Revue de presse marocaine du 24/09/2014

0 commentaires, 24/09/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mercredi 24 septembre.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Gestion locale: les alliances contre nature compromettent l’efficacité des conseils communaux. La plupart des alliances politiques scellées au niveau local ne répondent à aucun fondement idéologique ou partisan. Les majorités au sein des conseils locaux sont souvent fragiles et sources de bon nombre de blocages. La révision du cadre juridique pourrait mettre fin aux dysfonctionnements relevés ici et là. Mais pour Hassan Tarik, député USFP, il est difficile d’imaginer une loi réglementant les alliances. – Education nationale: Benmokhtar fait un diagnostic sans complaisance de l’école publique, propose des solutions. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle s’est attardé mardi sur les dysfonctionnements et les carences relevés dans le secteur de l’éducation. Benmokhtar, qui était l’invité du Forum de la MAP, a formé le souhait d’adopter une méthode pédagogique qui privilégie l’amélioration du fonctionnement intellectuel de l’élève et table sur l’augmentation de sa capacité d’apprentissage et plus largement sa possibilité d’adaptation.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le taux directeur baisse à 2,75%. Cette baisse intervient dans un contexte caractérisé par la poursuite d’un faible rythme de croissance des activités non agricoles. Bank Al Maghrib s’attend à un taux de croissance de 2,5% avec une progression de près de 3% du PIB non agricole et un repli d’environ 2,5% de la valeur ajoutée agricole. Par ailleurs, l’inflation ressort à 0,3%, et sa composante sous-jacente à 1,2% en moyenne, selon la banque centrale. – Pas moins de 1.000 milliards de dirhams seront dépensés au Maroc d’ici 2016 dans la mise à niveau des villes et dans la construction des villes nouvelles, a affirmé Salah-Eddine Kadmiri, vice-président général de la CGEM lors d’une rencontre organisée mardi à Casablanca par la CGEM et le Centre marocain de production propre. Toutefois, Abderrahaim Kassou, architecte et membre du Conseil national des droits de l’Homme, a souligné la nécessité de tenir compte des considérations humaines dans toute politique d’urbanisation afin d’éviter ces ceintures de pauvreté qui entourent les villes au Maroc. – Fièvre aphteuse: fin de la première phase de vaccination. L’Office nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) précise qu’à ce jour, l’état sanitaire du cheptel national est bon, et qu’aucun cas de fièvre aphteuse n’a été enregistré. Lancée le 18 aout dernier, la campagne de vaccination des bovins contre cette fièvre s’est achevée avec une couverture vaccinale de 100% des effectifs concernés. Un million de bovins ont été vaccinés. La seconde phase, qui a commencé le 22 septembre, concernera environ 1,7 million de bovins.

L’Economiste:.

– BAM fait un geste pour la croissance. Abdellatif Jouahri veut relancer la machine économique. La décision d’abaisser le taux directeur, hier, à l’issue de la réunion trimestrielle du conseil de Bank Al-Maghrib (BAM), abonde clairement dans ce sens. Désormais, et pour un minimum de 3 mois, le taux par lequel BAM prête l’argent aux banques passera à 2,75 pc.

– Renault rassure pour Lodgy. Lodgy n’a pas dit son dernier mot. Relooké en Lodgy Stepway dès Octobre, le monospace low-cost de Renault-Tanger, en dépit des rumeurs concernant son éventuel retrait des lignes de fabrication, est promis à un bel avenir. D’abord sur le marché national avec l’offre qui a été faite pour remplacer les taxis blancs, mais surtout à l’étranger.

– Zouitene au Club de l’Economiste : Il faut recadrer la Vision 2020. La vision 2020 est à long terme, les différents acteurs ont besoin de se mobiliser sur des étapes intermédiaires. C’est ce qu’a fait le directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), Abderrafie Zouitene en présentant au Conseil d’administration de l’Office un plan triennal 2014-2016, avec une croissance de 8 pc des arrivées par année. Ce taux, qui correspond à celui prévu par la Vision 2020, n’a été réalisé ni en 2010, ni 2011 encore moins en 2012. C’est pour cela qu’il faut retrousser les manches pour continuer à travailler sur l’attractivité tout en renforçant le mouvement croissant des arrivées.

Al Bayane.:

– Vers une reprise du dialogue social : Un nouveau round prévu avant la mi-octobre prochain. L’annonce d’un débrayage dans le secteur de la Fonction publique par les principales centrales syndicales a-t-elle eu l’effet escompté sur le gouvernement ? Probablement, puisqu’on vient de programmer la tenue d’une nouvelle réunion de dialogue social dans moins de deux semaines. Le nouveau round d’automne succèdera à la prochaine réunion du Conseil des ministres prévue dans les jours qui viennent.

– Lutte contre la torture : La DGSN s’implique. Bouchaïb Rmail, directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient de transmettre une note de première importance à tous les services de police du Royaume. Il s’agit en fait de renforcer les mesures visant à prévenir la torture et autres traitement dégradants et humiliants dans les rapports de police avec les contrevenants à la loi, quel que soit le degré du délit commis.

– Vision 2030 : Changer l’école marocaine pour un enseignement de qualité. Le nouveau projet pédagogique « Vision 2030 » doit permettre de changer l’école marocaine de manière à ce qu’elle offre à tous les citoyens, de façon égalitaire, un enseignement et une formation de qualité basés sur les valeurs et les principes suprêmes de la Nation, a indiqué le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, qui était, mardi, l’invité du forum de la MAP.

Assabah.:

– Benmokhtar menace les professeurs absentéistes. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle Rachid Benmokhtar, qui était l’invité du Forum de la MAP, mardi, a déclaré qu’il allait être ferme avec les professeurs qui n’ont pas encore rejoint les établissements scolaires dans lesquels ils enseignent, promettant d’être intransigeant avec les absentéistes.

– Réforme des retraites: Nizar Baraka « tempère » le plan de Benkirane. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui était sollicité à émettre son avis sur un plan du gouvernement au sujet de la réforme des retraites, a pris soin de maintenir un certain équilibre entre le gouvernement et les fonctionnaires. Cette approche est l’antipode de celle proposée par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, qui stipulait que seul le fonctionnaire assumerait les charges de la réforme. – Les factures de consommation d’eau et d’électricité par l’Etat alertent les députés. Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants ont adressé une question écrite aux responsables de tous les départements gouvernementaux au sujet de leur politique concernant la rationalisation de l’utilisation de l’eau et de l’électricité dans les administrations, les établissements publics et les services qui en dépendent. Ces députés demandent à ces départements de diminuer l’utilisation abusive de l’eau et des climatiseurs.

Al Mounaataf.:

– Dix ans après sa mise en application, le Code du travail provoque des remous. Les syndicats reprochent au gouvernement une application défectueuse, affirmant que 63,7 % des grèves ont été observées faute de la mise en œuvre du texte. Ce constat a été fait lors d’une rencontre qui a été dédiée récemment à l’évaluation du bilan de 10 ans après l’entrée en vigueur du Code du travail.

– Pétrole au Maroc: De la réticence à l’assurance. Les études et travaux menés par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et ses partenaires au niveau de différents bassins sédimentaires du Royaume ont montré l’existence de systèmes pétroliers et de plusieurs gisements potentiels, a assuré la directrice générale de l’Office Amina Benkhadra. Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a de son côté affirmé que dans les deux années qui viennent, le Maroc découvrirait « de grandes réserves de pétrole « .

Bayane Al Yaoum.:

– Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué les initiatives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de la paix, la stabilité et l’harmonie dans plusieurs pays d’Afrique, notamment au Sahel. Les « leaders spirituels et religieux ont un rôle essentiel à jouer pour renforcer l’harmonie entre communautés au Sahel », a affirmé le secrétaire général dans un entretien accordé à la presse, saluant « en particulier la décision de SM le Roi de répondre favorablement à la demande du Conseil islamique au Nigeria ».

– La ministre déléguée auprès du ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau, Charafat Afailal a affirmé, lundi à Boujdour, que la mobilisation de ressources hydriques supplémentaires dans les provinces du sud constitue un enjeu majeur pour favoriser l’accompagnement des investissements dans la région. Dans une déclaration à la presse, en marge de la première session du conseil d’administration de l’agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab au titre de l’année 2014 qu’elle a présidée, Afailal a souligné que l’Etat a consenti d’importants investissements dans les provinces du sud dans le but de réaliser notamment des projets structurants visant à répondre aux besoins d’eau à travers la création de stations de dessalement de l’eau de mer et la construction de barrages collinaires

Assahra Al Maghribia.:

– Mustapha Salma Ould Sidi Miloud a affirmé dans une lettre qu’il n’est pas la seule voix qui réclame le changement, le droit à l’expression et la constitution d’associations dans les camps de Tindouf.

– Ali Lotfi, secrétaire général de l’ODT, a indiqué au journal que la grève nationale préventive, décrétée par trois centrales syndicales mardi dans la fonction publique et les collectivités locales, a connu une large participation.

Al Assima Post.:

– Grève dans le secteur de la Fonction publique. Le gouvernement estime que cette grève sectorielle a été sans succès et sans effet sur le fonctionnement du service public. En revanche, les syndicats avancent que la participation à cette grève a atteint 90 pc.

– Le ministère délégué chargé du Transport fait état d’une amélioration des indicateurs de la sécurité routière. Le nombre des personnes tuées dans des accidents de la route a affiché une baisse de 16,47 pc en août dernier par rapport au même mois de l’année précédente, confirmant ainsi l’amélioration de tous les indicateurs de la sécurité routière observée depuis le début de l’année 2014, selon ce département.

Attajdid.:

– Le gouvernement affirme que l’appel à la grève lancé par l’Organisation démocratique du travail (ODT), l’UGTM et un courant de la FDT a été peu suivi.

– Le Maroc appelle au respect de l’intégrité territoriale des Etats comme « paramètre fondamental du droit à la paix ». Lors d’un débat du Conseil sur le rapport présenté par le groupe de travail sur « le droit à la paix », le chargé d’affaires du Royaume à Genève, Hassan Boukili a décliné nombre de paramètres et de préalables devant être pris en considération lors des discussions futures du groupe sur cette question.

Al Khabar.:

– La Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des conseillers a adopté le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés, dont le troisième titre a été consacré aux banques participatives islamiques. Selon l’article 58 de ce texte, les banques participatives peuvent procéder au financement de la clientèle à travers notamment la Mouarabaha, la moucharaka, la Moudaraba et l’Ijara..

– Les services du ministère de l’Education nationale et de la formation des cadres sont en phase de finaliser une note relative aux autorisations d’absence pour l’exercice d’un mandat syndical que le ministre de ce département, Rachid Belmokhtar, adressera la semaine prochaine aux centrales syndicales et syndicats sectoriels. La note mentionne que plusieurs de ces autorisations qui ne correspondant pas aux normes légales seront annulées.

L’Opinion.:

– La stratégie « Maroc Numeric 2013 » sous la loupe de la Cour des comptes: Une vision tronquée, des retards et des impertinences. La stratégie « Maroc Numeric 2013: MN 2013 » a été passée au peigne fin de la Cour des comptes par l’équipe de sa 4e chambre qui a procédé à l’examen de l’état d’avancement de cette stratégie, à l’évaluation des modes de sa gouvernance et son pilotage et à l’appréciation de la réalisation des objectifs de la stratégie à travers l’analyse de ses indicateurs au regard des indicateurs TIC internationaux.

– Code du travail: Pour un recours plus fréquent aux conventions collectives. Les participants à une conférence nationale sur le Code du travail ont appelé lundi à Rabat à un recours plus fréquent aux conventions collectives comme outil d’organisation des relations professionnelles et de consolidation d’un climat social sain. Ils ont souligné que les conventions collectives peuvent contribuer considérablement au renforcement des relations de travail, à l’amélioration des conditions de travail et à la consolidation de la stabilité des entreprises. Cette conférence de deux jours a été organisée par le ministère de l’Emploi et des affaires sociales en partenariat avec le Bureau international du travail.

Libération.:

– La grève générale largement suivie sur l’ensemble du territoire national. Dans un communiqué conjoint rendu public hier par le Bureau exécutif de l’UGTM et du Bureau central de la FDT, ces deux centrales se sont félicitées de la forte participation au débrayage d’hier dont le taux a « dépassé toutes les prévisions puisqu’il s’est élevé à plus de 80% dans plusieurs secteurs dont ceux de l’enseignement, de la justice, de la santé, des collectivités locales, de la formation professionnelle, de l’énergie et des mines et de la culture ». Ces taux, poursuit le même document, « reflète l’ampleur de la consternation qui règne parmi les travailleurs du fait des politiques antipopulaires du gouvernement ».

– L’USFP et l’Istiqlal renforcent leur coordination et décident de la tenue d’une rencontre nationale de leurs cadres. Le Bureau politique de l’USFP, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire, a indiqué que la rencontre qui réunira samedi 27 septembre les cadres de l’USFP et du PI constitue un maillon principal dans le processus de l’alliance entre les deux partis, inaugurant ainsi une série de rencontres régionales, provinciales et sectorielles entre leurs militants respectifs.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– La grève générale n’a pas paralysé les services publics mais a augmenté la température de la rentrée sociale. Pour le ministre délégué chargé de la Fonction publique, Mohamed Moubdi, la grève avait un impact limité dans tous les secteurs, alors que la FDT évoque un taux de participation de 80%.

– Le gouvernement fixe les conditions pour l’ouverture d’universités privées. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, Lahcen Daoudi, a affirmé, dans une déclaration au quotidien, que les personnes souhaitant investir dans les universités privées n’auraient ni décret de la reconnaissance légale ni l’équivalence des diplômes délivrés par leurs établissements, si les conditions relatives à la pédagogie et aux infrastructures n’étaient pas réunies.

Al Massae.:

– Guerre des chiffres au sujet du taux de participation à la grève nationale et échanges d’accusations entre syndicats. Le président de la commission de gestion de l’UGTM, Kafi Cherrat, a affirmé que la grève a connu un grand succès, alors que le ministre délégué chargé de la Fonction publique, Mohamed Moubdi, a indiqué que la grève a échoué et que le fonctionnement normal de tous les services de l’Etat n’a pas été perturbé. Par ailleurs, l’UMT avait annoncé son refus de participer à cette grève qui, selon elle, cache des objectifs politiques.

– Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, qui était l’invité du Forum de la MAP, a indiqué qu’il avait demandé la réalisation d’une étude pour la généralisation des tablettes électroniques au profit des élèves du primaire, afin de les substituer aux cartables qui deviennent de plus en plus lourds.

Al Alam.:

– Succès éclatant de la grève générale dans la Fonction publique et les collectivités territoriales. Le coordinateur général de l’UGTM, Mohamed Kafi Cherrat, a affirmé que la grève a eu du succès, regrettant les positions affichées par certains syndicalistes.

– Visite d’une délégation de l’Union des Chambres du Conseil de coopération de Golf au Maroc pour examiner les préparatifs pour l’organisation du 4ème forum de l’investissement Maroc-pays de Golf qui se tiendra les 28 et 29 novembre prochain à Casablanca. Ce forum ambitionne de renforcer la coopération économique entre les deux parties outre l’ouverture sur l’Afrique.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Casablanca Finance City améliore sa position dans le classement des centres financiers mondiaux. Casablanca Finance city (CFC) a effectué une « entrée remarquée » dans le classement des centres financiers mondiaux, « Global Financial Centres Index » (GFCI), et amélioré son classement de 11 rangs pour occuper la 51ème place, indique l’Institution en charge de la gestion de ce classement, Z/Yen, dans un communiqué rendu public lundi à Londres. La CFC, qui avait intégré directement la 62ème place mondiale, précise dans un communiqué que la place casablancaise occupe désormais la deuxième place africaine, devant Maurice dans cet indice.

– Le bureau politique de l’USFP, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire, a annoncé qu’il continuerait à faire face à la politique antisociale du gouvernement. Les membres USFP ont consacré cette réunion à l’examen de nombreux points se rapportant aux rentrées politique, sociale et scolaire, à la grève nationale du 23 septembre et à celle de l’enseignement supérieur, aux projets de lois électorales, au projet de loi sur la région, à la rencontre nationale commune avec le Parti de l’Istiqlal, à la rentrée parlementaire, ainsi qu’à de nombreux dossiers d’ordre organisationnel.

Al Haraka.:

– Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, a indiqué que l’interdiction faite aux enseignants et fonctionnaires de l’éducation nationale de poursuivre leurs études supérieures est une décision gouvernementale.

Rissalat Al Oumma.:

– Le Conseil économique, social et environnemental aurait achevé l’étude du dossier de la retraite qui lui a été soumis pour avis par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. A l’exception de quelques légères modifications portant sur le plafond des salaires, les résultats ne comporteraient pas d’important amendements au projet gouvernemental, notamment au volet concernant le relèvement à 65 ans de l’âge de de départ à la retraite.

– Fièvre aphteuse : La 1ère phase de la campagne de vaccination des bovins a atteint 100 pc des effectifs concernés. Selon l’Office National de Sécurité Sanitaires de Produits Alimentaires (ONSSA), cet objectif a été atteint avec la vaccination d’un million de bovins dans 33 provinces relevant des régions de l’Oriental, Taza-Al Hoceima-Taounate, Fès-Boulemane, Meknès- Tafilalet, Tadla- Azilal, Souss-Massa-Drâa, Marrakech-Tensift-Haouz, et Chaouia Ouardigha.

Ahdath Al Maghribia.:

– Lois électorales : Revendications pour la mise en œuvre du principe de la parité. La présidente de la Fédération de la Ligue démocratique des Droits des Femmes (FLDDF), Fouzia El Assouli, a affirmé qu’il est grand temps que les femmes accèdent aux postes de décision, soutenant que la parité n’est pas une revendication mais un objectif.

– Faible ampleur du mouvement de grève dans le secteur de la Fonction publique. La participation à cette grève a avoisiné les 33 pc, selon des sources officielles. La cause pourrait en être les prélèvements sur les salaires des grévistes décidés par le gouvernement conformément au principe « à travail égal, salaire égal ».

– Lancement de la stratégie de développement de la communication institutionnelle en matière de lutte contre la corruption avec la participation d’experts étrangers. Lors d’une rencontre de concertations sur ce thème, le président de l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC), Abdeslam Aboudrar a indiqué que les prochaines rencontres verront un renforcement des concertations en vue de l’élaboration d’un guide sur la communication et des éléments qui seront intégrés au site web dédié à la transparence.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *