Revue de presse marocaine du 24/10/2013

0 commentaires, 24/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce jeudi 24 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Rapport du Parlement européen sur les droits de l’Homme dans la région du Sahel: L’Europe félicite le Maroc. Réuni en session plénière mardi dernier, le Parlement européen a adopté le rapport sur les droits de l’Homme dans la région du Sahel. Ce dernier souligne les efforts du Maroc pour la promotion des droits de l’Homme dans les provinces du Sud et met en avant son rôle en tant que facteur de paix et de stabilité dans la région. En revanche, le document épingle le Polisario et sa tutrice, l’Algérie, pour l’opacité qui caractérise la gestion des camps de Tindouf et le blocus médiatique imposé aux observateurs internationaux.

– Clandestins: Une nouvelle politique migratoire en Méditerranée. SM le Roi Mohammed VI a présidé, récemment, une séance de travail sur la problématique de l’immigration au Maroc. Il a donné ses Hautes orientations au gouvernement afin qu’il procède, sans délai, à l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action appropriés. Après deux naufrages qui ont fait environ 400 morts, dont plus de 360 tout près de l’île italienne de Lampedusa, provoquant une grande émotion, l’Union européenne a donné son feu vert à la création d’un nouveau système de surveillance des frontières, baptisé Eurosur.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Sothema crie au dumping et menace d’arrêter la production de l’insuline: Diabétiques, des soucis à vous faire. Dans un entretien accordé à l’ALM, Omar Tazi, président des laboratoires Sothema, explique comment son activité de fabrication d’insuline est victime de dumping. Pour M. Tazi, si la loi antidumping n’est pas appliquée, Sothema sera obligé d’arrêter sa production d’insuline et le Maroc deviendra dépendant des aléas de l’importation.

– Ilyass El Omari harangue ses députés. L’homme fort du PAM, Ilyass El Omari, galvanise ses troupes. Alors que les députés se préparent à examiner le PLF 2014, le PAM affûte ses armes. El Omari, SG adjoint du parti, a rencontré les membres des groupes parlementaires. Au menu, la rentrée politique et parlementaire bien évidemment mais également le PLF.

– Une première session normale du parlement de l’Istiqlal version opposition prévue samedi à Casablanca: Chabat face à son conseil national. Les Istiqlaliens jugent une année de la direction de Chabat au parti. En effet, le Conseil national tiendra, samedi à Casablanca, sa première session normale depuis le retour du PI à l’opposition. Le SG du parti devra s’expliquer face à plus de 800 membres du conseil national sur ses décisions depuis son élection à la tête du parti.

L’OPINION:.
– Le rapport Charles Tannock sur la situation des droits de l’Homme au Sahem adopté par le parlement européen: Le Maroc conforté dans ses choix. Réunis en session plénière le 22 octobre 2013, le Parlement européen a adopté le rapport sur « la situation des droits de l’Homme dans la région du Sahel », présenté par l’eurodéputé conservateur anglais, Charles Tannock. Le rapport relève les réformes démocratiques entreprises par le Royaume, son engagement en faveur de la consolidation des droits de l’Homme, l’installation des antennes du CNDH dans les provinces du Sud et le rôle qu’elle joue dans la promotion de la paix et de la sécurité dans la région du Sahel.

– La constitutionnalité des séances des questions orales en question. Les groupes des partis de l’opposition à la Chambre des conseillers ont annoncé, mardi, avoir saisi le Conseil constitutionnel au sujet de la constitutionnalité des questions orales devant le Parlement. Dans une intervention commune lors des questions orales à la Chambre des conseillers, les groupes parlementaires ont expliqué que cette mesure ne se veut nullement une entrave, mais une interprétation démocratique de la Constitution et la mise en œuvre de ses dispositions.

L’ECONOMISTE:.
– Projet de budget 2014. Compensation: 2 milliards de DH pour l’accompagnement. 400 millions de dirhams d’économies au cours du premier mois d’application de l’indexation partielle du prix des produits pétroliers. Pour autant, la subvention de ces produits reste élevée: 1,38 milliard de dirhams auxquels s’ajoute la charge mensuelle du fuel destiné à la production électrique et le butane avec respectivement 554 millions et un milliard de dirhams.

– Pas de notaires ni d’adouls dès aujourd’hui. Notaires et adouls tiennent aujourd’hui à Rabat un sit-in devant le ministère de la Justice et des libertés. Ils contestent le projet de loi organisant la profession d’agents d’affaires et réclament son retrait. Le plus saisissant dans cette affaire est que les deux corporations font grève jusqu’au lundi 28 octobre. Ni mariage, ni divorce. Et pas de transactions immobilières non plus. Les usagers payent malgré eux les pots cassés d’une posture qui en dit long sur le difficile chemin de la réforme de la justice.

LIBERATION:.
– L’opposition à la Chambre des conseillers saisit le Conseil constitutionnel. Les groupes parlementaires de l’opposition à la Chambre des conseillers viennent de saisir le Conseil constitutionnel au sujet de la constitutionnalité des questions orales devant le Parlement, car, estiment-ils, le gouvernement Benkirane II récemment nommé par SM le Roi Mohammed VI, n’a pas rempli les conditions prévues par l’article 88 de la Constitution pour être dûment constitué. Dans leur recours devant le Conseil constitutionnel, les cinq groupes parlementaires signataires ont insisté sur la nécessité pour l’actuel gouvernement de remplir lesdites conditions et ont demandé de déclarer inconstitutionnelles les questions orales et d’annuler toutes les mesures législatives prises par l’Exécutif jusqu’à ce qu’il soit investi par le Parlement comme l’exige la Constitution.

– Rebbah agrémente l’échec de ses listes. Abdelaziz Rebbah donne un nouveau coup d’épée dans l’eau de l’économie de rente. Une des promesses de campagne chères au PJD. Ainsi, après la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport routier il y a deux ans, le ministère de l’Equipement, du transport, et de la logistique tente de lancer une nouvelle mesure destinée à indemniser les personnes physiques qui détiennent une autorisation des services publics de transports en commun de voyageurs sur route non utilisée par les bénéficiaires ou exploitée par une tierce personne, et qui désirent y renoncer au profiter de l’Administration. *AL BAYANE:.

– Le ministère de l’Habitat disposé à ouvrir une enquête au sujet des prétendues irrégularités commises en matière de réalisation du projet « Dar Lekbira » à Benslimane. Le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné la disposition de son département à ouvrir une enquête au sujet des irrégularités qui seraient commises en matière de réalisation du projet d’habitat « Dar Lekbira », destiné aux couches à revenus limités à Benslimane.

– Adoption du rapport Tannock: L’entrisme acharné des adversaires du Maroc mis en échec. Le Parlement européen a adopté, mardi en plénière, le rapport sur la situation des droits de l’Homme dans la région du Sahel, présenté par l’eurodéputé Charles Tannock, mettant en échec l’entrisme acharné des adversaires du Maroc.

BAYANE AL YOUM:.
– Hassad met en garde contre un plan visant la stabilité du Sud du Maroc. Intervenant mardi à la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad a affirmé l’existence de preuves, photos et enregistrements audio, qui révèlent l’implication de parties étrangères dans les évènements de Lâayoune et Smara.

AL ALAM:.
– Des analystes économiques affirment que le projet de loi de Finances 2014 n’apporte rien de nouveau. Najib Akesbi, professeur d’Economie à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II a indiqué que le volume des investissements programmé dans le cadre du projet de loi de Finances 2014 n’a aucun sens sachant que les données et les chiffres demeurent de simples prévisions dans le cadre du déficit budgétaire et de la détresse de l’économie. Pour sa part, Khalid Sbia, vice-président de la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, estime que le projet de loi de Finances représente le summum de la régression du fait de la réduction des postes d’emploi et du budget d’investissement.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Les groupes de l’opposition saisissent le Conseil constitutionnel au sujet de la constitutionnalité des questions orales. Dans une intervention commune lors des questions orales à la Chambre des conseillers, les groupes de l’opposition ont souligné que cette mesure ne se veut nullement une entrave, mais une interprétation démocratique de la Constitution.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Mohamed Alami, président du groupe socialiste à la Chambre des conseillers, indique que l’opposition a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel contre la constitutionnalité des séances de contrôle du gouvernement. Le PPS préconise la présentation d’une déclaration gouvernementale devant le parlement, suivie d’un débat sans vote.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Les retraités protestent à Rabat. La Fédération nationale des associations des retraités et des personnes âgées au Maroc a décidé d’organiser un sit-in pour dénoncer l’attitude négative du Chef du gouvernement envers le dossier des retraités. Plus de 80.000 associations de retraités ont exprimé leur disposition à prendre part à ce sit-in.

AL-AHDATH AL-MAGHRIBIA:.
– Le parlement européen (PE) impute à l’Algérie la responsabilité de la situation des droits de l’Homme à Tindouf. Lors d’une séance de travail consacrée à l’adoption du rapport sur la situation des droits de l’Homme dans la région du Sahel, présenté par le député européen, Charles Tannock, le PE a épinglé l’Algérie qu’il tient pour responsable de la situation des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf.

– 40 milliards de dirhams de deniers publics détournés. Durant 39 ans, l’Etat a recouvré à peine 4 milliards de centimes sur 138 milliards de centimes dans le cadre de 621 affaires soumises à la Cour spéciale de justice. Après la dissolution de cette juridiction en 2004, plusieurs affaires de dissipation des deniers publics sont demeurées en suspens. Le président du Réseau marocain pour la protection de l’argent public (RMPAP), Mohammed Meskaoui affirme que le règlement des dossiers portant sur la corruption financière nécessite l’existence d’une justice qui jouit d’indépendance. AQ/OR—TRA/EXPOR

AL ASSIMA POST:.
– Les voitures des ministres assiégés par les diplômés-chômeurs. Scandant le slogan « dégage », un groupe de diplômés-chômeurs a assiégé, mercredi à l’avenue Mohammed V, la voiture du Chef du gouvernement après sa sortie du parlement, tandis que d’autres diplômés-chômeurs ont bloqué le véhicule du ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah qui se dirigeait vers l’arrière de l’édifice du parlement. De même, la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement sociale, Bassima El Hakkaoui a été entourée par des dizaines de chômeurs à la sortie de son département.

– Un rapport européen sur la situation des droits de l’Homme salue les réformes engagées au Maroc et critique la situation dans les camps de Tindouf. Le rapport Charles Tannock adopté, mardi, par le Parlement européen (PE) a salué l’engagement du Maroc à consolider les droits de l’Homme à travers la signature et la ratification de plusieurs traités internationaux dans ce domaine. Par ailleurs, le même rapport a exprimé sa préoccupation face à la hausse du taux de pauvreté et l’insuffisance des services de base dans les camps de Tindouf, notamment l’alimentation, la protection de la santé et l’accès à l’eau potable.

AL KHABAR:. 
– Benkirane présente une déclaration politique devant le Parlement. Selon des dirigeants du PJD, Abdelilah Benkirane devrait présenter une déclaration politique devant le Parlement, devant faire le point sur l’action du gouvernement dans ces deux moutures afin de mettre fin au débat constitutionnel. Pour sa part, Rachid Talbi Alami, membre du Comité exécutif du RNI, indique qu’il est du droit de l’opposition, politiquement et moralement, de réclamer une nouvelle déclaration gouvernementale.

– Parlement: le groupe PJD est le plus prolifique. Durant l’année dernière, les députés du groupe ont ainsi présenté un total de 25 propositions de loi, qui ont porté sur des dossiers relatifs à la gestion des commissions d’enquête parlementaire et le contrôle financier de l’Etat dles établissements publics.

ASSABAH:.
– La guerre de compétences éclate entre Mohamed Nabil Benabdellah et Mohand Laensar. Une grande ambiguïté règne au sein du ministère de l’Habitat et de la politique de la ville sur le département qui sera en charge des 16 inspections régionales pour l’Habitat et l’urbanisme.

– Les avocats réclament des excuses de Ramid. Dans un entretien, Hassan Ouahbi, président de l’Association des barreaux du Maroc, indique que le ministre de la Justice et des Libertés doit présenter ses excuses aux avocats pour les avoir accusés de corruption, ajoutant que « Ramid s’amuse à porter des accusations et à multiplier des déclarations mensongères ».

ATTAJDID:.
– Le ministère de la Santé lance un plan de lutte contre la tuberculose face à des formes de tuberculose pharmacorésistante. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi a souligné que le taux de réduction de la prévalence demeure faible, ne dépassant pas 3 pc par an, ce qui fait le Maroc est loin d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement, qui fixent ce taux à 6 pc.

AL MASSAE:.
– Hamid Chabat irrité contre Ghellab et s’apprête à le démettre de ses fonctions de président de la Chambre des représentants. Selon des sources parlementaires bien informées, une violente colère enflamme le groupe parlementaire du parti de l’Istiqlal. Lors de sa réunion, mardi, le groupe parlementaire du PI a accusé Ghellab de jouer la carte de l’apaisement envers la majorité et d’avoir échoué dans la gestion de la première Chambre. En conséquence, le groupe istiqlalien a demandé que le parti renonce à la présidence de la Chambre des représentants et de ne pas présenter une nouvelle candidature à ce poste.

– Les professionnels du transport critiquent la décision du gouvernement d’indemniser les détenteurs d’agréments qui veulent y renoncer, estimant que cette mesure constitue une sorte de rente récompensant les titulaires d’autorisations avant la mise en œuvre des cahiers de charges et la libéralisation du secteur du transport routier.

AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA:.
– Après l’échec du G8, le PAM s’apprête à lancer le G4 avec le PI, l’USFP et l’UC pour faire face à Benkirane. Lors d’une rencontre, mardi, le secrétaire général adjoint du parti du tracteur, Ilyas El Omari a appelé les parlementaires du parti à intensifier les contacts avec leurs homologues dans les partis du PI, de l’USFP et de l’UC.

– Dix ans après la « diète » du départ volontaire, la masse salariale continue d’absorber 33 pc des dépenses de l’Etat. Le budget alloué aux salaires par le gouvernement Benkirane, dans le cadre du projet de loi de Finances 2014, dépasse 10.000 milliards de DH.

– Aziz Rebbah honore sa promesse et retire l’autorisation d’exploitation du ghassoul (argile saponifère) à la famille Sefrioui. Le ministère de l’Equipement et du transport a annoncé l’ouverture aux investisseurs de plus de 27 hectares de carrières de ghassoul dans la région de Boulemane, mettant ainsi fin au monopole de l’entreprise de la famille Sefrioui sur ce produit.

– La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensalah annonce, à Barcelone, la création de l’Union maghrébine pour le commerce et l’investissement qui regroupe des instances et hommes d’affaires des pays du Maghreb. Cette Union, qui sera prochainement mise en place, aspire à renforcer la confiance entre les hommes d’affaires maghrébins.

SAHIFAT ANNAS:.
– USFP: Les alliés du premier secrétaire recueillent des signatures afin de démettre Ahmed Zaïdi de la présidence du groupe parlementaire de ce parti et présenter la candidature de Mohamed Amer. Selon une source bien informée, deux dirigeants du bureau politique sont derrière cette initiative dans la région de Souss-Massa-Drâa et celle du Nord. Ces agissements font suite aux sorties médiatiques de Zaidi, qui a critiqué la nouvelle direction de l’USFP en la personne de Driss Lachgar.

– La FRMF annule son assemblée générale ordinaire et convoque une nouvelle assemblée. Dans un communiqué, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) indique que la commission chargée d’examiner les listes de candidatures à la présidence de la Fédération a relevé que « les deux listes comportent des candidats ne répondant pas aux dispositions de l’article 10 de la loi n 30.09 relative à l’Education Physique et aux Sports ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *