Revue de presse marocaine du 24/08/2013

0 commentaires, 24/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens paraissant ce samedi:

LIBERATION:.
– Les dissensions au sein du PJD pourraient retarder la formation du gouvernement Benkirane II. La nouvelle version du gouvernement Benkirane pourrait voir le jour la semaine prochaine, selon une source bien informée qui a requis l’anonymat. Cette source a, néanmoins, mis un bémol à sa déclaration, en précisant que la situation au sein du PJD pourrait faire ajourner cette décision. Selon elle, le parti majoritaire ne se porterait pas bien et les dissensions en son sein se manifestent de plus belle. Certains cadres tels Abdelali Hamieddine, Abdessamad El Idrissi et Amina Maelainine et d’autres s’opposeraient à Abdelilah Benkirane et lui demandent de jeter l’éponge, c’est-à-dire, d’opter pour un retour à l’opposition.

– Le CESE tire la sonnette d’alarme. Le rapport annuel du Conseil économique, social et environnemental, remis mercredi à SM le Roi Mohammed VI, a notamment rappelé que les mauvaises performances de l’économie nationale en 2012 et l’aggravation des déséquilibres budgétaire et extérieur, combinées à un manque de visibilité sur les réformes, à l’attentisme des opérateurs et à la faiblesse structurelle de la compétitivité de l’économie, ont pesé sur les créations d’emploi et impacté négativement la croissance.

– Les MRE dans le collimateur du fisc néerlandais: Le gouvernement hollandais se prépare à recenser les biens qu’ils possèdent au Maroc. Les MRE établis aux Pays-Bas n’ont pas eu le temps de savourer leur victoire devant la justice néerlandaise qui vient d’annuler la décision du gouvernement de réduire de 40 pc les allocations familiales destinées aux veuves des ressortissants marocains ayant choisi de résider dans leur pays d’origine. En effet, une autre mesure est en cours d’élaboration par le gouvernement d’Amsterdam. Il s’agit du recensement des biens immobiliers que les MRE possèdent au Maroc.

L’OPINION:.
– Rapport annuel du CESE: la dimension éduction, principal facteur de stagnation au Maroc. Le rapport annuel du Conseil économique, social et environnemental (CESE) résume la perception de la situation économique sociale et environnementale en 2012, notamment l’amorce de la mise en uvre de la nouvelle Constitution et l’installation de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la justice. Le Conseil procède à une analyse des principales évolutions sur les plans économique, social et environnemental.

– Règlement de comptes entre Chinois: la police réfute l’usage d’armes à feu. Les éléments de la police judiciaire de Casablanca ont réussi à arrêter quatre ressortissants chinois qui avaient agressé et gravement blessé à l’arme blanche un de leurs compatriotes dans la capitale économique du Royaume. Une source de la préfecture de la police, citée par la MAP, relate que deux individus de nationalité chinoise ont appréhendé un de leurs compatriotes qui venait de quitter son domicile au rondpoint de la Gironde, l’agressant à l’aide d’un marteau et d’une barre de fer. La même source réfute que les agresseurs aient eu recours à quelque arme à feu, précisant que les deux agresseurs avaient pris la fuite en enfourchant deux motos pilotées par deux autres chinois.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:. 
– Climat des affaires: faire plus pour préserver les acquis. Malgré la hausse des flux des investissements directs étrangers (IDE), les classements internationaux du Maroc dans le domaine du climat des affaires ont connu un léger recul. Pour le Conseil économique, social et environnemental, il est impératif d’activer la mise en uvre du plan d’action de la Commission nationale de l’environnement des affaires. L’accélération des procédures de création d’entreprises et la réduction des délais de traitement des dossiers doivent être érigées en priorités.

– MRE des Pays-Bas: la justice néerlandaise annule la décision du gouvernement et ordonne une indemnisation avec effet rétroactif. Le tribunal de première instance d’Amsterdam a ordonné l’annulation de la décision du gouvernement néerlandais de réduire de 40 pc les allocutions de veuves marocaines et turques ayant choisi de résider dans leurs pays d’origine, jugée « contraire aux accords bilatéraux sur la sécurité sociale et aux conventions internationales et européennes ».

– Fondation Mohammed V pour la solidarité: le dispositif mis en place demeure opérationnel pour le retour des MRE. Le dispositif mis en place depuis le 5 juin dernier par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, demeure opérationnel pour la phase retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et jusqu’au 15 septembre 2013. Les assistances sociales de la Fondation et tout le personnel affecté à cette opération sont mobilisés pour apporter aide et soutien aux voyageurs.

AL BAYANE:.
– Opération transit 2013: l’heure du retour a sonné. En l’espace d’une soixantaine de jours, soit entre le 5 juin et le 5 août 2013, les arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’opération Transit 2013 ont totalisé 1,5 million de personnes. Selon le ministère chargé des MRE, ce chiffre représente déjà une hausse de 6 pc par rapport aux arrivées enregistrées durant la même période de l’année dernière, avec des pics atteignant parfois quelque 60.000 arrivées par jour.

– Najib Boulif exclut toute hausse des prix du pain et du gaz butane. Les prix du pain et des bonbonnes de gaz ne subiront aucune hausse, a affirmé le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, soulignant que « le gouvernement n’a pas l’intention jusqu’à présent d’augmenter les prix de ces produits ». « Les professionnels ne peuvent augmenter les prix de ces produits jusqu’à ce que le gouvernement le décide (…) et toute hausse sans avis ou décision du gouvernement est considérée comme une violation de la loi », a précisé M. Boulif.

– Pour arracher sa famille aux griffes du Polisario: Mustapaha Ould Salma ne désarme pas. Le militant sahraoui, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, qui vit en Mauritanie depuis plus de deux ans et huit mois en exil forcé, a appelé de nouveau à la régularisation de la situation de sa famille, en insistant sur son droit de rejoindre ses enfants, de se déplacer et d’obtenir un passeport. Dans un communiqué, Ould Sidi Mouloud, qui observe depuis quatre mois un sit-in ouvert devant le siège du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Nouakchott, a attiré l’attention sur son calvaire et ses actions de protestation en vue de régulariser sa situation.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Les statistiques de la Trésorerie Générale du Royaume, arrêtées à fin juillet 2013, laissent apparaître une diminution des recettes face à une augmentation des dépenses ordinaires. Un fait plus qu’alarmant! A fin juillet, le déficit budgétaire, qui ne cesse de se creuser, s’est établi à 39,5 milliards de dirhams (MMDH) contre 24,3 MMDH à la même période de l’année précédente. AL ALAM:.- Le militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, qui vit en Mauritanie depuis plus de deux ans et huit mois en exil forcé, a appelé de nouveau à la régularisation de la situation de sa famille, en insistant sur son droit de rejoindre ses enfants, de se déplacer et d’obtenir un passeport, faisant remarquer dans un communiqué qu’il avait commencé son sit-in devant le siège du Haut-Commissariat aux réfugiés à Nouakchott par une grève de la faim, qui a duré plus 39 jours, mais sans que son cas ne soit résolu.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Négociations pour la formation d’une nouvelle majorité: Mezouar compte présenter environ 20 candidats à Benkirane. Des sources du journal indiquent que Salaheddine Mezouar, président du RNI, compte présenter au Chef du gouvernement, lors de leur rencontre prochaine, une liste de 20 ou 18 candidats Rnistes pour diriger six portefeuilles ministériels dans le gouvernement Benkirane II.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

-Le ministère de l’Equipement et des transports alerté par les accidents de la route. Les accidents de la circulation, qui ont fait plusieurs morts durant le mois courant, ont poussé le ministre de l’Equipement et des transports, Aziz Rabbah, à tenir jeudi à Rabat une réunion avec les instances représentatives des professionnels du transport routier de voyageurs par autocar. Lors de cette rencontre l’accent a été mis sur les mesures d’urgence à prendre afin d’épargner les pertes en vies humaines et les dégâts matériels. Parmi ces mesures figurent l’élargissement du champ du contrôle routier.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Plus de 290 magistrats attendent depuis janvier leur affectation dans les juridictions. Le Club des magistrats du Maroc a critiqué le retard enregistré dans la procédure d’affectation de 297 nouveaux magistrats ( promotion 37) au sein des différentes juridictions du Royaume, notant qu’ils avaient achevé leur formation dans l’Institut supérieur de la magistrature le 26 janvier dernier. Le Club fait remarquer que ce retard « mine le concept de l’efficacité judicaire et le droit des citoyens à obtenir leur droits dans des délais raisonnables ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Nomination d’Akhennouch, un signe avant-coureur que PJD va renoncer aux portefeuilles du ministère de l’Economie et des Finances. Des sources au sein du ministère de l’Economie et des finances estiment que le décret promulgué jeudi par le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, chargeant le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhennouch, d’assurer les fonctions de ministre par intérim de l’Economie et des finances donne à penser que le PJD va renoncer aux portefeuilles du ministère de l’Economie et des Finances au profit du RNI, puisque Benkirane n’a pas porté son choix sur Idriss El Azami El Idrissi, ministre délégué chargé du Budget.

– La Fédération marocaine des droits du consommateur intente une action en justice contre Centrale Laitière pour la contraindre à revenir sur l’augmentation du prix du lait opérée le 15 août courant. Concernant cette hausse, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif, affirme que le gouvernement va intervenir et « remplir son rôle », appelant les producteurs de lait à prendre en considération les conditions sociales des familles marocaines.

AL KHABAR:.

– Le Club des magistrats du Maroc critique le retard pris dans l’affectation des nouveaux magistrats. Dans un communiqué publié jeudi à l’issue d’une réunion extraordinaire de son bureau exécutif, le Club des magistrats du Maroc a critiqué le retard enregistré dans l’affectation des nouveaux magistrats dans les différentes juridictions du Royaume. Le Club note que ce retard est de nature à affecter l’efficacité judicaire.

ASSABAH:.

– Des sources informées révèlent que la liste des ministrables, que compte présenter Salaheddine Mezouar, président du RNI, au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lors de leur prochaine rencontre, qui sera tenue dans le cadre des négociations pour la formation d’une nouvelle coalition, est répartie à égalité entre les vétérans, les jeunes et les femmes du parti de la Colombe, faisant remarquer que Rachid Talbi Alami, Mohammed Abbou et Hassan Benomar sont les candidats les plus cités, talonnés par les anciens ministres Anis Birou et Mohamed Aujjar.

– Le facteur humain à l’origine des accidents de la route. Suite aux accidents tragiques de la circulation enregistrés durant le mois courant et dans lesquels ont été impliqués des autocars du transport public de voyageurs, le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rabbah, a tenu jeudi à Rabat une réunion avec les instances représentatives des professionnels du transport routier de voyageurs par autocar. Lors de cette réunion, l’accent a été mis sur les facteurs qui ont causé ces accidents mortels ainsi que les procédures et les mesures d’urgence à prendre afin de les éviter et d’épargner les pertes en vies humaines et les dégâts matériels.

Selon Mohamed Khalloufi, président délégué de la Fédération nationale des syndicats des patrons du transport public routier, les participants à cette réunion ont estimé que le facteur humain était à l’origine de ces accidents mortels.- Hausse de l’indice des prix à la consommation. Selon le Haut- Commissariat au Plan, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 1,6 pc au cours du mois de juillet 2013, comparé au même mois de l’année précédente. Cette variation résulte de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 2,3 pc et de celui des produits non alimentaires de 1,0%

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *