Revue de presse marocaine du 26/10/2013

0 commentaires, 26/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 26 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Lutte contre la corruption et pour le recouvrement des avoirs: « Le Maroc est un partenaire essentiel pour nous ». « Le Maroc a été un partenaire essentiel pour nous dans tous les aspects de notre présidence du G8 en 2013 », Dominic Grieve, Procureur Général du Royaume-Uni, chef de la délégation britannique du Forum arabe pour le recouvrement des avoirs. En organisant la 2e édition du Forum arabe pour le recouvrement des avoirs (du 26 au 28 octobre à Marrakech), « le Maroc a fourni une contribution extrêmement importante au soutien aux pays d’Afrique du Nord en transition, notamment dans ce domaine essentiel qu’est le recouvrement des avoirs ».

– Politique européenne de voisinage: Le Royaume salué pour ses réformes. Dans une résolution adoptée en plénière à Strasbourg sur la politique européenne de voisinage, le Parlement européen a également salué, mercredi, les avancées du Maroc et son engagement en faveur de la poursuite des réformes, ainsi que sa volonté à intensifier ses relations avec l’Union européenne dans le cadre du statut avancé.

L’OPINION:.
– Marrakech-Atlantique/Tourisme: Enfin un contrat programme régional. Revu et corrigé à 4 reprises au terme d’âpres négociations entre le ministère du tourisme, les élus et les opérateurs dans le secteur, le contrat-programme régional du territoire Marrakech-Atlantique a enfin connu son épilogue par la co-signature des antagonistes sur son approbation le 22 octobre 2013, c’est-à-dire à 7 ans du cap communément fixé à 2020.

– Qualification historique des lionceaux. L’équipe marocaine des cadets qui dispute pour la première fois de son histoire une Coupe du monde des moins de 17 ans, a arraché avec brio une qualification historique pour les huitièmes de finale de cette compétition. En effet, grâce à sa victoire par 4 buts à 2 face au Panama, en match comptant pour la dernière journée des phases de poules, le Maroc sa qualifie pour les 8è de finale où il rencontrera l’une des meilleures équipes classée 3è du groupe A, B ou F.

LIBERATION:.
– Les secteurs sociaux, parent pauvre en matière de création d’emplois. Le projet de loi de Finances 2014 a finalement vu le jour. Il ne pouvait d’ailleurs pas souffrir de plus de retard. On n’en retiendra pas moins de trop grosses lacunes et un bon lot de désagréables surprises, si on peut parler de surprise, puisque sous le gouvernement Benkirane, on doit s’attendre à tout.

– Le SDJ entame une nouvelle phase de négociations avec le ministre de la Justice et des libertés. Une délégation du Syndicat démocratique de justice (SDJ) devait entamer, vendredi après-midi, une nouvelle phase de négociations avec le ministère de la Justice et des libertés en vue de résoudre les problèmes qui ont perturbé les relations entre ce syndicat majoritaire dans le secteur et le ministre de la Justice.

AL BAYANE:.
– Première réunion de la majorité: De la nécessité de renforcer la cohésion, l’homogénéité et l’action commune. La première réunion des groupes de la majorité intervenue juste après la formation du gouvernement Benkirane II annonce un début prometteur dans la cohésion gouvernementale. Les chefs des quatre partis de la majorité ont tenu jeudi une rencontre autour du projet de loi de Finances 2014. Désormais, le principal souci est que le gouvernement soit tenu par une véritable majorité qui agit en parfaite cohésion et homogénéité, note Benkirane.

– Le CESE adopte à l’unanimité le rapport sur le nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud. Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), réuni, jeudi à Rabat, en session extraordinaire, sous la présidence de M. Nizar Baraka, a adopté à l’unanimité le rapport sur le nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud. Ce rapport a été élaboré conformément aux orientations de SM le Roi Mohammed VI adressées à la nation à l’occasion du 37e anniversaire de la Marche verte le 6 novembre 2012 et qui a invité le CESE à contribuer à l’élaboration d’un modèle de développement régional intégré au profit des provinces du Sud, indique un communiqué du Conseil.

AL ALAM:.
– Le gouvernement rompt un accord avec le parlement, empiète sur la loi. Le gouvernement s’était engagé à abolir les comptes spéciaux dans la loi de Finances 2014, mais il n’a pas rempli son engagement puisqu’il a de surcroit haussé leur valeur.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Les parlements de l’opposition se réunissent pour tracer les contours de l’avenir. Les conseils nationaux du PI, du PAM et de l’USFP se réunissent simultanément samedi. Des sources affirment que ces réunions pourraient déboucher sur une éventuelle coordination des positions entre les trois partis.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Benkirane redoute la discorde au sein du gouvernement. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé, jeudi lors d’une rencontre organisée par les groupes de la majorité à la Chambre des représentants sur le projet de loi de Finances 2014, que le souci majeur du gouvernement est qu’il soit soutenu par une véritable majorité qui exerce dans un cadre harmonieux. Pour le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laensar, la concorde de la majorité ne défie pas l’apparition des divergences.

AL MASSAE:.
– Peine de mort au « violeur de Fatima ». La cour d’appel d’Agadir a condamné, jeudi, à la peine de mort un accusé dans une affaire d’enlèvement, de viol et de meurtre d’une fillette âgée de deux ans et huit mois en mai dernier à Taroudant.

– Benkirane demande à Hassad et à Ramid d’être ferme avec « les torpilleurs des concours ». Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a donné jeudi, lors de l’ouverture des travaux du conseil du gouvernement, ses instructions au ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et au ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid d' »appliquer fermement la loi pour sauvegarder les droits des citoyens à passer les concours ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Benkirane gêne Chabat. Lors d’une réunion des groupes de la majorité à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que Nizar Baraka, ex-ministre de l’Economie et des finances, avait prêté son concours à l’élaboration du projet de loi des Finances 2014. Ce fait aurait mis dans l’embarras le secrétaire général du PI Hamid Chabat, qui a sorti son parti du gouvernement et s’apprête à mener une opposition contre ce texte.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Le ministère public retrouve son indépendance. Le projet de loi organique relative au statut des magistrats, remis par le ministère de la Justice et des libertés aux associations professionnelles des magistrats, prévoit que le ministère public soit indépendant du ministère de la Justice. Un autre projet de loi organique relative au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire prévoit également cette indépendance puisqu’il a doté le ministère public de la capacité juridique et de l’autonomie administrative et financière.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.
– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a mis en garde la majorité contre des surprises de l’opposition, réaffirmant son refus de céder à la revendication de l’opposition qui réclame que le gouvernement soit de nouveau investi par le parlement.

BAYANE AL YAOUM:.
– La majorité brandit le slogan « travail seul », met en garde contre le buzz médiatique. Les groupes de la majorité ont souligné jeudi, lors d’une rencontre sur le projet de loi des Finances 2014, la nécessité du travail sérieux pour aplanir les difficultés et surmonter les contraintes, mettant en garde contre ce qu’ils ont qualifié de « buzz médiatique » que certains tentent de créer.

RISSALT AL OUMMA:.
– Le tribunal administratif de Rabat a astreint, en vertu de son jugement prononcé jeudi, le chef du gouvernement de régler la situation administrative et financière de 150 dossiers des diplômés chômeurs signataires du PV du 20 juillet 2011.

EL ASSIMA POST:.
– Les médecins-chômeurs accusent le ministère de la Santé d' »induire en erreur et d’égarer l’opinion publique ». Ces médecins indiquent, dans un communiqué publié jeudi, que les 1.008 postes annoncés par le ministère de la Santé sont destinés à régler la situation des médecins recrutés en 2011 et en 2012, faisant remarquer que les postes budgétaires n’excèdent pas 80.

ASSABAH:.
– Echauffourées entre des parlementaires lors d’une rencontre avec le wali du Grand Casablanca. Cette rencontre, qui a eu lieu vendredi, s’est transformée en une séance de confortation entre parlementaires et gouverneurs de la région. Selon des sources informées, les échanges se sont tournés en altercations entre des parlementaires.

– Les dirigeants du PJD rejettent le vote du parlement. Le Parti de la lampe a opté pour l’escalade face aux accusations de l’opposition de l’inconstitutionnalité du gouvernement Benkirane II. Lors d’une réunion tenue mercredi dernier, les membres du secrétariat général du PJD ont réitéré leur refus d’une nouvelle investiture du gouvernement par le parlement.

SAHIFET ANNAS:.
– Le ministre de l’Intérieur affecte un énorme budget pour sauver Casablanca. Khalid Safir, nouveau wali du Grand Casablanca, a exhorté jeudi les présidents des conseils de la ville, de la région, de la préfecture et des arrondissements à établir un diagnostic urgent de la situation de la ville de Casablanca. Une source ayant pris part à cette réunion a indiqué que le ministère de l’Intérieur avait affecté un énorme budget pour mener des chantiers d’envergure à Casablanca.

AL KHABAR:.
– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a démenti jeudi à l’issue du conseil du gouvernement, l’existence d’interdépendance et de conflit d’attributions entre le ministère de l’Habitat de la Politique de la ville et le ministère de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire national.

– Sit-in des adouls: Ramid riposte. Dans une réaction au sit-in organisé par l’association des adouls du Maroc, le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a souligné que le projet de loi qui fait l’objet de protestation tend à réglementer la profession en imposant l’inscription dans l’ordre d’agent d’affaires rédacteur des actes sous seing privé qui sera établi au secrétariat du parquet auprès des tribunaux de première instance. Le texte insiste sur le caractère transitoire de l’exercice de cette profession et énumère les conditions exigées pour exercer comme agent d’affaires rédacteur des actes sous seing privé.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *