Revue de presse marocaine du 26/07/2014

0 commentaires, 26/07/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus samedi 26 juillet.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le prince Moulay Rachid, a procédé vendredi à Oujda, à la pose de la première pierre pour la construction du centre « Hassan II » d’hémodialyse et de prévention des maladies rénales chroniques et à la remise d’équipements médicaux au profit des établissements de santé de base de la région. Ce centre mobilise un investissement prévisionnel de 13 millions de dirhams (MDH).

– Conseil de gouvernement: adoption d’un projet de décret portant création de nouveaux cercles et caïdats. Ce texte prévoit la création de 3 cercles et 31 caïdats relevant de la compétence territoriale d’une préfecture et de 19 provinces. Le nombre de cercles passera ainsi de 190 à 193 alors que celui de caïdats passera de 639 à 670.

L’Opinion.:

– Situation économique selon l’Alliance des économistes istiqlaliens: le coup de frein de Benkirane à la croissance. La première année du gouvernement a été particulièrement catastrophique s’agissant du déficit du compte courant de la balance des paiements A partir de 2013, les cours internationaux des matières premières ont commencé à baisser. Au cours des années 2012 à 2014, le compte courant de la balance des paiements a affiché un déficit moyen de -8,1%/an du PIB. Les réserves de change ont baissé de 183 milliards de DH à fin 2011 à 155 milliards de DH en 2014 (moyenne janvier-mai). La dette extérieure a augmenté en moyenne de +15 milliards de DH chaque année, pour passer de 12% du PIB à fin 2011 à 16% du PIB 3 ans plus tard.

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et le Comité économique et social européen ont décidé de créer un comité de suivi mixte permanent chargé de l’accompagnement des nouvelles phases de partenariat entre le Maroc et l’Union européenne sur les plans économique, social et environnemental. Cette initiative  »permettra à la société civile marocaine ainsi qu’aux syndicats et patrons, et les composantes du comité européen d’exprimer leurs points de vue par rapport à ce partenariat », a annoncé, jeudi, le président du CESE, Nizar Baraka dans une déclaration à la presse.

Libération.:

– Driss Lachgar dénonce le lexique du chef du gouvernement et l’affront fait aux parlementaires. Au lendemain du bilan à mi-mandat de l’action gouvernementale, de la réplique des groupes parlementaires et de la réponse finale d’Abdelilah Benkirane, le Premier secrétaire de l’USFP a jugé « regrettable » que Benkirane « ait dénaturé » un débat d’importance, celui relatif à son bilan après deux ans et demi aux commandes du pouvoir. Benkirane « a choisi la polémique la plus primaire, utilisant un vocabulaire qui est loin de contribuer au respect et à la crédibilité du Parlement. On comprend dès lors pourquoi seulement 5% des Marocains ont suivi sa prestation à la télévision », a-t-il dit.

– La tragédie du récent effondrement des trois immeubles survenue au quartier Bourgogne faisant plusieurs morts était au centre des travaux de la réunion du conseil de la ville de Casablanca tenue jeudi. Abdelhak Mabchour, conseiller USFP, a rappelé le problème des habitations menaçant ruine dans plusieurs zones de la ville de Casablanca qui mettent en danger la vie de milliers de personnes. « Si ce problème n’est pas réglé, le retour de la saison des pluies pourrait, qu’à Dieu ne plaise, nous faire revivre le même genre de drame »,

Al Bayane.:

– Grâce à des fondamentaux structurels solides: l’activité touristique maintient sa tendance haussière. L’activité touristique continue de faire preuve de bonne santé et les indicateurs de performance sont au vert. Le bilan au terme des six premiers mois de l’année 2014 s’annonce positif malgré la conjoncture économique mondiale morose. Le cap des 10 millions de touristes annuels est aujourd’hui largement atteint. Les arrivées touristiques ont augmenté de 9% par rapport à la même période de 2013. Les recettes en devises ont progressé de 3,5% et les investissements étrangers se sont élevés à 18,1 milliards de dirhams.

– L’Union européenne a décidé, vendredi, d’accorder au Maroc une enveloppe financière d’un montant de 890 millions d’euros pour la période 2014-2017 au titre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IVEP), a-t-on appris auprès du chef de la mission du Maroc auprès de l’UE, l’ambassadeur Menouar Alem. Cette enveloppe sera répartie en quatre tranches annuelles à raison de 222,5 millions euros par an contre 193,5 millions d’euros par an lors du précédent exercice.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– L’ancien DG de l’Office national de l’électricité (ONE) Younès Maâmar est sorti de son mutisme pour répondre aux accusations formulées à son encontre par Ali Fassi Fihri, l’actuel DG de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). « Ce qui m’a étonné, c’est qu’après six ans, des responsables essaient d’imputer leurs fautes aux autres au lieu d’assumer leur entière responsabilité lors de l’exercice de leurs fonctions », a-t-il dit en faisant allusion à Fihri. Maamar avait géré l’ONE entre 2006 -2008 avant sa fusion avec l’ONEP. Fihri avait déclaré que l’ONE avait un excédent budgétaire lorsqu’il l’avait quitté en 2001, mais en revenant en 2008, il l’avait trouvé dans une situation critique.

– Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP et président de son groupe parlementaire, a indiqué lors d’une conférence de presse que Benkirane a répondu aux observations de son parti sur le bilan d’étape de l’action gouvernementale par « une fuite en avant ». Lachgar a par ailleurs déclaré que son groupe avait posé 7.000 questions écrites au gouvernement, occupant ainsi la première place parmi les groupes.

Assabah.:

– Le ministère de l’Intérieur crée de nouveaux caïdats et cercles. Le conseil du gouvernement a approuvé jeudi un projet de décret portant création de cercles et de caïdats. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la restructuration de l’administration territoriale.

– Un rapport des services de renseignement japonais relève la relation du Polisario avec le terrorisme. Ce service indique que le front du Polisario entretient une relation de coopération avec des organisations terroristes de la région, précisant que ce front détourne l’aide qui lui est octroyée pour terroriser la zone du Sahara en Afrique de l’Ouest.

Al Massae.:

– Le gouvernement baisse à 17,5% les droits de douanes sur l’importation du blé tendre. Au cours du conseil du gouvernement jeudi, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a demandé aux ministres de prendre les décisions qui s’imposent et exploiter le soutien manifesté par les citoyens aux réformes engagées par le gouvernement.

– Un responsable au sein du Bureau régional de la Fédération nationale du secteur de l’enseignement supérieur accuse l’administration de la faculté des droits de Casablanca de falsifier les notes des étudiants et de leur accorder indument des diplômes, appelant le ministère de tutelle à ouvrir une enquête sur cette affaire.

Al Khabar.:

– Classement IDH: le Maroc avance d’un point. Le Royaume devient ainsi 129ème parmi 187 pays inclus dans le rapport sur le développement humain 2014 publié par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). En 2013, le Maroc occupait le 130ème rang.

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et le Comité économique et social européen ont décidé de créer un comité de suivi mixte permanent chargé de l’accompagnement des nouvelles phases de partenariat entre le Maroc et l’Union européenne sur les plans économique, social et environnemental. Cette action « permettra à la société civile marocaine ainsi qu’aux syndicats et patrons, et les composantes du comité européen d’exprimer leurs points de vue par rapport à ce partenariat », a annoncé le président du CESE Nizar Baraka dans une déclaration à la presse, jeudi à Rabat.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Après le drame de Bourgogne, les plaintes sur l’urbanisme se déversent sur les conseils élus, l’autorité locale et la police. Une « prise de conscience surprenante », jugent certaines sources. Toutefois quelques plaintes étaient malveillantes et déposées dans le seul objectif de régler des comptes, puisque certaines des personnes ciblées disposaient des permis de construire et n’avaient causé aucun préjudice.

– Au cours d’une table ronde sur le droit d’accès à l’information. Abdelhamid Jamahiri: « Le projet de loi relatif au droit d’accéder à l’information a limité ce droit en accordant une place importante aux exceptions ». Pour Mustapha Amrani, président de l’association Madinati, organisatrice de cette rencontre, ce texte vise à améliorer le service public et faciliter l’accès à l’information.

Rissalat Al Oumma.:

– Mohamed Sajid, président du conseil de la ville de Casablanca, a déclaré que l’effondrement des immeubles au quartier Bourgogne n’était pas prévisible et que la métropole abrite 32.000 logements menaçant ruine, occupés par 9250 familles dont les conditions de vie sont plus dures que celles de l’habitat précaire et des bidonvilles. Sajid, qui s’exprimait jeudi au cours de la session de juillet, a ajouté que les immeubles qui s’étaient écroulés ne figuraient pas sur la liste des constructions menaçant ruine.

– Les montants de crédits à la consommation accordés par les établissements de crédit aux Marocains ont atteint 14,3 milliards de dirhams en 2012 alors qu’ils étaient de l’ordre de 13,6 milliards de dirhams en 2011, d’après Lahcen Benhlima, directeur de la supervision bancaire à Bank Al Maghrib, qui s’exprimait mercredi au cours d’une conférence de presse à Casablanca.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Lachgar décide de céder la présidence du groupe socialiste. Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a affirmé, lors d’une conférence de presse tenue vendredi soir au siège du parlement, qu’il compte céder la présidence du groupe socialiste à un autre membre. Par ailleurs, Lachgar a souligné que le temps était venu pour constituer des commissions d’enquête sur certains dossiers relatifs à la gestion de la chose publique.

– 10 associations féministes attaquent Benkirane en justice. C’est ce qu’ont révélé ces associations lors d’une conférence de presse vendredi soir à Rabat. Et pour cause, les propos « injurieux » tenus par le chef du gouvernement lors de la séance mensuelle du 17 juin dernier à la Chambre des conseillers. Ces associations ont révélé qu’elles avaient chargé 5 avocats de déposer une plainte auprès du procureur général du Roi près la Cour de Cassation.

Bayane Al Yaoum.:

– Le gouvernement augmente le nombre de cercles et de caïdats et décide de baisser les droits de douanes sur l’importation du blé tendre. Le nombre de cercles est passé de 190 à 193 alors que celui de caïdats de 639 à 670. Le gouvernement a également adopté un projet de décret portant révision des droits de douanes appliqués à l’importation du blé tendre, passant de 45 à 17,5%.

– Un premier prélèvement de don multi organes sur donneur en état de mort encéphalique a été effectué au bloc opératoire de l’Hôpital d’Enfants Abderrahim Harouchi du CHU Ibn Rochd à Casablanca sur un enfant de dix ans. Le Professeur Ramdani Benyounès, chef du service de néphrologie et hémodialyse au CHU Ibnou Rochd, a rendu un hommage vibrant aux parents qui ont permis grâce à leur geste de sauver des vies.

Al Assima Post.:

– L’Alliance des économistes istiqlaliens évalue la politique économique durant les 12 dernières années. L’Alliance a indiqué que le gouvernement Benkirane ne dispose pas d’une vision claire et étouffe, par conséquent, la croissance. – L’activité bancaire a souffert des effets de la conjoncture économique difficile de l’année dernière, a indiqué Lahcen Benhlima, directeur de la supervision bancaire à Bank Al Maghrib, qui s’exprimait mercredi au cours d’une conférence de presse à Casablanca, ajoutant que « les groupes bancaires nationaux sont parvenus à réaliser des résultats satisfaisants ».

Assharae Al Maghribia.:

– Le contrôle routier s’intensifie à l’approche de l’Aïd. Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique a renforcé les mesures de surveillance et de sensibilisation afin d’assurer la sécurité des déplacements des citoyens.

– Le premier secrétaire de l’USFP et président du groupe socialiste à la Chambre des représentants accuse le gouvernement d’avoir « piraté » la proposition de loi portant création d’une Instance des affaires de l’Etat. « C’est le groupe socialiste qui a élaboré cette proposition de loi, mais le gouvernement se l’est accaparée », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse tenue vendredi à la Chambre des représentants.

Al Alam.:

– La guerre de la langue éclate au sein du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Des acteurs et des experts se sont opposés à Noureddine Ayouche qui plaide pour l’introduction officielle de la Darija dans le système éducatif.

– Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a affirmé, lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Rabat, qu' »il est difficile de concevoir que le chef du gouvernement ait recouru à un jargon, inapproprié même entre amis ».

Al Haraka.:

– Le président de l´Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang a affirmé que le règne de SM le Roi Mohammed VI est placé sous le signe de la modernité et de l’humanisme, tout en s’inscrivant dans les traditions millénaires de la culture marocaine. Il est également marqué par une ère nouvelle de développement et d’ouverture de la société, a-t-il ajouté.

– Lancement d’un programme de formation en matière de gestion de l’eau potable au profit des pays de l’Afrique subsaharienne. Ce programme, dont le procès-verbal a été signé jeudi à Rabat entre l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), l’Agence Japonaise de coopération internationale (JICA) et le ministère des Affaires étrangères et de la coopération reflète l’engagement du Maroc en faveur de l’Afrique et le soutien de ses efforts pour le développement.

Al Mounaataf.:

– La hausse des prix de l’eau et de l’électricité, en vigueur dans quelques jours. S’agissant des prix de l’électricité, le prix de la basse tension sera relevé de 2,9%. Pour la moyenne tension, l’augmentation sera de 6,1%. Pour la haute et très haute tension, les coûts seront majorés de 4,7%.

– La réunion du conseil de la ville de Casablanca, dominée par le drame du quartier de Bourgogne. Les interventions ont porté sur les causes de l’effondrement et ont mis l’accent sur la nécessité de créer une commission de vigilance pour le suivi de ce drame. Les conseillers ont également mis l’accent sur l’importance de procéder à un recensement des habitations menaçant ruine pour éviter la reproduction de ce genre de catastrophes.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *