.

Al Haraka.:

– L’Union européenne (UE) et la Banque africaine de développement (BAD) ont exprimé, mercredi, leur engagement d’accompagner le Maroc dans la réforme de la couverture médicale de base. « L’UE continuera d’accompagner le Maroc sur la voie de la réforme et des politiques publiques promouvant l’accès équitable de la population marocaine aux services de base et la protection sociale », a souligné l’Ambassadeur de l’UE, Rupert Joy, dans une allocution à l’ouverture d’une journée d’information à Rabat sur la couverture médicale de base.

– Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a appelé, mercredi à Djeddah, à la mise en place par la Banque islamique de développement (BID) de nouveaux mécanismes de financement en vue d’alléger le fardeau de la dette extérieure des Etats membres. Boussaid, qui intervenait à l’ouverture de la 39ème réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la BID, a ajouté que l’instauration de ces nouveaux mécanismes devraient également soutenir les programmes et les politiques de réforme sectorielle et accompagner les efforts déployés par les pays pour face aux pressions sur leurs budgets.

Al Assima post.:

– Le Maroc occupe la première place en Afrique et la 17ème au niveau mondial en matière du rapport en ligne entre gouvernement et citoyen, à travers les réseaux sociaux, et autres moyens d’interactivité, selon un rapport du Département des affaires économiques et sociales (DESA) de l’ONU.

– Le conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté un projet de loi n 113-12 relatif à l’Instance nationale de la probité et de lutte contre la corruption, tout en tenant compte des observations formulées lors de l’examen de ce texte. Dans un point de presse donné à l’issue du conseil, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi, a indiqué que ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’article 36 de la Constitution qui prévoit la création d’une telle Instance dotée des attributions de prévention et de lutte contre la corruption.

Al Mounaataf.:

– Répondant à des questions orales sur la situation de l’ONEE posées par plusieurs groupes parlementaires à la Chambre des conseillers, le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a affirmé, mardi, que le déficit enregistré dans les revenus nets de cet établissement avoisine les 2,7 milliards de DH et pourrait atteindre, en l’absence des réformes requises, 7 milliards de DH au cours des prochaines années, soulignant que les dettes de l’ONEE ont atteint 51,8 milliards de DH.

Assahrae Al Maghribia.:

– La croissance de l’économie marocaine devrait se situer à 3,7 pc en 2015 contre une estimation de 2,5 pc pour 2014, a annoncé, mercredi à Casablanca, le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi Alami, qui a pronostiqué un volume net d’emploi de 52.000 postes et un taux de chômage autour de 10%.

– Les services de la Santé se mobilisent pour empêcher l’entrée du coronavirus au Maroc. Dans le cadre des mesures préventives contre l’entrée du coronavirus au Maroc, le ministère de la Santé a acheté d’importantes quantités de masques de protection pour les remettre aux pèlerins qui se dirigeront vers les Lieux Saints pour accomplir Al Omra.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Haut-Commissariat au plan (HCP) a mobilisé plus de 53.000 recenseurs et 20.000 contrôleurs et superviseurs pour la réalisation de toutes les opérations relatives au Recensement général de la population et de l’habitat 2014 (RGPH) prévu du 1er au 20 septembre 2014. Les recenseurs, contrôleurs et superviseurs vont bénéficier d’une formation spécifique leur permettant d’exécuter leurs tâches au niveau des provinces et préfectures du Royaume, selon un dossier sur le RGPH.

– Le Maroc adopte une approche équilibrée alliant tradition et ouverture en matière de gestion du champ religieux, a affirmé, mardi soir à Paris, le secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Ouléma, Ahmed Abbadi. Intervenant lors d’une conférence organisée par l’ambassade du Maroc en France sous le thème « religions et transformations sociétales », Abbadi a mis l’accent sur le rôle que jouent les institutions dont la commanderie des croyants dans la consécration de cette approche, rappelant les principaux choix du Royaume dans ce domaine, à savoir le rite malékite, la doctrine achaarite et le soufisme.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *