Revue de presse marocaine du 25/04/2014

0 commentaires, 25/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine quotidiens du vendredi 25 avril:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– SIAM 2014: C’est parti! SAR le Prince Moulay Rachid, qui était accompagné des présidents malien Ibrahim Boubacar Keita et guinéen Alpha Condé, a présidé, jeudi à Meknès, l’ouverture de la 9è édition du SIAM, organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. La 9è édition du SIAM a été l’occasion d’annoncer l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement par le Royaume deux années avant a limite fixée par l’ONU.

– Retard dans l’égalité genre: Hakkaoui accuse les stéréotypes culturels et la presse. Une convention vient d’être signée entre le Maroc et l’ONU-Femmes en vue d’asseoir l’égalité des sexes dans le Royaume. Bassima Hakkaoui a estimé que la plus grande part des responsabilités dans le retard observé dans le plan gouvernemental visant l’égalité entre les deux sexes revient à la permanence des stéréotypes culturels négatifs et à la presse qui véhicule une image minorant la femme.

AL BAYANE:.

– Sahara marocain: La Minurso restera concentrée sur sa mission originelle. Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui devait voter mercredi une résolution renouvelant le mandat de la Mission de l’ONU au Sahara (Minurso), a finalement reporté ce vote jusqu’à mardi prochain, en attente du projet de résolution américaine qui a pris du retard à cause du fort engagement actuel de la diplomatie américaine sur le dossier ukrainien.

– Revalorisation du SMIG: entre hausse de 10pc proposée par Benkirane et 5pc par la CGEM, l’UMT plaide pour un SMIG décent. La revalorisation du SMIG revient sur le devant. Cette doléance qui figure en pole position dans le cahier revendicatif des centrales syndicales doit être calculée selon le panier de la ménagère pour permettre au smigard de vivre décemment. Entre la proposition non encore officielle du chef du gouvernement de réviser à la hausse le niveau actuel du SMIG de 10pc et celle du patronat pour la limiter à seulement 5pc, l’UMT qui se place dans une logique de négociation et de plusieurs pistes de réflexion préfère attendre les propositions officielles de Benkirane avant de se prononcer sur la question.

LIBERATION:.

– USFP: La commission administrative approuve la désignation de Driss Lachgar à la tête du Groupe socialiste à la Chambre des représentants. La commission administrative nationale de l’USFP, réunie mercredi dernier en session extraordinaire au siège central du parti à Rabat, a approuvé à une majorité écrasante le choix de Driss Lachgar comme président du groupe socialiste à la Chambre des représentants.

– Entre continuité et changement, les signes extérieurs d’une session. Le temps ne suspend plus son vol à la Chambre basse. Les députés se réunissent ce vendredi après-midi en séance parlementaire plénière pour élire les membres du bureau et les présidents des commissions permanentes. Annonce sera également faite de la composition des groupes et groupements parlementaires.

L’OPINION:.

– Le Code des assurances fait peau neuve. La mise à niveau du Code des assurances promulgué par la loi N 17-99, rendue nécessaire aussi bien par les anciennes dispositions législatives, comme celles contenues dans l’article 769 du dahir formant code des obligations et des contrats relatifs à l’assurance décennale, que par les avancées et innovations en matière de couverture des risques, est enfin prise en considération. Un nouveau projet de loi introduisant ces mesures tant attendues est élaboré, avec comme objectifs « d’adapter la réglementation régissant l’assurance aux normes internationales dans ce domaine et de permettre au secteur des assurances de suivre le développement économique et social connu sur le plan national et international ».

– Le Maroc, stable politiquement et attractif économiquement. Le Maroc est l’un des pays de la région MENA ayant le plus misé sur l’ouverture extérieure pour soutenir sa croissance, a indiqué le Directeur du département du climat des investissements au sein du Groupe Banque mondiale (BM), M. Pierre Guislain. « Cette ouverture s’inscrit dans une politique plus globale et ambitieuse du Royaume visant à renforcer son intégration à l’économie mondiale, notamment en valorisant les nouveaux métiers du Maroc, comme ceux liés à l’automobile ou l’aéronautique », a relevé M. Guislain dans un entretien en marge de la tenue, le 22 avril à Marrakech, du Forum sur la promotion de la concurrence au Maroc et dans les pays en développement.

LE MATIN SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le manque de cohérence, un frein à la réalisation du plein potentiel des stratégies sectorielles (CESE). « Le déficit de cohérence représente le frein majeur pour la réalisation du plein potentiel des stratégies sectorielles et des accords de libre-échange ». C’est ce qui ressort d’une étude menée par le Conseil économique, social et environnemental sur la « Cohérence des politiques sectorielles et accords de libre-échange ». D’après le rapport du CESE, qui devait être adopté jeudi après-midi, l’action publique en matière de pilotage intersectoriel et d’insertion de l’économie marocaine dans le monde est caractérisée par des carences structurelles. Les experts du Conseil enfoncent le clou en soulignant qu’aucune stratégie sectorielle n’a réussi, à ce jour, à atteindre les objectifs initialement fixés.

– 16 bénéficiaires de l’échange de visites familiales, en provenance des camps de Tindouf, décident de s’installer définitivement au Maroc. Seize personnes issues de sept familles des camps de Tindouf, ayant bénéficié de l’opération d’échange de visites familiales de et vers les provinces du sud du Royaume, ont choisi de s’installer définitivement au Maroc, leur mère-patrie, et de ne pas retourner à l’enfer des camps sur le territoire algérien. Selon les autorités locales de Dakhla, ces personnes étaient arrivées dans la ville le 16 avril courant en provenance de Tindouf, dans le cadre de l’opération d’échange de visites familiales, supervisée par le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

L’ECONOMISTE:.

– Comment la pharmacie a manqué de vigilance? Encore un dossier qui souligne pourquoi le Maroc devrait engager plus sérieusement la bataille des normes. Et qui n’est pas sans rappeler d’autres guerres, celle des standards et de la normalisation comptable ou encore celle de l’Icann (l’Instance de gestion des noms de domaines) longtemps sous suprématie américaine. Avec pour toile de fond des enjeux de compétitivité. Les jeux d’influence semblent maintenant investir un autre domaine, la pharmacovigilance. Depuis quelques jours, le sujet est à l’origine d’une quasi-cellule de crise dans l’écosystème marocain.

– Bourse: hausse des bénéfices mais baisse des dividendes. Les bénéfices des entreprises du Masi atteindront 28,5 milliards de DH en 2014 selon les prévisions des analystes. Leur amélioration est en partie attribuable à la non-récurrence d’éléments exceptionnels enregistrés au niveau de certaines entreprises en 2013. La rémunération des actionnaires, par contre, reculera de 4,5pc à 18,7 milliards de DH. Le retour de Jlec à une distribution normale de dividendes surtout explique cette baisse.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– SAR le Prince Moulay Rachid, qui était accompagné des présidents malien Ibrahim Boubacar Keita et guinéen Alpha Condé, a présidé, jeudi à Meknès, l’ouverture de la 9è édition du Salon international de l’agriculture, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème « les produits du terroir ». Au début de cette cérémonie, SAR le Prince Moulay Rachid a reçu « La Distinction de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) », décernée au Royaume du Maroc pour avoir atteint l’Objectif Du millénaire (OMD) relatif à la lutte contre la faim.

– Libre-échange: Le CESE met en garde contre le manque de cohérence des stratégies sectorielles. Dans un rapport sur « la cohérence des stratégies sectorielles et accords de libre-échange », adopté à l’unanimité, jeudi à Rabat, à l’occasion de sa 37è Assemblée générale ordinaire, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a affirmé que le Maroc ne profite pas des accords de libre-échange signés avec 55 pays, appelant à renforcer la concurrence du tissu productif et diversifier l’offre exportable.

AL HARAKA:. 

– Djibouti veut s’inspirer de l’expérience de l’institution législative marocaine. Djibouti veut « profiter de l’expérience du Parlement du Maroc », a affirmé, mercredi à Rabat, le président de la Commission des finances, de l’économie générale et du plan à l’assemblée Nationale djiboutienne, M. Charkame Moussa Arreh, en visite de travail dans le Royaume. « Nous sommes venus ici afin de profiter de l’expérience du Parlement du Royaume du Maroc qui fête son cinquantenaire », a-t-il déclaré à la presse, à l’issue d’entretiens avec le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami.

– 1,24 million de voyageurs ont choisi le train pour le déplacement durant les vacances du printemps 2014. Au total, 1,24 million de voyageurs ont opté pour le train lors de leur déplacement pendant la période des vacances du printemps 2014, allant du 11 au 20 avril courant, enregistrant un record de quelque 146.000 passagers pour la seule journée du dimanche 20 avril, contre une moyenne journalière d’environ 100.000 voyageurs. « Cette performance, qui consolide la position de l’ONCF en tant que transporteur de référence au Maroc, est le fruit d’un plan anticipatif pour faire face à cette forte affluence », indique mercredi un communiqué de l’Office national des chemins de fer (ONCF).

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le Maroc se classe au 99e rang mondial dans le classement de l’indice mondial de l’innovation. Le Maroc a occupé le 99e rang mondial dans le Global Innovation Index ranking (classement de l’indice mondial 2013 de l’innovation). Selon un classement annuel qui vient d’être publié par l’INSEAD (Institut européen d’administration des affaires et commerce international), le Royaume a été devancé par la Tunisie (87e place) dans la région de l’Afrique du Nord.

– Baha: La promotion de la bonne gouvernance a permis d’assurer à l’économie nationale une moyenne de croissance annuelle de plus de 4 pc. S’exprimant à l’ouverture de la 13ème Conférence annuelle du Réseau international de la concurrence (International Competition Network- ICN), le ministre d’Etat Abdellah Baha a souligné que la promotion de la bonne gouvernance a permis d’assurer à l’économie nationale une moyenne de croissance annuelle de plus de 4 pc et une meilleure maitrise des équilibres macro-économiques malgré les impacts de la crise économique et le climat d’instabilité régionale.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Benkirane gèle le dialogue social. Les centrales syndicales n’ont pas reçu, jusqu’à hier soir, aucune convocation de la part du chef du gouvernement pour s’asseoir au tour de la table du dialogue social. Ce silence irrite les centrales, d’autant plus que Benkirane avait promis de lancer le dialogue social afin de répondre aux revendications de la classe ouvrière.

– Lachgar: « Ma présidence du groupe parlementaire socialiste n’est pas une solution, mais une issue ». S’exprimant à l’issue de la réunion de la commission administrative de l’USFP, tenue mercredi dernier, le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar, a accusé le gouvernement d’entraver l’action du parlement en raison de son échec de mettre en application les dispositions de la Constitution.

SAHIFAT ANNASS:.

– Saïd Saadi, membre du bureau politique du PPS, a révélé qu’il présenterait sa candidature au poste de secrétaire général lors du 9éme congrès national du parti, prévu fin mai prochain, ajoutant, dans un entretien au journal que la première décision qu’il va prendre, une fois élu, serait un désengagement de la coalition gouvernementale qu’il qualifie d' »hybride ».

– Le conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté un projet de décret relatif au remboursement du crédit cumulé de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Ce projet, présenté par le ministre de l’Economie et des Finances, stipule que conformément aux dispositions de l’article 247-XXV du Code Général des Impôts tel que complété par l’article 4 de la loi de finances n 110-13 pour l’année budgétaire 2014, le crédit de la taxe sur la valeur ajoutée cumulé à la date du 31 décembre 2013 est éligible au remboursement.

BAYANE AL YAOUM:.

– Deux Marocains soupçonnés de liens avec un réseau criminel international ont été remis aux services de la sureté nationale par les autorités algériennes, suite à un mandat d’arrêt international émis par les autorités marocaines, a annoncé jeudi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Les deux frères marocains sont soupçonnés d’avoir des liens avec un réseau criminel de trafic international de drogue, impliqué dans des actes d’enlèvement et de séquestration, de meurtre et de demande de rançons, a précisé la même source.

– Le conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a décidé l’extension du panier de couverture aux soins dentaires à partir du 1er janvier 2015, selon un communiqué de la CNSS.

AL KHABAR:.

– Abdellah Bouanou s’en prend à Rachid Talbi Aalami. Le président du groupe PJD, Abdellah Bouanou, a attaqué, jeudi lors de la Conférence des présidents, le président de la Chambre des représentants qui a « érigé le parlement en une marionnette entre les mains de Driss Lachgar ». Des sources ont indiqué que la Conférence était sur le point de s’interrompre à cause des positions diamétralement opposées de la majorité et de l’opposition et des accusations portées contre Rachid Talbi Alami.

– Le président du groupe de l’Istiqlal à la Chambre des représentants, Noureddine Mediane, affirme que « le gouvernement Benkirane n’interagit pas, n’agit pas et ne laisse pas agir », ajoutant que le SG du PI, Hamid Chabat, est intervenu pour résoudre la crise de l’USFP.

AL MOUNAATAF:.

– SIAM: Akhannouch fustige l’Union européenne. Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a critiqué l’Union européenne à l’occasion de la tenue du SIAM 2014, précisant, dans une déclaration à la presse, que le Maroc avait signé un accord de libre-échange avec l’UE, mais cette dernière a décidé de changer les règles à mi-chemin. Le ministre a affirmé que cette décision est inacceptable pour le Maroc.

– La feuille de route du ministère de l’Education nationale pour la réforme du système de l’enseignement ne sera prête qu’en mars 2015, selon les participants à une rencontre de consultation initiée par le ministère la semaine dernière. La rencontre a révélé que le projet de réforme annoncé par Rachid Belmokhtar ne va pas s’éloigner des projets du plan d’urgence et des dispositions de la Charte nationale d’éducation et de formation.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– USFP: vers un mouvement réformateur. Le courant pro-Zaidi tend à créer un mouvement réformateur et qualifie l’élection de Driss Lachgar à la présidence du groupe parlementaire socialiste d »absurde » et de « surréaliste ». Pour sa part, Lachgar a indiqué qu’il n’avait pas beaucoup de choix, estimant que Zaidi et ses partisans « nous ont imposé une manière d’être en dehors de la légalité partisane ».

– Après les banques islamiques, « les assurances halal ». Le ministère de l’Economie et des finances a publié jeudi un projet de loi autorisant la création des sociétés d’assurance islamique, connue sous le nom d’assurance takaful qui est conforme aux préceptes de la Charia selon un avis prononcée par le Comité Charia pour la finance.

ASSABAH:.

– Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, a qualifié l’augmentation du SMIG d’un buzz médiatique. Dans une déclaration au journal, Chabat a assuré que l’objectif de Benkirane serait de contenir la colère des centrales syndicales et de la classe ouvrière à la veille du 1er mai.

– Le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid impose à l’administration chargée du recouvrement des impôts de rembourser les sommes perçues illégalement à partir des comptes des chargés du recouvrement des impôts. Mardi, au cours de la séance hebdomadaire de la Chambre des conseillers, Boussaid a réaffirmé l’attachement du gouvernement à appliquer la Charte de recouvrement des créances publiques au moyen d’un avis adressé aux banques, aux avocats, aux notaires et aux comptables et à ne pas prélever les taxes et impôts des entreprises et des personnes directement des comptes bancaires.

AL MASSAE:.

– Le PJD discute de la situation de l’USFP et des élections législatives partielles. Réuni mercredi à Rabat, le Secrétariat général du parti de la lampe a jugé « regrettable » le désaccord qui avait éclaté au sein de l’USFP autour de l’élection du président du groupe parlementaire à la Chambre des représentants, estimant que le paysage partisan nécessite une réforme profonde et une grande indépendance, selon une source informée.

– Plus de 470 projets d’agriculture solidaire en 2014. S’exprimant à l’ouverture de la 7ème édition des Assises de l’agriculture, mercredi à Meknès, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch a prévu le lancement, cette année de 474 projets d’agriculture solidaire supplémentaires pour un investissement, à terme, de 13,1 milliards de DH.

AL ALAM:.

– Affaire du magistrat traduit devant l’Inspection générale du ministère de la Justice: la décision de Ramid provoque l’ire des magistrats. Le Club des magistrats du Maroc qualifie cette décision d’un message intimidant adressé à l’encontre des magistrats. La coordination des diplômés-chômeurs signataires du PV de 20 juillet estime que la comparution du magistrat devant le conseil de discipline porte atteinte à l’autonomie des juges.

– S’exprimant à l’ouverture de la 7ème édition des Assises de l’agriculture, mercredi à Meknès, le Président de la République de Guinée, Alpha Condé, a déclaré que le Maroc a droit de se glorifier des réalisations du Plan Maroc Vert. Le président malien, lui, salue l’initiative royale de régulariser la situation des migrants africains. Le DG de la FAO indique que l’agriculture familiale figure à la tête des priorités de l’ONU en 2014. Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch a annoncé que la production prévisionnelle des céréales pour la campagne agricole 2013-2014 devrait atteindre 67 millions de quintaux.

EL ASSIMA POST:.

– coronavirus: les pèlerins marocains appelés à prendre les précautions nécessaires. Afin de protéger les citoyens contre toute éventuelle infiltration de ce coronavirus au Maroc, le ministère de la Santé a conseillé aux personnes prévoyant d’accomplir la Omra ou le pèlerinage d’observer les mesures d’hygiène qui s’imposent, surtout le nettoyage des mains et des vêtements, d’utiliser les masques de protection dans les endroits bondés et de contacter les services de santé dès leur retour de l’Arabie Saoudite, en cas de complications respiratoires aigües, selon son communiqué rendu public jeudi.

– Ghallab ne succédera pas à Chabat à la tête de l’Istiqlal. Une source du Parti de l’Istiqlal a démenti que Karim Ghallab s’apprête à succéder à Hamid Chabat, secrétaire général du parti de la balance, rejetant l’existence d’un désaccord entre les deux hommes.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social Bassima Hakkaoui affirme qu’il n’existe aucune femme marocaine qui n’a jamais subi une agression verbale. Dans une déclaration à la presse en marge de la signature jeudi à Rabat d’une une convention de partenariat avec la représentante de l’ONU-femmes Maghreb, Hakkaoui a jugé « importants » les acquis réalisés par la femme marocaine durant les dernières décennies, regrettant la persistance des stéréotypes culturels qui continuent d’affecter les conceptions et comportements des membres de la société marocaine à l’égard de la femme.

– OMD: Le Maroc primé par la FAO. Le DG de la FAO, José Graziano da Silva, a annoncé que le Maroc serait primé en juin pour avoir réalisé les Objectifs du millénaire pour le développement. Cette annonce a été faite à l’ouverture des assises de l’agriculture, dont les travaux ont débuté mercredi à Meknès sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– L’Intérieur n’est pas intervenu dans la crise de l’USFP, selon Lachgar. Fraichement élu président du groupe parlementaire USFP à la Chambre des représentants, Driss Lachgar a démenti les allégations relayées par la presse sur une quelconque intervention du ministère de l’Intérieur pour mettre fin au désaccord qui avait éclaté entre lui et Ahmed Zaidi, le président sortant du groupe.

– Fouad El Omari, maire de Tanger et président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux, a appelé le ministère de l’Intérieur à se dessaisir des collectivités territoriales, estimant que le moment est opportun pour faire une rupture avec le passé. Cette déclaration a été faite à l’ouverture d’une rencontre autour des lois organiques portant sur les collectivités territoriales, tenue mercredi dernier à Tanger.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *